Climat: le Canada doit mettre les bouchées doubles

Publié le 04/10/2017 à 11:24

Climat: le Canada doit mettre les bouchées doubles

Publié le 04/10/2017 à 11:24

Par AFP

L'action du gouvernement canadien en matière de changements climatiques n'est pas suffisante pour atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2030 fixés par l'accord de Paris, selon un rapport publié mardi.


«Les efforts déployés par le gouvernement pour réduire les émissions de gaz à effet de serre n’ont pas été à la hauteur de la cible visée» de réduction de 30% des GES d'ici 2030 par rapport à leur niveau de 2005, selon l'engagement pris par le Canada en signant l'accord de Paris sur le climat, a estimé la commissaire à l'environnement Julie Gelfand.


«Dans l’ensemble, le gouvernement ne se prépare pas à s’adapter aux impacts des changements climatiques», a-t-elle affirmé dans son rapport annuel, rappelant que «si les émissions de GES ne diminuent pas, les risques de pollution, de catastrophes naturelles, de feux de forêt et d’inondation augmenteront».


Avec une «cible de 523 millions de tonnes» d'émissions de GES d'ici 2030, le Canada doit arriver à une réduction de 219 millions de tonnes, selon la commissaire indépendante.


«Il reste au Canada beaucoup de travail à faire pour atteindre les cibles qu’il a fixées», a-t-elle averti.


«Ce gouvernement ne fait que parler sans agir lorsqu’il est question de mesures relatives aux changements climatiques», a déclaré Linda Duncan, membre du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche)


Mardi à la Chambre des députés, la ministre canadienne du Changement climatique Catherine McKenna s'est déclarée «extrêmement fière» de l'action du gouvernement en rappelant notamment la mise en place d'une taxe carbone et des «investissements historiques» dans le transport en commun.


Le gouvernement a institué une taxe carbone de 10 dollars canadiens la tonne qui entrera en vigueur dès 2018 et devra passer progressivement à 50 dollars en 2022.


«Nous savons que nous pouvons faire davantage (...) mais notre plan est crédible et nous allons le mettre en place», a promis Mme McKenna.


En mars, un rapport du Sénat avait déjà averti que «la réalisation de l’objectif fixé pour 2030 nécessitera un virage colossal des modes de production et des habitudes de consommation de l’énergie au Canada».


 


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Pourquoi les politiciens ne doivent plus s'occuper du climat

15/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Et si la solution était de s'inspirer des banques centrales, qui assurent la stabilité des prix?

Un 2e «One Planet Summit» pour renforcer la mobilisation

13/09/2018 | AFP

Elle se veut « une étape clé pour rehausser l’ambition », « pour encourager les dirigeants mondiaux» à agir.

À la une

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour à 17:32 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.

Entrepreneurs, osez vous surpasser!

BLOGUE INVITÉ. Du haut de ses 90 ans, Philippe de Gaspé Beaubien II peut encore captiver les audiences.

Universitas en rappel

BLOGUE. Pourquoi pas une dernière chanson sur les REEE et Universitas. Musique!