Sensibiliser davantage la haute direction

Publié le 22/01/2016 à 10:42

Sensibiliser davantage la haute direction

Publié le 22/01/2016 à 10:42

Plus de la moitié des entreprises et des organisations considèrent l’énergie comme un enjeu opérationnel plutôt que stratégique. C’est la conclusion de la Première enquête sur la gestion de l’énergie en entreprise au Québec, réalisée par la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal.


Retour au dossier Efficacité énergétique


« C’est le reflet du manque d’attention qu’on porte à la productivité des entreprises, croit Pierre-Olivier Pineau, professeur à HEC Montréal et co-auteur de l’étude effectuée à partir d’une enquête menée auprès d’une quarantaine de cadres d’entreprises et d’organisations faisant affaire au Québec. « Pour être plus compétitives, les entreprises devraient aussi réduire le coût et l’utilisation de leurs intrants, en se disant qu’il y a des gains à réaliser afin de se prémunir contre la croissance des prix de l’énergie et la probable forte croissance des coûts du CO2. »


Bien que 64 % des entreprises interrogées disent compter parmi les membres de la haute direction au moins un représentant ayant comme responsabilité la stratégie de gestion de l’énergie, la moitié des répondants ont indiqué que le leadership en la matière revenait à leur directeur. Dans seulement 35 % des cas, le leadership était exercé par un président ou un vice-président. « Le leadership est bienvenu partout, mais c’est certain que beaucoup de décisions de dépenses en capitaux se prennent par la haute direction, juge M. Pineau. Des investissements judicieux peuvent avoir un impact à long terme sur la consommation d’énergie. Pour qu’ils soient faits, il faut que la haute direction soit sensibilisée et voit cela comme un secteur stratégique. »

À suivre dans cette section


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes leaders

Mercredi 16 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le marché du carbone favorise les entreprises québécoises

18/01/2018 | François Normand

«À terme, le marché du carbone rendra les entreprises du Québec plus compétitives.»

À qui le tour d'attraper la balle au bond ?

Édition du 13 Janvier 2018 | Patrick Lemaire

J'ai profité de la période du temps des fêtes pour rattraper quelques lectures qui m'ont été suggérées en cours ...

OPINION Efficacité énergétique : la clé se trouve dans les procédés
Édition du 13 Janvier 2018 | Simon Lord
Le Québec doit accroître sa piètre productivité énergétique
Édition du 13 Janvier 2018 | Yan Barcelo
Le devoir d'être efficace pour continuer de concurrencer
Édition du 13 Janvier 2018 | Yan Barcelo

À la une

Un melt-up? Cette analyse penche pour un bon vieux bull market

BLOGUE. L'accélération fait craindre une fièvre mais les entrailles du marché pointent vers un marché haussier classique

«J'apprends le français, encouragez-moi»

La Chambre de commerce veut amener la francisation chez le petit commerçant.

Trop beau pour être vrai ce FNB?

09:53 | Ian Gascon

L’explication la plus probable est que ce FNB paraît bien.