Les caves à vin, un élément de décoration à part entière

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Mars 2015

Les caves à vin, un élément de décoration à part entière

Offert par Les Affaires


Édition du 28 Mars 2015

Le client a-t-il plutôt du champagne que des bordeaux, du vin blanc que du vin rouge ? « Tout cela détermine le type de casier, la température, l’agencement des modules, etc. », explique Marc Gaudry, pdg de Vinum Design.

Les caves à vin entrent au coeur de la maison et se dévoilent. La tendance est au verre, au métal et au rétroéclairage pour mettre en valeur des celliers sur mesure qui trônent dans les salons et les cuisines. Le budget est presque sans limites.


Cliquez ici pour consulter le dossier «Luxe»


Finies les caves en pierre et bois au sous-sol où on descend discrètement chercher un grand cru. Les caves à vin sont maintenant exhibées et, de ce fait, sont devenues des éléments de décoration à part entière. «Elles sont montées à l'étage et intégrées aux pièces de vie comme le salon, la salle à manger et même la cuisine. Elles font l'objet d'autant de souci du détail que n'importe quelle autre pièce de vie de la maison», explique Martin Landry, spécialiste en conception de cave à vin chez Vin et Passion, qui réalise une quarantaine de projets résidentiels par an.


Par conséquent, l'esthétisme a pris beaucoup de place là où les préoccupations techniques prévalaient autrefois. Au point que les professionnels doivent parfois rappeler aux clients les règles prioritaires pour assurer une bonne conservation des vins (humidité, éclairage tamisé, etc.) : elles passent souvent après l'aspect décoratif.


«Avant, la cave à vin était généralement une initiative exclusivement masculine. Maintenant, elle est souvent un projet de couple, constate Jonathan Primeau, président de CellArt, une jeune entreprise dans le marché. La participation féminine coïncide avec le fait que les caves sont maintenant installées dans les pièces de vie. Les femmes se préoccupent plus que les hommes de montrer les belles bouteilles ; elles sont sensibles à l'intégration de la cave à vin dans le milieu.» D'où la présence de designers dans les équipes de plusieurs entreprises spécialisées pour aider le client à agencer sa cave à vin avec la pièce de vie choisie pour l'accueillir.


La demande en projets sur mesure a d'ailleurs fortement augmenté. Taille, forme, agencement, matériaux du sol au plafond en passant par les casiers à bouteilles, l'échelle, l'éclairage et le système de climatisation, tout est adapté au client.


«La cave est conçue en fonction de ses goûts et de ses habitudes : achète-t-il le vin en caisse, a-t-il plutôt du champagne que des bordeaux, du vin blanc que du vin rouge ? Tout cela détermine le type de casier, la température, l'agencement des modules, etc.», explique Marc Gaudry, pdg de Vinum Design, l'un des plus anciens acteurs sur le marché, qui réalise une cinquantaine de caves par an. «Une application nous permet même de recréer les conditions (température, humidité) des régions d'où sont originaires les vins», ajoute Jonathan Primeau.


Dans ce contexte, même s'il est possible de moins dépenser, il faut compter en moyenne de 15 000 $ à 20 000 $ pour une cave à vin de bonne facture esthétique et de qualité. Mais il n'y a pas de limite supérieure... «Nous avons déjà réalisé des projets de 200 000 $ seulement pour l'ébénisterie», confie Martin Landry, de Vin et Passion.


Ceux qui le souhaitent peuvent aussi obtenir d'autres services. Jonathan Primeau s'est aperçu que les clients ne souhaitent pas seulement posséder une cave à vin, «ils veulent être accompagnés» pour approfondir leurs connaisances du vin.


CellArt, qui vise à réaliser une centaine de caves par an, offre donc un «guichet unique» qui va de la conception et de l'installation de la cave à vin aux conseils d'une sommelière accessible en tout temps, à l'organisation d'événements à domicile, à l'accès à des voyages sur le thème du vin et même à des services fiscaux et juridiques (pour l'acquisition de vignobles ou le don de bouteilles à des organismes à but non lucratif, par exemple).


Le vin est souvent l'affaire de passionnés dont la cave à vin n'est qu'un des plaisirs.


Cliquez ici pour consulter le dossier «Luxe»



image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Finie, l'enseigne Signature? La SAQ ouvre une Sélection sur De la Montagne

01/11/2018 | Martin Jolicoeur

Est-ce la fin d'une époque? Celle où les grands crus étaient réunis sous leur propre enseigne?

Vins québécois en épicerie: la conformité de la loi incertaine

L’Australie s'est plainte à l'OMC des lois canadiennes, et notamment québécoises, en matière de vin.

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?