Amélioration continue au menu en 7 étapes

Publié le 29/11/2010 à 10:40, mis à jour le 29/11/2010 à 10:42

Amélioration continue au menu en 7 étapes

Publié le 29/11/2010 à 10:40, mis à jour le 29/11/2010 à 10:42

Par Céline Poissant

La course à la performance qui accompagne la reprise est une réalité quotidienne. Les organisations ne veulent plus se retrouver dans des situations comme celles qui les ont rendues vulnérables en temps de crise. Bien que présente dans le vocabulaire des gestionnaires de la qualité depuis des décennies, l’approche d’amélioration continue Lean Six Sigma retient de plus en plus l’attention des dirigeants.


« Les démarches qualité Lean et Six Sigma sont très semblables, mais elles sont issues d’époques différentes. Même si elles présentent deux coffres à outils distincts, on a tendance à les regrouper sous un même chapeau pour parler de plus en plus de la méthode Lean Six Sigma », explique Francis Hébert, associé principal de la firme de consultants MTE Melior, mandatée par le Mouvement québécois de la qualité pour aider les entreprises à devenir plus performantes.


En résumé, le Lean s’occupe d’éliminer les gaspillages afin d’uniformiser les processus de production et d’augmenter la qualité globale du produit fabriqué ou du service offert. L’approche Six Sigma vise quant à elle à mieux maîtriser un processus en améliorant sa qualité de manière plus profonde et soutenue.


Certaines conditions doivent être intégrées par l’entreprise pour réussir l’implantation du programme d’amélioration continue Lean Six Sigma, selon Francis Hébert.


1- Alignement des gestionnaires et de la direction: Les dirigeants doivent clairement identifier les objectifs organisationnels et leur stratégie d’implantation. Ainsi, que l’on veuille tripler ses revenus d’ici 2012, réduire ses coûts d’exploitation de 20 % ou ramener à une journée un processus d’approbation de crédit qui en prend trois, il faut faire converger toutes ses activités vers cet objectif.


2- Éducation du personnel: On doit former les employés à travailler en équipe avec les concepts et les outils Lean et Six Sigma. Cette formation doit être orientée sur l’action. Ainsi, on forme l’équipe de travail pour un mandat précis. Les nouvelles façons de faire sont mises en application et éprouvées dans les heures qui suivent l’apprentissage.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La musique vous rend-elle plus productif?

19/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La plupart du temps, elle nous aide à travailler «vite et bien», selon une étude.

Comment bien exprimer votre reconnaissance au travail?

18/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Être reconnu des autres, ça permet de s'extraire du flou du quotidien au bureau. Ce qui est carrément vital.

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: