Un guide gratuit pour lancer votre start-up

Publié le 29/10/2015 à 06:00

Un guide gratuit pour lancer votre start-up

Publié le 29/10/2015 à 06:00

Par Les Affaires

Ce 29 octobre, alors que se tient la journée Portes Ouvertes Start-up à Montréal et quelques jours avant le début du Défi Start-up 7, Les Affaires publie son guide numérique intitulé « Comment lancer une start-up en 7 jours avec moins de 700 $ ». Entièrement gratuit, offert sur le Web ainsi qu’en version iPad, ce livrel rédigé par Julien Brault raconte les étapes de sa propre aventure entrepreneuriale (Julien a créé la start-up Rubarbe.com) et offre ressources, stratégies, et conseils d’experts. C’est Charles Sirois, président du CA de la Fondation de l’entrepreneurship, qui en signe la préface.



TÉLÉCHARGER LE PDF


TÉLÉCHARGER LA VERSION IPAD

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Défi Start-up 7 : 10 start-up à découvrir

Édition du 21 Novembre 2015 | Julien Brault

La grande finale du Défi Start-up 7 s'est tenue le 16 novembre à l'espace collaboratif La Gare, à Montréal. Les 10 ...

Les neuf manches de l'entrepreneur

Édition du 21 Novembre 2015 | LP Maurice

CHRONIQUE. Dans le milieu des start-up, on entend souvent dire que démarrer une entreprise prend de 5 à 10 ans. Les ...

OPINION Les brèves de la semaine
Édition du 14 Novembre 2015 | Les Affaires
Les brèves de la semaine
Édition du 26 Septembre 2015 | Les Affaires
Bonne rentrée inspirante!
Édition du 05 Septembre 2015 | Géraldine Martin

À la une

Un nouveau sommet pour Mont-Tremblant

Édition du 11 Février 2017 | Claudine Hébert

Il y a près de 25 ans, Intrawest jetait son dévolu sur Mont-Tremblant pour en faire la destination de ski numéro un ...

Une compétition d'apprentis prévisionnistes pour sensibiliser à l'économie

08:18 | LesAffaires.com et AFP

Alors que le président conteste la véracité du taux de chômage, des écoles américaines lancent un concours d'économie.

«Le Canada doit tenir tête à Trump», selon le Mexique

Mis à jour à 08:23 | LesAffaires.com et AFP

C'est ce que soutient le ministre mexicain de l'Économie, Ildefonso Guajardo, en entrevue au Globe and Mail.