Fortis : le choix prudent de bien des financiers

Offert par les affaires.com

Publié le 12/11/2015 à 08:00

Fortis : le choix prudent de bien des financiers

Offert par les affaires.com

Publié le 12/11/2015 à 08:00

Par Dominique Beauchamp

S’il est vrai que l’action de Fortis reculerait davantage si les taux remontaient, il est difficile de lever le nez sur 41 années consécutives de dividendes croissants.


Cliquez ici pour consulter le dossier Comment investir dans les services publics


Le plus gros fournisseur d’électricité réglementé au pays est toujours aussi apprécié pour sa longue trajectoire de croissance fiable.


« Fortis est un bon titre solide dans un marché houleux, dont la croissance annuelle de 6 % du dividende est assurée par l’augmentation de capacité de ses installations de production réglementé d’électricité »,  soutient M. Kwan.


À sa récente rencontre annuelle avec les analystes, Fortis a tenu à rassurer les investisseurs en leur donnant un aperçu de l’avenir : une hausse annuelle de 6 % de son dividende par année, d’ici 2020.


La société est un acquéreur plus actif qu’avant, mais elle a fait la démonstration que sa croissance provient essentiellement des investissements annuels de 1,8 milliard de dollars dans ses installations existantes et d’une hausse prévue de certains tarifs, d’ici cinq ans, note Robert Kwan, analyste chez RBC Marchés des Capitaux.


L’acquisition de petits fournisseurs municipaux d’électricité ou de gaz naturel en Alberta, en Ontario et dans l’état de New York notamment, complèteront cette croissance.


Fortis n’exclut pas d’autres achats de taille aux États-Unis, mais les cibles sont rares ou chères.  Les dirigeants ont aussi promis de ne pas déroger à leur discipline.


Deux importantes acquisitions américaines depuis 2013, où les autorités règlementaires sont plus imprévisibles, corsent le profil tranquille de la société, mais Fortis semble avoir déjà bien intégré UNS Energy en Arizona et Central Hudson, à New York, disent les analystes.


Fortis pourrait avoir dans sa mire Atmos Energy, CenterPoint Energy, NiSource et Questar, croit Michael Worms, de BMO Marchés des capitaux.


« Son mode de fonctionnement, axé sur l’excellence opérationnelle et la répartition diligente du capital, lui assurent des années de croissance. La présentation détaillée de tous ses projets d’expansion a renforcé notre confiance dans sa capacité d’atteindre ses objectifs », indique son collègue chez BMO, Fadi Chamoun.


L’analyste a légèrement augmenté ses prévisions de bénéfices pour 2016 et 2017 et son cours cible de 40,50 $ à 41,50 $.


Fortis, FTS


Cours au 5 nov. 2015 : 38,35 $


Valeur boursière : 10,7 G$


Dividende : 3,9 %


Recul en 2015 : - 1,5 %


Cours-cible moyen : 42,84 $


Gain potentiel : + 13,6 %


Cliquez ici pour consulter le dossier Comment investir dans les services publics


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une

Investir: «C’est le temps de garder plus de liquidités»

20/11/2018 | Stéphane Rolland

Conserver des liquidités n’est plus une garantie d’appauvrissement à Wall Street, croit David Kostin, de Goldman Sachs.

Pourquoi est-ce si difficile de donner?

20/11/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Quelques heures de bénévolat peuvent tout changer pour une personne, pour une cause.

CELI: le plafond passe à 6000$ en 2019

20/11/2018 | Guillaume Poulin-Goyer

L’ARC vient de rendre publics les paramètres d’indexation du régime fiscal qui confirment la hausse du plafond du CELI.