Six erreurs que les entrepreneurs doivent Ă©viter

Publié le 21/11/2011 à 09:00, mis à jour le 25/11/2011 à 14:02

Six erreurs que les entrepreneurs doivent Ă©viter

Publié le 21/11/2011 à 09:00, mis à jour le 25/11/2011 à 14:02

Bon an, mal an, des entreprises sont rayées de la carte. Au cours des 12 mois terminés le 31 août 2011, 1 543 entreprises québécoises ont déposé leur bilan, ce qui représente 41 % des faillites canadiennes. Quelles erreurs ont commis ces entrepreneurs? Voici ce qu’ont répondu des experts.


1. Omettre de pallier à ses faiblesses


« Personne ne naît entrepreneur, dit Michel Fortin, directeur général du SAJE. On le devient. » Pour vous lancer en affaires, vous devez donc développer vos compétences entreprenariales, telles la connaissance du produit, la gestion, la négociation, l’organisation et la planification.


Vous pouvez aussi compenser vos faiblesses en vous entourant bien et en demandant conseil. Par exemple, de plus en plus d’entreprises privées se dotent d’un conseil d’administration, composé de 3 à 5 personnes. « Entourez-vous de personnes pouvant vous guider, dit M. Fortin, comme un mentor qui a réussi dans le domaine, votre banquier, un consultant juridique, un expert en ressources humaines... »


2. Ne pas tester ses idées


Beaucoup d’entrepreneurs sont en amour avec le nouveau produit ou service qu’ils veulent offrir. Ils ont l’impression qu’il s’agit du dernier gadget de l’heure sur lequel tout le monde va se ruer. « Mais dans les faits, il est important d’assurer que votre idée tient la route, dit Michel Fortin. Ce qui implique de faire une étude de marché pour voir si le produit répond vraiment à un besoin. » Vérifiez non seulement qu’il y a une demande à l’heure actuelle, mais aussi une demande à plus long terme.


3. Manquer de planification


Pour que les activités roulent rondement, un entrepreneur doit élaborer un plan d’action qui indiquera toutes les étapes à franchir pour atteindre son but. « Suivez le déroulement de vos activités pour voir si vous respectez ce plan », conseille Nicolas Marcoux, directeur des Services-conseils en transactions à Montréal de PricewaterhouseCoopers. Prenez aussi soin d’y préciser qui fait quoi. « J’ai déjà vu une entreprise avec des revenus de 50 millions $ qui n’avait aucun employé à temps plein aux ventes, dit François Morency, président d’Aviso. C’est aberrant! »


4. Sous-estimer le financement


« Le temps qui s’écoule avant de faire les premières ventes est souvent sous-estimé par les entrepreneurs, dit Michel Fortin. Ils sont trop optimistes ou estiment mal les délais à chaque étape. Beaucoup vont aussi surestimer la force de leur réseau. Parce qu’ils connaissent un financeur, ils pensent que le financement va aller de soi. »


5. Acquérir sans réfléchir


L’entrepreneur ne doit pas chercher à acquérir coûte que coûte. Il doit s’assurer que l’acquisition est stratégique. « On ne meurt pas d’une transaction qu’on ne fait pas, dit Jean-Claude Arsenault, associé en financement corporatif/fusion et acquisition, chez Deloitte & Touche. Alors, prenez le temps de la faire comme il faut, de bien la planifier. Il faut que ça fasse partie de votre plan de croissance. »


6. Ignorer les risques


Beaucoup d’entrepreneurs ne voient pas les risques et, par conséquent, ne les réduisent pas. « Par exemple, assurez-vous d’avoir un fournisseur de rechange pour remplacer votre fournisseur actuel si celui-ci venait qu’à fermer les portes, dit M. Morency. Songez qu’une simple pièce de 50 $ peut stopper la livraison d’un avion... »

Sur le même sujet

8 questions Ă  se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Québec inc. repasse devant Toronto grâce à la consommation

Il y a 56 minutes | Dominique Beauchamp

Les titres de Québec inc. en Bourse ont repris le dessus sur la Bourse de Toronto, alors que le 3e trimestre prend fin.

Microsoft présente une première mouture du futur Windows 10

16:35 | AFP

Microsoft a donné un premier aperçu de son prochain système d'exploitation, «Windows 10».

Excavations Payette poursuit Hexagone pour le forcer Ă  vendre ses actifs

16:07

Elle soutient avoir un contrat pour l'achat des actifs du Groupe Hexagone, vendus au Groupe TCI.