La légalisation du cannabis ne plaît plus aux investisseurs

Publié le 17/10/2018 à 19:01

La légalisation du cannabis ne plaît plus aux investisseurs

Publié le 17/10/2018 à 19:01

Par Catherine Charron

[Photo: 123rf]

Alors que les amateurs canadiens de cannabis faisaient la file un peu partout au pays pour mettre la main sur leur premier échantillon de pot légal, les investisseurs s’en sont plutôt lassés. Pourtant, la veille, la valeur des titres de producteurs comme Canopy Growth (WEED) et Aurora Cannabis (ACB) atteignait des sommets vertigineux. Les profits auraient-ils tous été récoltés ?


Depuis la mi-août les investisseurs baignaient dans l’optimisme en voyant arriver à grands pas l’ouverture du plus grand marché légal pour la marijuana au monde. En effet, des fonds négociés en bourse comme ETFMG Alternative Harvest ont bondi de 58 % sur cette même période rapporte Bloomberg.


« Achetez sur la rumeur, vendez sur l’actualité »


Puisque le secteur doit maintenant répondre aux attentes de l’industrie, le vice-président et conseiller en placement chez Gestion de patrimoine TD, Michael Currie croit que les investisseurs ont préféré jouer la carte de la prudence. « Nous allons voir des chiffres sortir au prochain trimestre et les gens se disent : “J’ai eu une bonne séquence, pourquoi prendre le risque ? Je vais retirer mon argent de la table maintenant.” », a-t-il expliqué à La Presse canadienne.


Toujours aussi volatile


L’analyste Graeme Kreindler de Eight Capaital estime que les investisseurs devront utiliser une approche plus tactique pour investir dans le cannabis puisque le secteur sera en période d’adaptation pour les 12 prochains mois. Le marché devrait croître de manière stable dans la première année d’expansion, avant de reprendre de la vitesse au cours de la deuxième année de légalité, à la fois parce que le réseau sera mieux établi et parce que plus de produits dérivés du cannabis seront eux aussi légalisés apprend-on dans un article de ZeroHedge.


Bien que ces entreprises aient fait des chutes vertigineuses le 17 octobre, dégringolant de près de 15 % dans certains cas en cours d’exercice, la valeur de ces titres demeure néanmoins parmi les plus élevées enregistrée dans les derniers mois à la fermeture.


 


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Chute du pétrole: il ne faut pas crier au loup

Mis à jour le 09/11/2018 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Aux dires de deux experts, le déclin record du pétrole n'envoie pas de signal économique.

Les fondamentaux, la chimie et le mental

09/11/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Quoi faire quand la Bourse se met à faire du yo-yo ? Surtout pas ceci...

À la une

Marier croissance et pénurie de main-d'oeuvre

Édition du 10 Novembre 2018 | Jean-François Venne

Fondé en 1976 à Thetford Mines, mais installé à Disraeli depuis 1982, Nutech se spécialise dans l'usinage de ...

Bourse: Wall Street plonge à la clôture

Mis à jour à 16:51 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les grands coupables de ce recul sont Apple et Goldman Sachs.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

07:00 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»