Essai: Buick Larose 2017

Offert par Les Affaires

Publié le 09/12/2015 à 00:00

Essai: Buick Larose 2017

Offert par Les Affaires

Publié le 09/12/2015 à 00:00

Buick a profité du Salon de l'auto de Los Angeles pour dévoiler sa plus récente berline pleine grandeur, la Larose 2017.


 



  • Disponibilité : Été 2016

  • Prix : 36 000 $ et plus (estimation)


 


Comme on s'y attendait, ce modèle est fortement inspiré du concept Avenir. La partie frontale garnie de phares à DEL, la grille décorée d'une bande chromée de part et d'autre du logo, les feux minces à l'arrière et même le profil sont très près du concept qui avait été présenté à Detroit plus tôt cette année.


La Buick Larose 2017 a été entièrement repensée : sa nouvelle plateforme lui permet de peser 136 kg de moins que la version précédente, et sa suspension arrière à cinq bras est unique à ce modèle. La voiture est plus longue et plus large que celle de la génération précédente.


L'habitacle de la berline Larose a été amélioré. Selon Buick, la qualité des matériaux a été rehaussée. Des panneaux insonorisants, du verre laminé ainsi qu'un système d'annulation du bruit actif font en sorte que les passagers sont bien protégés du bruit.


Sous le capot, on retrouve un nouveau V6 de 3,6 L développant 305 ch et un couple de 268 lb-pi. Il est jumelé à une boîte automatique à huit rapports, qui transfère ensuite la puissance à un rouage intégral optionnel ou aux roues avant dans les finitions de base.


La motorisation dispose aussi d'un système arrêt-redémarrage automatique pour abaisser sa consommation d'essence.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Contrats publics

Lundi 10 juin

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

SNC-Lavalin dévoile une perte de 1,6G$, coupe son dividende

Mis à jour il y a 6 minutes | Denis Lalonde

SNC-Lavalin a fait état d’une perte nette de 1,6 milliard $ (G$) au 4e trimestre, soit l’équivalent de 9,11$ par action.

À surveiller: Loblaw, Valener et Gildan

Que faire avec les titres de Loblaw, Valener et Gildan? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les ventes de Loblaw déçoivent, l'action perd 5%

Mis à jour le 21/02/2019 | Dominique Beauchamp

Sans l'effet de l'inflation, les ventes par magasin comparable de Loblaw reculent de 0,2%.