Boeing et Airbus au coude à coude au salon du Bourget

Publié le 20/06/2013 à 10:51

Boeing et Airbus au coude à coude au salon du Bourget

Publié le 20/06/2013 à 10:51

Par AFP

Boeing et Airbus ont finalement terminé au coude à coude au salon aéronautique du Bourget où les grands constructeurs régionaux ont eux battu des records, illustrant le dynamisme du secteur.


L'avionneur européen Airbus a annoncé jeudi avoir comptabilisé pour 39,3 milliards de commandes fermes portant sur 241 appareils lors des quatre journées dédiées aux professionnels.


Si l'on y ajoute les intentions d'achat, le total de commandes enregistrées s'élève à 68,7 milliards de dollars, portant sur 466 moyen-courriers A320 et A320neo, long-courriers A330, A350, le dernier né de la gamme, et le super-jumbo A380.


De son côté, Boeing a annoncé avoir enregistré des commandes fermes d'une valeur de 38 milliards et des intentions de commandes évaluées à un peu plus de 22,2 millliards.


Avec un total de 60,2 milliards de dollars, Boeing reste derrière son concurrent européen Airbus.


L'Américain a toutefois démontré sa détermination à continuer à dominer le segment des avions long-courriers en annonçant la version allongée du 787 Dreamliner, le 787-10, fabriqué pour moitié en matériaux composites.


« Le salon du Bourget 2013 aura été un très grand millésime pour Boeing », a estimé l'avionneur.


Evitant de revendiquer la victoire, le directeur commercial d'Airbus John Leahy a affirmé qu'il avait dominé le segment lucratif du long-courrier depuis cinq ans, en remportant 70% des commandes.


Airbus organise en outre un survol vendredi du salon par son A350 dont les essais en vol ont démarré il y a moins d'une semaine.


Avions régionaux



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Ferroviaire: Bombardier sur la défensive

14/02/2019 | Martin Jolicoeur

Malgré tout, Bombardier Transport n'a pas de problèmes systémiques, se défend la direction.

Global 7500: Bombardier s'entend avec Triumph

Pour un montant symbolique, l’avionneur mettra la main sur la chaîne de production de l’entreprise américaine.

À la une

Février 2003: une entrevue avec Gérard Filion, «l'homme du siècle»

#90ansenaffaires | Le 17 février 2003, notre journaliste François Normand publiait une rare entrevue avec lui.

Les prêts automobiles ne sont pas les prochains «subprimes»

Mis à jour il y a 43 minutes | Dominique Beauchamp

La hausse des prêts automobiles défaillants inquiète, mais il ne faut pas y voir la prochaine crise.

Saputo: les actionnaires se prononceront sur la rémunération de la haute direction

Ce changement d’orientation concerne le vote consultatif, une mesure non contraignante.