Titres à surveiller : Mines Richmont, Maple Leaf et Home Depot

Publié le 27/02/2013 à 11:46, mis à jour le 27/02/2013 à 14:23

Titres à surveiller : Mines Richmont, Maple Leaf et Home Depot

Publié le 27/02/2013 à 11:46, mis à jour le 27/02/2013 à 14:23

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Mines Richmont, Aliments Maple Leaf et Home Depot ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Mines Richmont (RIC, 2,80 $) : après Francoeur


Le potentiel de la mine ontarienne Island Gold nourrit l’intérêt d’Adam Melnyk, de Valeurs mobilières Desjardins pour Mines Richmont, malgré ses coûts élevés de production.


La meilleure teneur que prévu dans une nouvelle zone d’Island Gold pourrait prolonger la vie de la mine. « Cette nouvelle zone formera les fondations de la production future de Richmont » , écrit-il.


L’analyste abaisse toutefois son cours-cible de 6,75 $ à 5 $, en fonction de ses nouvelles prévisions de réserves, de production et de coûts.


Sa recommandation d’achat est accolée d’une mise en garde spéculative.


Aliments Maple Leaf (MFI, 13,50 $) : doit hausser ses prix 


Sur le même sujet

Home Depot dépasse les prévisions, hausse son dividende

25/02/2014 | LesAffaires.com et AFP

Le géant de la rénovation fait mieux que prévu au quatrième trimestre et a affiché sa meilleure année en 14 ans.

Lowe's relève ses prévisions, profite de la vigueur des dépenses de rénovation

20/11/2013

La rivale américaine de Rona, Lowe’s Co., a relevé ses prévisions de bénéfices ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Rio Tinto expérimente la mine sans mineur

Édition du 19 Avril 2014 | Suzanne Dansereau

Afin de mieux traverser la crise financière qui les secoue, les minières doivent investir davantage dans l'innovation.

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Telus achète Mobilicity, prise trois

20/04/2014

Telus a déjà tenté par deux fois d'acheter le petit fournisseur.