10 start-ups québécoises croisées au Startup Festival

Publié le 13/07/2012 à 14:30

slide-image

10 start-ups québécoises croisées au Startup Festival

L’International Startup Festival, qui s’est déroulé du 11 au 13 juillet à Montréal, a attiré de nombreux entrepreneurs technos. Durant l’événement, ils ont eu l’occasion de présenter leur projet à des investisseurs en capital de risque et des pairs d’ici et d’ailleurs. Voici 10 start-ups québécoises qui ont tenté leur  chance durant le festival.

10 start-ups québécoises croisées au Startup Festival
slide-image

1. E-180

Fondée en 2011, la start-up E-180 exploite un site Web permettant à ses utilisateurs d’organiser des rencontres ayant pour but d’échanger une expertise. Sa pdg Christine Renaud qualifie ces échanges de « micro-mentorat », donnant l’exemple d’un utilisateur souhaitant faire l’ascension du Kilimandjaro en rencontrant une autre qui l’a déjà fait. Malgré que le site est en bêta fermé, c’est-à-dire qu’il n’est pour l’instant qu’accessible que sur invitation, il aurait quelque 1000 utilisateurs actifs.

1. E-180
slide-image

2. Ooomf

L’idée derrière Oomf, fondée en février 2012, avait été développée durant la dernière édition de Startup Weekend Montréal. La start-up devait à ses débuts offrir aux détaillants en ligne une technologie de commerce social. Or, le pdg de l’entreprise Mikael Cho ses co-fondateur se sont rapidement rendu compte que leur produit n’était pas assez innovateur pour percer et ont réorienté l’entreprise. Aujourd’hui, l’entreprise vise à servir les développeurs applications mobiles, en les aidant à se démarquer grâce à un répertoire favorisant la découverte d’applications.

2. Ooomf
slide-image

3. Jintronix

Comptant six employés et pas moins de huit co-fondateurs, Jintronix est l’une des start-ups montréalaises les plus prometteuses. L’entreprise vient de terminer le programme Kinect Accelerator, qui s’est déroulé durant trois mois à Seattle, et s’apprête à lancer un logiciel médical qui pourrait révolutionner les traitements de réadaptation. Son logiciel compatible avec le Kinect, le capteur de mouvements de Microsoft, permettra aux patients de faire leur exercice de réadaptation à la maison, et ce, à moindres coûts.

3. Jintronix
slide-image

4. Merchlar

Cette start-up fondée en 2011 offre à ses clients des services de conception de campagne publicitaire tirant partie de la réalité augmentée. L’entreprise, qui compte 11 employés, n’est pas la seule à offrir une solution technologique de réalité augmentée, incluant les applications mobiles permettant d’en faire l’expérience. Toutefois, son pdg Awane Jones soutient que l’entreprise se démarque en alliant une expertise technologique à une autre de production de contenus. Elle compte parmi ses clients Ubisoft, le Cirque du Soleil et Sid Lee.

4. Merchlar
slide-image

5. BoumChicaBoum

Fondé par Nathalie Courville, BoumChicaBoum sera un site Web de crowdfunding similaire à Kickstarter, mais axé sur les industries de la musique et du cinéma au Canada. Le nouveau site, qui devrait être lancé au courant de l’automne 2012, permettra ainsi aux cinéastes et aux musiciens de financer leurs projets artistiques par son entremise. Le pdg de la start-up Dominique Desrosiers espère également se démarquer en établissant des partenariats avec des entreprises de l’industrie.

5. BoumChicaBoum
slide-image

6. Ziliko

Fondé en 2009, Ziliko exploite trois sites Internet permettant aux clubs sportifs et autres organisations de créer leur boutique en ligne, où ces derniers peuvent vendre des accessoires promotionnels ou encore des inscriptions. Son pdg, François Gaouette, qui a travaillé dans l’industrie du capital de risque, vise à percer le marché américain avec ce produit, qui serait déjà populaire au Québec sur le site Internet Amilia. L’entreprise, qui compte 14 employés, exploite également les sites Internet Ooliko et Oodili, qui offrent des fonctionnalités similaires, mais s’adressent à des marchés différents.

6. Ziliko
slide-image

7. Real Traffic Technologies

Cette start-up de Québec, avec à peine quatre employés, a développé une technologie permettant de mesurer le trafic en temps réel. Pour ce faire, le logiciel de l’entreprise analyse les images fournies par des caméras publiques ou privées donnant sur les principales artères d’une ville. Présidée par Denis Boulanger, Real Traffic Technologies aurait déjà vendu une licence de sa technologie à la ville de San Francisco. Au Québec, l’entreprise devrait lancer une application mobile permettant de recevoir des alertes sur le trafic intitulée Alert 511. Lors de son lancement, prévu pour l’automne 2012, l’application mesurera le trafic dans la ville de Québec. Au courant de 2013, le service devrait s’étendre à la région de Montréal.

7. Real Traffic Technologies
slide-image

8. FixMeStick

Fondée en mai 2012, FixMeStick est déjà profitable. L’entreprise a déjà vendu quelque 1 000 FixMeStick, une clef USB qui permettrait d’éliminer les virus affectant n’importe quel ordinateur équipé de Windows. Vétéran de l’industrie de la sécurité informatique, son pdg Marty Algire, a acquis des licences de trois logiciels  de sécurité établis, qu’il a intégrés dans un même produit. Il explique que les éditeurs de ces logiciels ne se sentent pas menacés par son produit, puisqu’ils vendent des logiciels de prévention, alors que FixMeStick est destiné à la réparation d’ordinateurs déjà infectés.

8. FixMeStick
slide-image

9. BlooBuzz

Fondé en février 2012, BlooBuzz est un studio de développement de jeux vidéo mobiles pour les plateformes Android et iOS. Comptant quelque 29 employés, la start-up a cela de particulier que son actionnaire majoritaire est Québecor Media. Malgré tout, l’entreprise située au Saguenay serait gérée de manière indépendante. Avec plus de 1,8 million de téléchargements à ce jour, le plus grand succès de la jeune entreprise est le jeu Pyramid Rising.

9. BlooBuzz
slide-image

10. RoboBrrd

Conçu par Erin Kennedy à l’occasion de Startup Weekend de Montréal, le robot éducatif RoboBrrd n’a pas encore été lancé. Le robot sera compatible avec une application éducative pour iPad et indiquera par ses réactions si les réponses données sont correctes ou non. Les premiers robots d’Erin Kennedy devraient être commercialisés par l’entremise d’une campagne sur Kickstarter, qui devrait débuter au courant du mois d’août 2012.

10. RoboBrrd

Thèmes associés: diaporama, Essentiel-PME, Technologie
Par: Julien Brault

Julien Brault

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Les gagnants et les perdants boursiers du mois d'octobre

01/11/2013

Qui sont les gagnants et les perdants québécois du mois d’octobre? À partir de notre ...

Récolte record pour le Bal des Vins-Coeurs

Mis à jour le 09/09/2013

Le 5 septembre dernier, la Fondation de l’Institut de cardiologie de Montréal tenait la 13e édition ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Dette: pas d'accord entre l'Argentine et les fonds «vautours»

30/07/2014 | AFP

L'Argentine et les fonds spéculatifs ne sont pas parvenus à se mettre d'accord mercredi à New York ...

Bombardier reçoit une commande de cinq biturbopropulseurs Q400 NextGen

30/07/2014

La valeur de la transaction est estimée à environ 168 millions $ US.

Barrick Gold affiche un bénéfice en baisse et déçoit les analystes

Le producteur d'or Barrick Gold a affiché un bénéfice ajusté de 159 M $US pour son deuxième trimestre.