Investir : périls économiques et stratégies d’investissement

Publié le 06/11/2012 à 06:00

slide-image

Périls économiques et stratégies d'investissements

Falaise fiscale aux États-Unis, crise de la dette en zone euro, ralentissement de l’économie chinoise, endettement des ménages au Canada, les investisseurs ne manquent pas d’évènements à garder dans leur rétroviseur. Voici les commentaires des panélistes invités à la tournée Regard sur les revenus organisée par la Banque de Montréal (BMO) de passage à Montréal lundi.

Périls économiques et stratégies d'investissements
slide-image

Le cycle boursier

« Le marché haussier dure depuis près de 4 ans, commente John Priestman, directeur général, Guardian Capital. Nous serons dans une économie du 2 %, soit 2 % de croissance, 2 % d’inflation et 2 % de taux d’intérêt. Nous serons confrontés à de nombreux problèmes. Avec toutes les mauvaises nouvelles à venir, j’augmenterais le poids des liquidités dans le portefeuille. »

« Nous arrivons à la fin d’un cycle, ajoute Alfred Lee, vice-président et stratège en placement chez BMO Gestion d’actifs. Généralement, c’est une période où les ressources et le secteur technologique s’en tirent mieux. »

Le cycle boursier
slide-image

Titres de dividende

« Les investisseurs doivent faire preuve de prudence avec les actions qui versent un dividende élevé », prévient George Paterson, premier vice-président et et chef des placements chez BMO Gestion d’actifs. « Leurs multiples sont maintenant semblables à ceux de l’ensemble du marché. Il faudra choisir ses titres au cas par cas. Le risque est toujours plus grand lorsque tout le monde se déplace au même endroit.»

Titres de dividende
slide-image

L'économie américaine

« Personne ne veut se faire blâmer pour avoir saboté l’économie avec la falaise fiscale, lance George Paterson, premier vice-président et directeur de produits chez PIMCO. La politique c’est comme un concours de beauté. »

« Je viens des États-Unis, et je peux vous dire que, oui, le secteur immobilier prend du mieux, raconte M. Paterson. J’ai eu de la difficulté à trouver un condo pour ma mère.»

« Une reprise du marché immobilier est notre seul espoir de ramener les consommateurs », affirme Sri Iyer, directeur général et chef stratégie systématiques, Guardian Capital. « Il faudra protéger leur confiance de toutes les façons possibles. »

L'économie américaine
slide-image

Changement de direction en Chine

Le Parti communiste chinois est sur le point de nommer son nouveau leader pour remplacer Hu Jintao. Le nouveau dirigeant choisi est le numéro deux, Xi Jinping.

« Le gouvernement sortant veut stimuler l’économie pour en retirer le mérite alors que ceux qui arrivent veulent attendre », explique Michael Gregory, directeur général et économiste principal chez BMO Marchés des capitaux. « Une fois la transition terminée, la Chine devrait s’employer à stimuler son économie. Quand elle stimule ; elle stimule. Son gouvernement n’a pas à se préoccuper des déficits et des dettes. »

Changement de direction en Chine
slide-image

L'économie chinoise

« La mauvaise nouvelle pour la Chine », indique Loren Sageser, premier vice-président et directeur de produits chez PIMCO. « C’est que son ralentissement n’est pas cyclique, mais est bien une transition majeure. On ne peut pas enregistrer indéfiniment une croissance aussi forte en étant qu’un fournisseur de services à bas prix. L’économie devra se tourner vers une économie de services. Dans ce contexte, il serait mieux d’investir dans les actifs tangibles comme l’immobilier. »

«Ce qui m’inquiète de la Chine, c’est qu’on ne peut faire confiance aux données qu’elle rapporte, déplore George Paterson, premier vice-président et chef des placements chez BMO Gestion d’actifs. S’il y a un atterrissage difficile en Chine, nous serons les derniers à le savoir. »

L'économie chinoise
slide-image

Gaz de schiste

« On a tellement trouvé de gaz naturel aux États-Unis, qu’on cesse de le chercher, constate Loren Sageser, premier vice-président et directeur de produits chez PIMCO. Dans ce contexte, je ne crois pas qu’on assistera à une flambée des prix du pétrole. »

Gaz de schiste

Thèmes associés: Bourse, Économie, Investir
Par: Stéphane Rolland

Stéphane Rolland

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Bourse: le S&P 500 inscrit un nouveau record

21/08/2014 | AFP

La Bourse de Toronto est restée campée sur ses positions, digérant les gains de la veille.

Bourse: le S&P 500 et la Banque Royale à des sommets

21/08/2014 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de Toronto bat en retraite, mais son principal titre, celui de la Banque Royale, touche un plus haut.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

10 choses à savoir vendredi

SNC finalise un achat de 2G$, un vol spectaculaire frappe Garda, l'autopartage gagne les aéroports...

À surveiller: Banque Royale, Sears et Kraft

Il y a 27 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Banque Royale, Sears Canada et Kraft? Voici quelques recommandations d’analystes ...

Retraites: 22, v'là les flics, Québec est dans le trouble

21/08/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Avec la police de Montréal, le projet de loi sur les retraites fait face à un sérieux problème.