Bourse : qui sont les gagnants et les perdants d'octobre?

Publié le 02/11/2012 à 16:02

slide-image

Les gagnants et les perdants d'octobre

Qui sont les gagnants et les perdants québécois du mois d’octobre? À partir de notre palmarès des 50 plus grandes capitalisations boursières québécoises, nous vous présentons les 5 meilleures et les 5 pires performances enregistrées durant le premier mois du dernier trimestre. Nous commençons par les meilleurs et terminerons par les pires. Bonne lecture.

Les gagnants et les perdants d'octobre
slide-image

Québecor

Québecor enregistre la cinquième meilleure performance en octobre avec un changement de 6,3%. Au début du mois, la Caisse de dépôt et placements a conclu une entente de 1,5 G$ en vue de réduire sa participation dans Québecor Média. Au troisième trimestre la société connaissait la cinquième pire baisse de notre palmarès.

Québecor
slide-image

Couche-Tard

L’action d’Alimentation Couche-Tard occupe le quatrième rang de notre palmarès avec un gain de 7,82%. La direction prévoit d’importants gains en synergie avec son acquisition Fuel & Retail, a-t-elle dit aux actionnaires.

Couche-Tard
slide-image

Gildan

Le fabricant de chaussettes et de chandail Gildan a gagné 9% en Bourse en octobre, ce qui le place au troisième rang. À la mi-octobre, BMO Marchés des capitaux a commencé le suivi avec une recommandation «surperformance».

Gildan
slide-image

Transcontinental

Transcontinental reprend une partie du terrain perdu. L’action du propriétaire du journal Les Affaires action enregistre la deuxième plus grande montée du mois d’octobre avec un bon de 26,5%. Le titre est toujours 14,5% sous son niveau d’il y a un an.

Transcontinental
slide-image

Air Canada

Air Canada est le grand gagnant québécois du mois d’octobre. L’action a avancé de 37,2%. Au début du mois, le transporteur aérien a annoncé le lancement d’un transporteur au rabais dès juin. L’ascension rapide n’est cependant pas garantie, prévient un Milan Posarac, de Banque Scotia. L’initiative pourrait ne pas donner les résultats visés assez rapidement, selon lui. Il émet donc une recommandation « sous-performance ».

Air Canada
slide-image

Rona

En septembre, Lowe’s a indiqué qu’il n’envisageait plus d’acquérir Rona, et le détaillant québécois continue d’en souffrir. Le titre perd 8,4% en octobre. C’est la cinquième plus grande baisse de notre palmarès des 50 plus grandes capitalisations boursières québécoises.

Rona
slide-image

Uni-Select

Le secteur est difficile pour les distributeurs de pièces automobiles, selon Benoît Poirier, de Valeurs mobilières Desjardins. En octobre, l’entreprise de Boucherville a perdu 8,5%. C’est la quatrième plus importante baisse du mois.

Uni-Select
slide-image

Semafo

L’action de Semafo a effacé 11,5% de sa valeur, toujours en octobre. L’aurifère a enregistré une production inférieure aux attentes au troisième trimestre.

Semafo
slide-image

Astral

L’action d’Astral perd 15,19% en octobre. La deuxième pire performance de notre palmarès. L’opposition du CRTC à l’acquisition d’Astral par BCE a donné un dur coup aux détenteurs d’actions.

Astral
slide-image

Chorus Aviation

Chorus Aviation a perdu un litige commercial avec Air Canada. La décision coûtera des millions à l’entreprise. Le titre a perdu 18,16% en octobre. La pire performance de notre palmarès des 50 capitalisations boursières américaines.

Chorus Aviation

Thèmes associés: Bourse, diaporama
Par: lesaffaires.com

lesaffaires.com

Sur le même sujet

Bourses: les marchés avancent sans enthousiasme

17/04/2014 | LesAffaires.com et AFP

Les Bourses nord-américaines ont connu une séance contrastée. Alors que Toronto pouvait surfer sur ...

Dollar Tree : un rendement de plus de 5 000 % en 19 ans

17/04/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. La société américaine Dollar Tree (DLTR) a fait le saut en bourse en mars 1996, il y a 19 ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chacune des étapes du processus. Un bon coup peut ...

Une correction du secteur de l'habitation ferait mal à l'économie, selon la BMO

Une correction soudaine et prononcée du secteur de l'habitation pourrait avoir un impact dévastateur sur ...

Pourquoi vouloir imiter Warren Buffett quand on peut acheter Berkshire au rabais

Édition du 12 Avril 2014 | Yannick Clérouin

Comment constituer un portefeuille qui imiterait celui de Berkshire Hathaway, à l'image des FNB? Réponse à notre lecteur