Gouvernance d’un OBNL

Publié le 18/06/2018 à 00:01

Nathalie Tremblay, MBA, PDG de la Fondation du cancer du sein du Québec et administratrice de sociétés

La Fondation du cancer du sein du Québec est le seul organisme à investir au Québec, chaque sou recueilli, en cancer du sein. Depuis 1994, c’est plus de 44 millions qui ont été réinvestis dans sa mission. Elle s’impose désormais comme véritable accélérateur scientifique par son action en innovation et en recherche.

« Les dernières années se sont déroulées sous le signe de la consolidation et de l’innovation à la Fondation. Nos orientations répondent aux critères les plus élevés d’excellence en matière de gouvernance, mais aussi, au service de notre action en faveur des droits des personnes atteintes d’avoir accès aux soins et traitements les plus avancés, d’être informées et d’être soutenues durant leur maladie. », mentionne d’entrée de jeu Nathalie Tremblay, MBA, PDG à la Fondation.

DEVENIR ADMINISTRATEUR-TRICE, C’EST DU SÉRIEUX !
Devenir administrateur d’un organisme à but non lucratif est une décision qui peut être lourde de conséquences. Quelles sont les conditions gagnantes pour que chacun y trouve son compte ? Nathalie Tremblay, PDG de la Fondation du cancer du sein du Québec et administratrice de sociétés soulève quelques pistes.

1- MISSION
Le désir de gagner en expérience ou de développer un réseau de contacts ne sont pas des motivations suffisantes. Il faut vous sentir interpellé par la mission de l’organisme, au risque de nuire à l’atteinte de ses objectifs.

2- VALEUR AJOUTÉE
Comptabilité, droit, gouvernance, affaires, science... Votre expertise doit servir l’organisme de manière concrète. Un bon conseil d’administration repose sur sa diversité, avec des membres aux profils et aux expériences variés. Quel sera votre distinction ?

3- SAINE GOUVERNANCE
L’équité d’un administrateur, c’est sa réputation. Avant de vous engager, investiguez les coulisses de l’organisme ciblé, évaluez sa situation financière, la gouvernance, consultez ses règlements. Y a-t-il des poursuites en cours ? Même si vous êtes bénévole, vous endosserez les mêmes responsabilités que tout autre administrateur.

4- CONFORMITÉ LÉGALE
Le respect des lois engage la responsabilité des administrateurs. Assurez-vous que la direction générale se conforme aux différentes lois en vigueur et qu’elle produise une déclaration de conformité.

5- RATIOS D'EFFICIENCE
Même si le gouvernement suggère une cible de coûts de collecte de fonds de moins de 35%, qui constitue un aggloméré des dépenses directes / revenus totaux, le conseil d’administration doit approfondir son analyse. Les coûts indirects devraient être considérés et les revenus de placements exclus, afin de ne pas fausser l’analyse, car ils constituent une efficience du marché et non une efficience organisationnelle… La direction générale utilise-t-elle des indicateurs de mesure pertinents, afin de prendre des décisions éclairées ?


6- INVESTISSEMENT LIÉS À LA MISSION
La proposition de valeur de ces investissements doit être évalués et les objectifs visés, clairs et mesurables, offrant une perspective pérenne. L’objectif d’un OBNL est en général d’avoir un impact en lien avec sa mission.

7- ATTENTES RÉALISTES
Un OBNL doit relever les mêmes défis qu’une grande entreprise, mais avec des ressources limitées. En tant qu’administrateur, assurez-vous que vos demandes soient réalistes.

8- IMPUTABILITÉ ACCRUE
Les OBNL sont les gardiennes de valeur des sommes remises, elles sont redevables envers les donateurs de la manière dont leurs contributions ont été gérées et réinvesties. Ce devoir philanthropique ne laisse aucune place à l’inefficience.

9- TRANSPARENCE IRRÉPROCHABLE
Quelques organisations indépendantes proposent un ensemble de bonnes pratiques pour garantir la meilleure gouvernance des organismes caritatifs. La certification peut être lourde pour une petite organisation, mais il est possible de s’en inspirer et de l’adapter selon le contexte.

10- RESPECTER VOTRE ENGAGEMENT
Si vous souhaitez occuper un poste sur le conseil d’administration d’un OBNL, vous devez y consacrer le temps nécessaire, vous présenter aux réunions bien préparé, participer respectueusement aux discussions, être constructif.

11- DONNER
Au-delà de votre temps et expertise, donner financièrement à la cause que l’on choisit, c’est confirmer que l’on est sincère, crédible et conscient du rôle important que l’on occupe.

« Les dernières années se sont déroulées sous le signe de la consolidation et de l’innovation à la Fondation. Nos orientations répondent aux critères les plus élevés d’excellence en matière de gouvernance, mais aussi, au service de notre action en faveur des droits des personnes atteintes d’avoir accès aux soins et traitements les plus avancés, d’être informées et d’être soutenues durant leur maladie. »

Le contenu partenaire c'est quoi ?

Ce contenu destiné à la communauté d'affaires a été produit par un annonceur ou pour un annonceur. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ce contenu.

À la une

Marier croissance et pénurie de main-d'oeuvre

Édition du 10 Novembre 2018 | Jean-François Venne

Fondé en 1976 à Thetford Mines, mais installé à Disraeli depuis 1982, Nutech se spécialise dans l'usinage de ...

Bourse: Wall Street plonge à la clôture

Mis à jour le 12/11/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les grands coupables de ce recul sont Apple et Goldman Sachs.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

12/11/2018 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»