Agrandir pour attirer plus de clients

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Agrandir pour attirer plus de clients

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Par Claudine Hébert

Dominic Parent, pdg de la Buanderie Paranet depuis 2005. Il ne faut pas sous-estimer l’impact que ces changements technologiques auront sur les employés et l’équipe de direction. [Photo : Francis Vachon]

SOMMAIRE DU DOSSIER 


Créée en 1967, la Buanderie Paranet est un service de buanderie commerciale et industrielle ouvert 365 jours par année. Établie dans le parc industriel Saint-Malo, à Québec, l'entreprise familiale dessert les réseaux hôteliers et hospitaliers de la région de Portneuf à Charlevoix, en passant par les environs de Lévis. En décembre 2013, Paranet a entamé d'importants travaux pour agrandir sa superficie de 60 %, des investissements qui lui permettaient de décrocher un important contrat avec un gros acteur hôtelier de Québec. La PME a profité de l'occasion pour s'équiper d'un nouveau système de rails automatisés afin d'améliorer sa productivité. La direction avait prévu mettre en place ces nouveaux équipements et bénéficier des premières retombées en six mois. Il lui aura plutôt fallu presque deux ans. 


«Ne sous-estimez pas le capital humain»


«On croit qu'en pressant le bouton on, tout se mettra en marche facilement. Pourtant, c'est loin d'être le cas», dit Dominic Parent, pdg de la Buanderie Paranet depuis 2005. On accorde un peu trop d'importance aux défis techniques et mécaniques d'un tel changement, selon lui. On en vient à oublier les principales personnes concernées : les employés. «J'ai perdu quatre membres clés de la direction, soit trois gestionnaires de plancher et un directeur des opérations, qui se sont sentis dépassés par les événements. Il n'y a pas un comptable ou un ingénieur qui peut prévoir cette variable au moment de calculer le rendement de l'investissement.»


Dominic Parent était convaincu que cet investissement rapporterait à l'entreprise des gains de productivité d'au moins 20 % dès la première année. «Ce sont plutôt des pertes de 20 % que la Buanderie Paranet a subies. Heureusement, la situation est désormais maîtrisée. Il est maintenant réaliste d'atteindre une augmentation de 50 % de notre productivité d'ici les cinq prochaines années.»


Malgré les difficultés affrontées, la Buanderie Paranet a enregistré une croissance de 7 % de son chiffre d'affaires en 2014. Et elle devrait en faire autant en 2015. «Il a fallu que mon personnel mette les bouchées doubles pour que l'entreprise parvienne à maintenir sa croissance qui, depuis 10 ans, augmente de 7 % à 10 % chaque année», indique M. Parent. Le chiffre d'affaires annuel atteint de 5 à 10 millions de dollars.


Trouver son équilibre


Chaque été, la Buanderie Paranet se heurte au même défi de taille. Son volume mensuel de blanchisserie et de buanderie double à 200 000 kg en juillet et août, au sommet de la saison touristique. Un pic de production qui exige de Paranet qu'elle recrute du personnel en pleines vacances. «L'agrandissement et l'achat de rails automatisés nous permettent d'élargir notre marché avec les centres d'hébergement. Cette clientèle devrait équilibrer la production mensuelle. En embauchant davantage d'employés à l'année, le stress de la saison estivale sera amoindri», dit M. Parent.


4 M$ : Montant de l'investissement total pour agrandir l'usine et acheter les nouveaux équipements.
BUANDERIE PARANET
› Rang dans les 300 : 162
› Nombre d'employés : 160
› Croiss. du nombre d'employés : 6,7 %


SOMMAIRE DU DOSSIER


1. Les 300 c'est...
2. Agrandir pour attirer plus de clients
3. Implanter de nouveaux systèmes informatiques
4. Rendre sa production encore plus efficace
5. Des stratégies payantes
6. Mille milliards... d'actif !
7. L'artiste devenue entrepreneure
8. Vaillancourt continue d'ouvrir ses horizons
9. Se relever et se diversifier
10. Faire sa place parmi les grands
11. Mini révolution dans le monde de la consultation
12. L'ADN d'un top recruteur
13. Des Y parlent à coeur ouvert
14. Durer à l'international

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

La Fromagerie de l’Île-aux-Grues riposte à l'offensive européenne

13/09/2018 | Annie Bourque

PME DE LA SEMAINE. Elle mise sur l’authenticité de ses six nouveaux fromages et le côté haut de gamme de ses produits.

OPINION À la une: le nouveau Cirque au travail
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires
La tournée des start-up et PME
11/09/2018 | lesaffaires.com
À la une: Avril, une stratégie qui porte fruit
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: