Bourse: Wall Street a profité du Vendredi fou

Publié le 24/11/2017 à 10:02, mis à jour le 24/11/2017 à 17:02

Bourse: Wall Street a profité du Vendredi fou

Publié le 24/11/2017 à 10:02, mis à jour le 24/11/2017 à 17:02

La Bourse de New York a terminé en hausse vendredi, profitant de l'optimisme généré par les achats du Vendredi fou (Black Friday) lors d'une séance écourtée.


Le principal indice boursier du Canada s'est terminé vendredi, avec des gains importants attribuables à des mouvements modestes des grandes pondérations que sont les secteurs de l'énergie et des finances, tandis que les mines d'or ont pesé négativement. Les services financiers ont gagné 0,13%. Manuvie a augmenté de 0,5%. 


Le secteur de la technologie a progressé alors que CGI Group affichait +1,2%, Constellation Software +1,5% et Shopify +0,75%.


Les actions du secteur de l'énergie ont progressé de 0,2% après que les prix du pétrole ont atteint leur plus haut niveau en deux ans. Encana a gagné 0,9% et Crescent Point 0,8%.


État de la situation (clôture)


TSX +0,21% à 16108 points
S&P 500 +0,21% à 2602 points
Dow Jones +0,14% à 23557 points
Nasdaq +0,32% à 6889 points
Dollar canadien +0,05% à 0,7866$US
Once d'or -0,33% à 1288$US
Baril de pétrole -1,64% à 58,97$US
Bitcoin +3,26% à 8263$US


Dans un marché aux échanges limités en raison de la célébration jeudi de Thanksgiving (fête de l'Action de grâce) et d'une séance écourtée vendredi, les investisseurs ont affiché leur optimisme à l'occasion de cette journée du Black Friday, l'une des plus actives de l'année pour les commerçants américains. 


"Les clients sont plus confiants, grâce à un marché du travail plus dynamique. C'est la clé pour une saison solide dans la consommation des ménages", a analysé Peter Cardillo de First Standard Financial.


Signe de cette santé solide, le Black Friday a été précédé de rabais sur internet à l'occasion de Thanksgiving et a affiché des ventes à "1,52 milliard de dollars, en hausse de 16,8% sur un an", a souligné Patrick O'Hare de Briefing.


Les grands noms de la distribution ont profité de ce mouvement: Macy's (+2,13% à 21,07 dollars), Kohl's (+1,03% à 45,09 dollars) et J.C. Penney (+0,62% à 3,26 dollars) ont progressé, mais également les acteurs du web, à l'image d'Amazon (+2,58% à 1.186,00 dollars) alors qu'à l'occasion des fêtes, les dépenses sur internet devraient pour la première fois dépasser celles des magasins traditionnels selon une étude du cabinet Deloitte.


Les valeurs technologiques ont également bénéficié de cette journée, l'indice les regroupant au sein du S&P 500 gagnant 0,54%, la plus forte progression au sein de l'indice élargi.


La forte hausse du pétrole américain vendredi a par ailleurs entraîné Wall Street dans son sillage, les valeurs énergétiques regroupées au sein du S&P 500 avançant de 0,27%, à quelques jours d'un sommet stratégique des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).


Le contexte européen a également été facteur de soutien à Wall Street selon Karl Haeling de LBBW: "En Allemagne le SPD a fait un pas vers une alliance avec Angela Merkel, ce qui éloigne la perspective de nouvelles élections. Et les banques italiennes ont profité d'une réglementation européenne qui serait moins stricte sur les créances douteuses".


La semaine prochaine sera marquée par un contexte politique fort aux Etats-Unis: les sénateurs républicains doivent adopter leur texte sur la réforme fiscale avant ensuite d'entrer en négociations avec la Chambre des représentants pour parvenir à une version commune du texte dont la signature finale a été promise avant Noël par Donald Trump.


Les risques sont élevés pour les conservateurs, une majorité républicaine au Sénat n'est pour le moment pas garantie.


Contexte


Wall Street avait terminé sur une note mitigée mercredi à la veille de la fête de Thanksgiving alors que la banque centrale américaine (Fed) s'était inquiétée des prix élevés des actions: le Dow Jones avait cédé 0,27%, tandis que le Nasdaq avait gagné 0,07% et avait terminé sur un record.


Premier indicateur de l'engouement des américains, "1,52 milliard de dollars a été dépensé sur internet, en hausse de 16,8% sur un an", a indiqué Patrick O'Hare de Briefing, constatant que "de nombreux Américains ont abandonné la dinde pour leur smartphone".


Par ailleurs, "la Fédération nationale du commerce de détail anticipe des ventes en novembre et décembre (...) de 3,6% et 4% contre une moyenne de 3,5% et 3,6% sur cinq ans. Autrement dit, la prévision est bonne mais pas excellente", a ajouté M. O'Hare.


La forte progression du prix du pétrole américain entraînait par ailleurs Wall Street dans son sillage, les valeurs énergétiques regroupées au sein de l'indice S&P 500 avançant de 0,50%, la plus forte progression des 11 sous-compartiments qui composent l'indice.


Les volumes étaient toutefois réduits vendredi, les marchés américains ayant profité jeudi d'un jour férié pour Thanksgiving et la séance étant raccourcie vendredi, Wall Street devant clôturer en début d'après-midi.


Le marché obligataire reculait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans avançait à 2,334% contre 2,318% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans progressait à 2,756 % contre 2,742% l'avant-veille.


Titres en action


La Baie (HBC., 11,24$) : en attendant plus de détails. Bien des choses restent à clarifier autour de la stratégie de La Baie, croit Vishal Shreedhar, de Financière Banque Nationale. Le dévoilement des résultats du troisième trimestre le 6 décembre prochain sera l’occasion pour le plus vieux détaillant d’Amérique du Nord de s’expliquer.


Deere (DE., 139,23 $US) : un horizon clair. Le titre de Deere a bondi de 4% après avoir dévoilé des résultats meilleurs que prévu. Malgré tout, le plus important équipementier agricole au monde a encore des avenues de croissance pour les deux prochaines années, croit Jamie Cook, de Credit Suisse.


Hydro One (H., 22,81$) : une autorisation à de meilleurs rendements. L’ex-société d’État ontarienne a reçu le feu vert pour augmenter son rendement. C’est une bonne nouvelle, mais elle était déjà attendue, estime Ben Pham, de BMO Marchés des capitaux.


Le gouvernement ontarien permettra au distributeur d’électricité d’avoir un rendement sur les capitaux propres de 9% en 2018, plutôt que 8,78% en 2017, lorsque viendra le temps de déterminer ses prix. Notons que même si Hydro One est cotée en Bourse, ses activités sont toujours hautement réglementées.


Banques: à quoi s'attendre pour finir l'année? Les plus grandes banques termineront l’année la tête haute avec une hausse annuelle de 10% de leurs bénéfices. Il faut dire qu’elles baignent dans un environnement économique très favorable. Non seulement la cadence de 3% au pays a surpris cette année, mais l’activité économique s’est généralisée à 85% des industries, observe John Aiken, de Barclays.


Sportscene en voie de gagner son pari. Deux ans après avoir amorcé un repositionnement majeur, le Groupe Sportscene (SPS.A, 7$) est en voie de gagner son pari. Le chiffre d’affaires annuel de son réseau de 44 resto-bars a en effet bondi de 12,9% à 120,5 millions de dollars et ses revenus de 12,5% à 95,1M$, en dépit de l’ouverture d’un seul nouveau La Cage – Brasserie sportive en 2017.


Mark Pathy investit près d’un million dans Stingray. Le président du conseil d’administration de Stingray (RAY.A) continue de miser de grosses sommes sur le distributeur de musique. Mark Pathy a investi un peu moins d’un million dans l’entreprise montréalaise, selon les documents réglementaires consultés par Les Affaires.


Sur le front des valeurs américaines, SandRidge Energy a gagné 8,00% à 18,90 dollars, après que l'investisseur activiste Carl Icahn a pris, selon la presse américaine, 13,5% de participation dans la société et s'est déclaré contre l'acquisition de la société d'exploration de pétrole Bonanza Creek Energy, annoncée la semaine dernière.



À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Vidéo: trois titres boursiers insensibles aux hausses de taux d'intérêt

21/04/2018 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. Steve Bélisle fait le point sur les titres de Diageo, ServiceMaster et Marsh & McLennan.

Fairfax veut racheter les magasins canadiens de Toys R US

Le conglomérat offre 300 millions $ US à la chaîne de magasins de jouets.

À la une

Vidéo: trois titres boursiers insensibles aux hausses de taux d'intérêt

21/04/2018 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. Steve Bélisle fait le point sur les titres de Diageo, ServiceMaster et Marsh & McLennan.

Le lobby ukrainien à Ottawa nuit-il au commerce avec la Russie?

21/04/2018 | François Normand

ANALYSE - La politique étrangère du Canada est déjà sous influence, selon des spécialistes. Le commerce est-il à risque?

«Les géants de la Silicon Valley nuisent à l'innovation»

21/04/2018 | Diane Bérard

ENTREVUE. Nicholas Thompson, rédacteur en chef du magazine Wired, dépeint la Silicon Valley et ses contradictions.