Bourse: Wall Street finit en hausse, soutenue par Facebook

Publié le 06/08/2018 à 09:56, mis à jour le 06/08/2018 à 16:46

Bourse: Wall Street finit en hausse, soutenue par Facebook

Publié le 06/08/2018 à 09:56, mis à jour le 06/08/2018 à 16:46

[Photo: Getty Images]

Wall Street a terminé en hausse lundi, soutenue par les résultats de Berkshire Hathaway, le conglomérat du milliardaire Warren Buffett, et par un bond du réseau social Facebook.


Selon les résultats définitifs à la clôture, l’indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,16 %, à 25 502,18 points.


Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s’est apprécié de 0,61 %, à 7 859,68 points.


L’indice élargi S&P 500 a pris 0,35 % à 2 850,40 points.


Le huard essuyait une perte de 0,1%, clôturant à 0,7688 $ américain sur le marché des changes.


« Le marché continue à se focaliser sur les résultats d’entreprises », a commenté Peter Cardillo de Spartan Capital.


Le conglomérat Berkshire Hathaway, sixième capitalisation boursière mondiale, a nettement avancé lundi de 2,91 % après la publication de ses comptes.


Les résultats du groupe de Warren Buffett sont le dernier exemple en date d’une saison des résultats trimestriels qui aura une fois de plus surpris positivement les analystes.


Huit entreprises sur dix ayant dévoilé leurs comptes ont en effet dépassé les estimations des marchés. Le taux de croissance du bénéfice par action de l’ensemble des entreprises ayant déjà publié leurs résultats a quant à lui culminé en moyenne à 24 %, soit 4 points de plus qu’attendu, selon les statistiques de la société Factset.


« Avec des chiffres pareils, il est compliqué de chercher la petite bête », a affirmé Bill Lynch de Hinsdale Associates.


Forts de ces résultats, les indices Dow Jones et S&P 500 ont terminé en hausse lors des cinq dernières semaines.


M. Lynch estime également que l’absence de nouvelles sur la guerre commerciale que se livrent Washington et Pékin a aidé les acteurs du marché à rester optimistes.


De son côté, la forte progression du cours de Facebook à 4,45 % a également soutenu l’avancée de Wall Street alors que le réseau social a approché de grandes banques américaines pour leur demander de partager des données de leurs clients dans l’objectif de proposer de nouveaux services sur Messenger, selon une source à l’AFP.


Le marché obligataire se détendait : le rendement sur la dette américaine à dix ans évoluait à 2 943 %, contre 2 949 % vendredi à la clôture, et celui à 30 ans s’est stabilisé à 3 090 %, contre 3 089 % vendredi.


La Bourse de Londres a terminé en très légère hausse de 0,06 % lundi, partagée entre le recul du secteur minier sur fond de tensions commerciales et la baisse de la livre favorable aux multinationales. L’indice FTSE-100 des principales valeurs a gagné 4,68 points à 7 663,78 points.


La Bourse de Paris a terminé à l’équilibre lundi (-0,03 %), les investisseurs optant pour la prudence en l’absence d’actualité, dans un contexte marqué par un regain de tension entre les États-Unis et la Chine. L’indice CAC 40 a cédé 1,80 point à 5 477,18 points, dans un volume d’échanges faible, de 2,5 milliards d’euros. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,33 %.


La Bourse de Francfort a fini lundi en baisse, le Dax cédant 0,14 %, handicapé par les tensions commerciales et la chute du titre Linde dont la fusion dans le gaz avec l’américain Praxair est compromise. L’indice vedette a perdu 17,6 points sur la séance pour finir à 12 598,21 points. Le MDax des valeurs moyennes a pris quant à lui 0,05 % à 26 892,32 points.


 


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

La fermeture d'une raffinerie des É-U nuira au pétrole canadien

Une interruption de production du plus gros acheteur américain de pétrole lourd canadien devrait ...

Uni-Sélect se met en vente, le PDG quitte

Mis à jour le 18/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG quitte subitement et Uni-Sélect embauche JP Morgan pour un examen stratégique.

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

13:38 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.