Bourse: «l'oeil du cyclone est derrière nous»

Publié le 12/02/2018 à 09:44, mis à jour le 12/02/2018 à 16:28

Bourse: «l'oeil du cyclone est derrière nous»

Publié le 12/02/2018 à 09:44, mis à jour le 12/02/2018 à 16:28

Wall Street a terminé en nette progression lundi, démarrant la semaine en force après une lourde chute la semaine dernière, soutenue par la forte progression d'Apple et Boeing.


État de la situation (clôture)


TSX: +1,38% à 15241 points
S&P 500: +1,39% à 2655 points
Dow Jones: +1,7% à 24600 points
Nasdaq: +1,56% à 6981 points
Baril de pétrole: +0,2% à 59,32 $US
Once d'or: +0,61% à 1323 $US
Dollar canadien: -0,14% à 0,7935 $US


Contexte


«L'oeil du cyclone est derrière nous. Les marchés ont montré des signes solides et ont maintenu leurs gains durant toute la séance», a réagi Peter Cardillo de First Standard Financial.


Locomotives de Wall Street, les membres du Dow Jones, Apple (+4,03% à 162,71 dollars) et Boeing (+3,30% à 343,80 dollars), ont porté cette progression.


«Le marché revient à des considérations plus fondamentales, les résultats d'entreprises sont bien orientés et nous attendons des données économiques fournies cette semaine», a noté William Lynch, de Hinsdale Associates.


La présentation par Donald Trump de son grand plan d'infrastructures a en outre dynamisé les secteurs de l'industrie et des matériaux, tous deux affichant de fortes hausses au sein de l'indice S&P 500 (+1,57% et +2,09%).


Selon ce plan qui nécessite l'approbation du Congrès, l'Etat fédéral devrait consacrer 200 milliards de dollars sur la décennie pour améliorer routes, autoroutes, ponts et même construire des réseaux numériques à large bande, sur un total compris entre 1.500 et 1.700 milliards de dollars.


Par ailleurs, «le marché obligataire s'est affaibli durant la séance, ce qui a libéré la voie aux actions», a noté M. Cardillo.


Après être monté dans la nuit à un plus haut depuis quatre ans à 2,893%, le taux de rendement des bons du Trésor à 10 ans se stabilisait à 2,855%, contre 2,851% vendredi soir, tandis que celui à 30 ans baissait à 3,144%, contre 3,160% vendredi.


La première hausse en six séances des cours du pétrole à New York a également permis aux valeurs du secteur de l'énergie au sein du S&P 500 (+1,65%) d'avancer.


Wall Street a ainsi repris une partie des pertes cumulées la semaine dernière, où le violent retour de la volatilité sur les marchés avait fait vivre à l'indice Dow Jones sa plus forte chute depuis début 2016 avec -5,2%.


Titres en action


Valener (VNR, 21,44$): bons résultats, assombris par la réforme fiscale US. Valeurs mobilières Industrielle Alliance renouvelle une recommandation d'achat. Au premier trimestre, la société rapporte un bénéfice de 0,51$ par action, conforme à l'attente maison et supérieur au consensus à 0,48$.


Twitter (TWTR, 31,51$ US): mieux que prévu. BMO Marchés des capitaux réitère une recommandation "performance de marché" et hausse sa cible. Au quatrième trimestre, le réseau social rapporte un bénéfice ajusté de 0,19$ US par action, comparativement à une attente maison à 0,16$ US et un consensus à 0,14$ US.


L’exploitant des restaurants Tim Hortons et des Burger King, Restaurant Brands International(QSR, 71,09$), a dévoilé des résultats supérieurs aux prévisions à son quatrième trimestre. La société établie à Toronto a dégagé un bénéfice ajusté de 0,66$US par action, mieux que celui de 0,57$US l’action attendu des analystes sondés par Reuters. Ses revenus ont progressé de 11% pour s’établir à 1,23G$US.


Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, maintient sa recommandation d’achat et sa cible de 27$ pour le titre de CAE(CAE, 21,94$) après la publication de résultats du troisième trimestre qui ont répondu à ses attentes. L’analyste met en relief les perspectives positives de l’entreprise, alimentées par un carnet de commandes record et un pipeline de contrats potentiels bien garni. L’analyste dit aussi aimer son solide bilan, qui lui donne des munitions pour créer de la valeur.


Restons dans le domaine aéronautique. Bombardier(BBD.B, 3,13$) va dévoiler ses résultats du quatrième trimestre ce jeudi. Les analystes s’attendent à ce que la multinationale montréalaise atteigne le seuil de rentabilité(0,00$US par action), sur des recettes de 4,75G$US. Le titre de Bombardier a cédé 10% à ce jour en février.


Paul Steep prévoit que la croissance des revenus et des flux de trésorerie de Constellation Software(CSU, 767,82$) va s’accélérer en 2018, entre autres grâce aux acquisitions. Le consolidateur de l’industrie du logiciel dévoile ses résultats du quatrième trimestre le 14 février après la clôture des Bourses. L’analyste anticipe un bénéfice de 6,19$ par action sur des revenus de 665M$. M. Steep laisse sa recommandation à surperformance et sa cible à 860M$.


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Bourse: «Quand le marché ne se fait pas peur, il monte»

Mis à jour à 16:41 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Wall Street a terminé la semaine sur une note positive vendredi alors que s'atténuaient les craintes ...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour à 07:42

Gains en vue, la Royale dépasse les attentes, cible relevée pour la CIBC et acquisition majeure dans le créneau animal.

À la une

Sauver Bombardier grâce au métro est une hypothèse intéressante selon Couillard

Le sauvetage de l'usine Bombardier de La Pocatière grâce au métro de Montréal est une ...

Le Port de Sept-Îles, bientôt dans la cour des grands

BLOGUE. Surveillez bien Sept-Îles dans les mois à venir. Et plus particulièrement son port qui aspire ...

La quintessence du cliché français fête ses 30 ans

Pour l'occasion, l'édition parisienne du Dîner en Blanc accueillera 10 000 convives de partout dans le monde