Bourse: Wall Street, freinée par les banques, termine en baisse

Publié le 12/10/2017 à 09:38, mis à jour le 12/10/2017 à 16:56

Bourse: Wall Street, freinée par les banques, termine en baisse

Publié le 12/10/2017 à 09:38, mis à jour le 12/10/2017 à 16:56

Par lesaffaires.com

La Bourse de New York a terminé dans le rouge jeudi, freinée dans sa course aux records par le repli de JPMorgan Chase et Citigroup, les premières grandes entreprises à dévoiler leurs résultats: le Dow Jones a cédé 0,15% et le Nasdaq 0,18%.


Voici l'état de la situation


S&P/TSX -0,37% à 15742 points
S&P 500
-0,17% à 2550 points
Dow Jones  -0,14% à 22841 points
Nasdaq  -0,18% 6591 points
Baril de pétrole WTI -1,23% à 50,67$US
Dollar canadien -0,14% à 0,8013$US
Once d'or +0,52% à 1295$US


Jeudi, ils ont oscillé autour de l'équilibre avant de se replier en fin de journée.


La séance a été marquée par les publications trimestrielles des géants bancaires JPMorgan Chase et Citigroup, qui ont tous deux fait part de bénéfices supérieurs aux attentes.


Leurs titres ont malgré tout reculé respectivement de 0,88% et de 3,43%.


«Leurs résultats sont très bons en dehors de la baisse des revenus du courtage, et c'est sur ce point que semblent se concentrer les investisseurs», a relevé Karl Haeling de LBBW. 


Cette réaction est, selon lui, une source d'inquiétudes.


Aux niveaux de valorisation actuels, «le marché est vulnérable à toute surprise négative ou à tout mouvement correspondant à l'adage 'on achète la rumeur, on vend la nouvelle'», a-t-il expliqué.


Le fait que «le marché s'est focalisé sur le seul élément un peu décevant» des rapports des banques «est-il un signe précurseur de ce qui va se passer pour l'ensemble des entreprises pendant la saison des résultats? Je ne sais pas mais c'est à surveiller.»


Pour Peter Cardillo de First Standard Finanial, les chiffres de JPMorgan Chase et Citigroup sont de bon augure pour la suite des publications trimestrielles. La réaction des marchés est surtout selon lui le  signe que "la volatilité pourrait être importante", avec notamment des investisseurs réagissant à «des attentes pouvant varier».



Titres en action


Le titre d'Alimentation Couche-Tard(ATD.B, 58, 94$) sera sous les projecteurs jeudi, tandis que Metro(MRU, 41,99$) a annoncé qu'elle se délestait de la majeure partie de ses actions de l'exploitant de dépanneurs afin de financer l'acquisition du Groupe Jean Coutu(Tor., PCJ.A). Lisez ce texte pour connaître les détails des multiples transactions.


Richard Hatch, de RBC Marchés des capitaux, charcute sa cible pour le titre de la minière de diamants Stornoway(SWY, 0,79$), la faisant passer de 0,90$ à 0,60$. L'analyste fait passer sa recommandation pour le titre de neutre à sous-performance, car Stornoway est affectée par des problèmes de bris de diamant à l’usine de traitement. Ce problème diminue la proportion de gros diamants disponibles pour la vente et a des conséquences directes sur la qualité de l’assortiment. En outre, la société prévoit que le prix annuel moyen des diamants qu’elle vend pour l’exercice qui se termine le 31 décembre sera inférieur au prix de référence prévu par Stornoway, soit entre 100 et 132$US. L’analyste prévoit qu’il faudra attendre jusqu’au printemps prochain avant de voir une stabilisation des prix. Le contexte actuel pourrait placer le bilan de la minière à risque.


Le producteur montréalais de métaux de haute pureté 5N Plus(VNP, 3,19$) s’est vu accorder un contrat pluriannuel par le gouvernement américain pour la fourniture de matériaux semi-conducteurs. Rupert M. Merer, de la Financière Banque Nationale, réitère sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 3,75$. L’analyste croit que cette commande pourrait ouvrir la porte à d’autres contrats du genre. 5N a déjà fourni des produits similaires au gouvernement américain et à des clients commerciaux, note l’analyste. Initialement, les revenus tirés de ce contrat ne devraient pas être élevés, mais ils permettront d’atténuer la volatilité des bénéfices liés aux matières premières.


Au sud de la frontière, la banque JPMorgan(JPM, ) a dégagé un bénéfice de 1,76$US à son troisième trimestre, mieux que le profit de 1,65$US visé par les analystes.


Le repli de l'opérateur de téléphonie mobile AT&T a aussi pesé sur les indices. Le groupe a prévenu que le nombre d'abonnés à son offre vidéo devrait reculer au troisième trimestre.


 

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Bombardier goûte à la médecine qui a fait son propre succès

Mis à jour le 21/10/2017 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. La vente récente du contrôle de la CSeries poursuit une tendance historique.

Fini la nostalgie, demande le PDG de Bombardier

20/10/2017 | Martin Jolicoeur

La nostalgie n'a plus sa place. Et au lieu de regretter la prise de contrôle du CSeries, le Québec devrait en être fier.

À la une

Pourrez-vous survivre à la nouvelle concurrence chinoise?

Mis à jour le 21/10/2017 | François Normand

ANALYSE– La Chine vient de lancer une réforme majeure qui affectera plusieurs entreprises canadiennes et occidentales.

Bombardier goûte à la médecine qui a fait son propre succès

Mis à jour le 21/10/2017 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. La vente récente du contrôle de la CSeries poursuit une tendance historique.

Vidéo: vers une récession en 2020?

21/10/2017 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION– La prochaine récession pourrait survenir en 2020 au Canada, selon Fiera Capital.