Les cours du pétrole en hausse sur les marchés lundi

Publié le 06/08/2018 à 11:58

Les cours du pétrole en hausse sur les marchés lundi

Publié le 06/08/2018 à 11:58

Par AFP

[Photo: 123rf.com]

Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d’échanges européens dans un marché avançant à tâtons alors que l’Arabie saoudite a repris ses exportations par le détroit de Bab el-Mandeb.


Vers 10 h 00, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 73,58 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 37 cents par rapport à la clôture de vendredi.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour le contrat de septembre prenait 61 cents à 69,10 dollars une heure après son ouverture.


L’Arabie saoudite a annoncé la reprise samedi de ses exportations de brut par le détroit stratégique de Bab el-Mandeb, suspendues il y a dix jours après une attaque de rebelles yéménites.


Pourtant, les prix du pétrole sont repartis en hausse, dans un marché estival indécis alors que les prix de l’or noir avancent sans direction forte depuis le net recul enregistré mi-juillet.


« Les facteurs de hausse n’ont pas changé », ont estimé les analystes de Société Générale, qui rappellent que « les sanctions américaines contre l’Iran vont faire disparaître un million de barils par jour du marché » et que « les capacités de hausse de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s’amenuisent ».


Répondant à la détermination des États-Unis à exercer une « pression maximale » sur Téhéran, le chef de la diplomatie iranienne a assuré lundi que Ryad, Washington et Israël étaient « isolés » dans leur opposition à la République islamique.


« Aujourd’hui, le monde entier a déclaré qu’il n’était plus en phase avec la politique américaine contre l’Iran », a déclaré Mohammad Javad Zarif dans un discours, cité par l’agence de presse semi-officielle Isna.


Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a promis que les États-Unis « feraient respecter les sanctions », dont la première vague entrera en vigueur mardi à minuit, poussant les marchés à se focaliser sur la seconde, qui prendra effet en octobre et touchera directement les produits pétroliers.


Mais « les autorités chinoises, citées par plusieurs sources de presse, conserveront leurs liens avec le producteur de pétrole », ont souligné les analystes de JBC Energy.


La Chine pourrait faire fi des menaces de sanctions de Washington contre les pays important du brut iranien, ce qui conserverait sur le marché une partie des extractions du troisième producteur de l’OPEP.


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Chute du pétrole: il ne faut pas crier au loup

Mis à jour le 09/11/2018 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Aux dires de deux experts, le déclin record du pétrole n'envoie pas de signal économique.

Les fondamentaux, la chimie et le mental

09/11/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Quoi faire quand la Bourse se met à faire du yo-yo ? Surtout pas ceci...

À la une

L'usine de Bombadier à La Pocatière sera touchée par les coupes

Il y a 16 minutes | La Presse Canadienne

D'ici la fin février, c'est environ 100 travailleurs qui seront mis à pied malgré le nouveau contrat de 468M$.

De nouveaux trains Azur pour la STM

10:13 | AFP

La majeure partie de la fabrication et de l’assemblage des véhicules devrait être réalisée à l’usine de La Pocatière.

Stan Lee, le père de Marvel, s'est éteint

15:04 | AFP

En 1961 il imagine l’équipe de superhéros « Les Quatre Fantastiques » et change la bande dessinée à jamais.