Les Bourses avancent, BCE et Telus à un sommet

Publié le 27/02/2013 à 11:48, mis à jour le 27/02/2013 à 12:23

Les Bourses avancent, BCE et Telus à un sommet

Publié le 27/02/2013 à 11:48, mis à jour le 27/02/2013 à 12:23

Par lesaffaires.com

Telus poursuit son ascension après avoir surpassé les prévisions au quatrième trimestre. Photo: Bloomberg

Les Bourses nord-américaines poursuivent leur progression à la mi-séance mercredi, les investisseurs saluant les bons résultats de certains détaillants américains comme Dollar Tree et les nouvelles données qui confirment la reprise de l’immobilier.


À Toronto, l’indice S&P/TSX était soulevé par les titres de télécommunications BCE et Telus, qui touchent tous deux de nouveaux sommets en 52 semaines. Le S&P/TSX avance de 51 points à 12 711.


À New York, le Dow Jones poursuit sur sa lancée avec un gain de 93 points à 13 993. Le Nasdaq avance pour sa part de 29 points à 3159.


L'histoire d'amour entre les investisseurs et les titres de télécommunications canadiens se poursuit. Telus, qui a surpassé les prévisions à son quatrième trimestre la semaine dernière, grimpe de 2,7 % à 71,09$. Le titre de Telus a bondi de 21% au cours de la dernière année. BCE gagne pour sa part 0,45$ ou 1% à 46,13$.


La Bourse de New York avait nettement rebondi mardi, portée par de bons indicateurs américains et une confirmation du maintien de la politique monétaire ultra-accommodante aux Etats-Unis.


Après une ouverture en légère baisse, la place financière s'est installée en territoire positif, encouragée par la confirmation de bonnes nouvelles dans l'immobilier, après de bons indicateurs mardi.


«Les promesses de vente de logements sont arrivées au-dessus des attentes en janvier, ce qui envoie le marché à des plus hauts sur la séance», ont constaté les experts de Briefing.com.


Grâce à un net rebond en janvier, les promesses de vente de logements ont en effet atteint leur niveau le plus élevé en près de trois ans.


Un rapport contrasté sur les commandes de biens durables, qui ont diminué dans leur ensemble mais ont progressé si sont exclues les commandes aux industries de transport, soutenait également le marché, selon les experts de Charles Schwab.


Les courtiers guettaient également les débuts d'une nouvelle intervention du président de la Fed, Ben Bernanke, devant une commission de la chambre des Représentants, après le Sénat mardi.


M. Bernanke y avait réaffirmé le cap de la politique de soutien extraordinaire à la reprise économique suivie par la Réserve fédérale et confirmé que l'institution n'avait pas l'intention de ralentir dans un futur proche ses rachats d'actifs, "ce qui constitue une bonne nouvelle pour les investisseurs", a estimé Hugh Johnson, de Hugh Johnson Advisors.


Du côté des valeurs, le géant technologique Apple, qui tenait mercredi son assemblée générale annuelle, baissait de 0,49% à 446,76 dollars. Un juge du Texas (sud des Etats-Unis) a confirmé que le groupe allait devoir payer une amende pour avoir violé des brevets appartenant à la société informatique américaine VirnetX.


Pénalisé par des résultats et des prévisions en demi-teinte, le distributeur Target reculait de 1,39% à 63,16 dollars.


Les banques se maintenaient dans le vert: Bank of America avançait de 0,76% à 11,21 dollars, Morgan Stanley de 0,58% à 22,57 dollars et Goldman Sachs de 1,64% à 150,42 dollars. JPMorgan Chase, la première du pays en termes d'actifs, qui avait fait part mardi de son intention de supprimer de 16.000 à 19.000 emplois d'ici la fin 2014, s'appréciait de 2,29% à 48,69 dollars.


AVEC AFP

À suivre dans cette section

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Bourse: le S&P 500 à un nouveau sommet

29/08/2014 | AFP

Toronto efface ses pertes des deux dernières séances.

Fonds communs: la sous-performance de votre gestionnaire doit-elle vous inquiéter?

29/08/2014 | Jean Gagnon

Environ 80% des gestionnaires de fonds communs accusent un retard sur le S&P 500 en 2014.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

L'occasion est belle pour Apple de se comporter à nouveau comme Wayne Gretzky

Pour illustrer le sens de l'innovation chez Apple, Steve Jobs aimait citer Wayne Gretzky. Celui qui est encore ...

Holvi, la start-up finlandaise qui veut remplacer les banques

31/08/2014 | Julien Brault

BLOGUE. Rencontre avec un jeune entrepreneur qui a lancé une banque en ligne.

Hong Kong: une ville divisée

08:22

Hong Kong connaît l'une de ses plus graves crises politiques depuis sa rétrocession à la Chine en ...