Le dollar canadien à son plus haut niveau depuis 2015

Publié le 01/09/2017 à 12:12

Le dollar canadien à son plus haut niveau depuis 2015

Publié le 01/09/2017 à 12:12

Par lesaffaires.com

Le huard se sent pousser des ailes face au dollar américain alors que pointe à l’horizon une hausse des taux directeurs de la Banque du Canada.


Le dollar canadien bondit à son plus haut niveau en deux ans contre le billet vert ce vendredi, profitant de la baisse de régime accusée par le marché du travail aux États-Unis.


«Ces données accroissent les doutes sur une possible nouvelle hausse des taux de la Fed avant la fin de l'année. Avec de bonnes données, ça aurait été une certitude, maintenant cela reste à voir», a commenté Dennis de Jong, analyste chez UFX.com.


CME FedWatchTool indique une probabilité de 50% d'une autre hausse de taux par la Fed d'ici juin 2018.


Or, au Canada, les probabilités de voir la banque centrale opter par un relèvement dès la semaine prochaine sont plus élevées. Une chance sur deux, alors que l'éventualité n'était donnée qu'à 20% avant que l'Institut de la statistique précise ce jeudi la croissance du PIB au deuxième trimestre.


Ressortie à 4,5%, cette croissance représente «plus du double du taux potentiel de l'économie» depuis maintenant les quatre derniers trimestres, selon les économistes de RBC.


Et si la Banque du Canada avait anticipé cette reprise en relevant mi-juillet son principal taux directeur d'un quart de point, ce rythme effréné supérieur aux capacités réelles de l'économie donne à l'institution «un solide argument» pour encore remonter les taux.


Résultat des courses, le dollar canadien évoluait ce vendredi à 80,69 cents US, en progression de 0,7% par rapport au dollar américain. Il a ainsi touché en session sur plus haut niveau depuis le mois de juin 2015.


Notre devise profitait aussi, faut-il le souligner, du terrible impact de l'ouragan Harvey sur la production de pétrole du Texas.


Le renchérissement du huard, bonne nouvelle pour les Canadiens qui ont décidé de faire un tour du côté des États-Unis, pourrait toutefois entrer en interférence avec une remontée des prix de l'essence à la pompe.


Le huard a dépassé le 1er septembre sa valeur d'équilibre(80,50 cents US) en fonction du pouvoir d'achat et il aussi re-franchi sa moyenne mobile de 200 jours (81,00 cents US), deux marques que notre monnaie pourrait avoir de la difficiltés à soutenir surtout si le secteur résidentiel ralentit plus tard en 2017 et en 2018, préviennent les stratèges Martin Roberge, de Canaccord Genuity et David Doyle, de Macquarie Research, dans leurs plus récents bulletins.


 


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

Sur le même sujet

Un dirigeant de Rio Tinto réitère son soutien à l'ALENA

22/09/2017 | Les Affaires PRO

Selon Gervais Jacques, directeur exécutif Atlantique chez Rio Tinto et notamment en charge des opérations ...

Tim Hortons mate la rébellion des franchisés

22/09/2017 | François Remy

La direction de la chaîne de cafés a décidé de menacer les franchisés récalcitrants de rupture de contrat.

À la une

Le Québec, terreau fertile pour un leader populiste?

Il y a 44 minutes | Olivier Schmouker

Aujourd'hui, 2 Québécois sur 3 se disent prêts à voter pour un leader populiste, selon un sondage Crop-Cogeco.

«Les États-Unis ont déclaré la guerre», selon la Corée du Nord

11:59 | LesAffaires.com et AFP

Le chef de la diplomatie nord-coréenne a menacé d'abattre les bombardiers américains s'approchant de ses côtes.

Mais que veut donc la Corée du Nord?

08/07/2017 | François Normand

ANALYSE. Le dictateur Kim Jong-un est moins irrationnel et imprévisible qu'on ne le laisse entendre. Voici pourquoi.