La Bourse de Toronto affiche une faible baisse

Publié le 20/11/2012 à 12:07, mis à jour le 20/11/2012 à 12:19

La Bourse de Toronto affiche une faible baisse

Publié le 20/11/2012 à 12:07, mis à jour le 20/11/2012 à 12:19

Par La Presse Canadienne

Une légère baisse des cours était observée en milieu de journée à la Bourse de Toronto. L'indice S&P/TSX reculait de 16,04 points à 12 024,36.


De son côté, l'indice Dow Jones de la Bourse de New York reculait de 29,86 points à 12 766,1. Le Nasdaq perdait 4,73 points à 2911,34 et le S&P 500 perdait 1,4 point à 1385,49.


Le dollar canadien concédait 0,14 cent US pour coter 100,2 cents US et le prix du baril de pétrole brut diminuait de 1,06 $ US pour se situer à 88,22 $ US.


Statistique Canada a annoncé que les ventes de gros ont reculé de 1,4 % en septembre pour se chiffrer à 48,8 G$. Exprimées en volume, les ventes en gros se sont repliées de 1,3%.


L'entreprise George Weston a augmenté son dividende trimestriel d'environ 5,6 pour cent pour le porter à 38 cents par action.


La société d'hydrocarbures malaisienne Petronas a présenté une nouvelle offre au gouvernement fédéral dans l'espoir d'obtenir son approbation et de finalement pouvoir mettre la main sur Progress Energy Resources.


 

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street recule de 1%, Gildan et Bombardier déçoivent

Les marchés boursiers américains entament la séance avec des pertes de plus de 1% pour les ...

Wall Street retombe au rouge, Twitter gagne 21%

Le rebond de l'économie n'a pas été suffisant pour soutenir Wall Street.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

OĂą s'en va Bombardier?

BLOGUE. Où s'en va Bombardier? La question est dans l'air. Ce que l'on retient de la conférence de la direction.

Bourse: une chute qui fait mal Ă  Toronto et New York

17:03 | LesAffaires.com et AFP

Le S&P/TSX perd 194 points et le Dow Jones, plus 317 points. Est-ce le début d’une correction.

Comment j'ai épargné près de 1 000$ en planifiant un voyage d'affaires avec Flightfox

BLOGUE. Grâce à une start-up montréalaise, on peut optimiser un itinéraire de voyage de manière à économiser beaucoup.