Ce qui bouge en Bourse avant l'ouverture jeudi

Publié le 16/08/2018 à 07:16

Ce qui bouge en Bourse avant l'ouverture jeudi

Publié le 16/08/2018 à 07:16

(Photo: 123rf.com)

1- Guerre commerciale : La Turquie a fortement augmenté mercredi les tarifs douaniers de plusieurs produits américains emblématiques, alimentant une crise diplomatique avec les États-Unis qui a fortement malmené la livre turque.


Parmi les produits visés par cette forte hausse figurent les véhicules de tourisme, dont les tarifs douaniers s'élèvent désormais à 120%, certaines boissons alcoolisées (140%), le tabac (60%) ou encore le riz et des produits cosmétiques.


D'après la ministre turque du Commerce Ruhsar Pekcan, le montant des nouveaux tarifs douaniers annoncés mercredi s'élève à 533 millions de dollars.


 


2- Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées de la veille déclenchées par la hausse des stocks américains.


Vers 7h, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 70,94$US sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 18 cents par rapport à la clôture de mercredi.


Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de septembre prenait 9 cents à 65,10 dollars.


Le Brent avait touché mercredi 70,30 dollars, à son plus bas en quatre mois, tandis que le WTI a atteint jeudi en cours d'échanges asiatiques 64,43 dollars, à son plus bas depuis près de deux mois.


 


3- Les marchés boursiers américains pointent vers une ouverture en légère hausse. Les contrats à terme sur les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq grimpent respectivement de 0,47%, 0,6% et 0,66% vers 7h.


En Europe, les indices sont en hausse à la mi-séance. À Londres, le FTSE 100 avance de 0,67%. À Paris, le CAC 40 progresse de 0,61%. À Frankfort, le Dax gagne 0,46%.


En Asie, les marchés ont terminé la journée dans le négatif. À Tokyo, le Nikkei a cédé 0,05%. À Hong Kong, le Hang Seng a perdu 0,88%, alors qu’à Shanghai, le Shanghai Composite a reculé de 0,66%.


 


4- Le Canada a annoncé mercredi son intention d'interdire progressivement deux types de pesticides utilisés dans les cultures et jugés nocifs pour les insectes aquatiques et les abeilles.


Le ministère canadien de la Santé a indiqué qu'il entendait interdire, d'ici trois à cinq ans, «les utilisations extérieures de la clothianidine sur les cultures agricoles et le gazon ainsi que les utilisations extérieures du thiaméthoxame sur les cultures agricoles et les plantes ornementales».


Ce «projet de décision» doit toutefois faire l'objet d'une consultation de 90 jours, précise le ministère dans un communiqué, en soulignant que les décisions définitives devraient être prises fin 2019 et qu'elles tiendront alors compte des éléments recueillis pendant la période de consultation.


Ces produits fabriqués par la Suisse Syngenta et l’Allemande Bayer font partie des néonicotinoïdes et sont aussi considérés comme dangereux pour les abeilles. L'Union européenne avait annoncé en avril sa décision de les interdire.


 


5- À l’agenda : les investisseurs attendant les résultats financiers trimestriels des détaillants Walmart (NY., WMT), Nordstrom (NY., JWN) et JCPenney (NY., JCP) et du fabricant de cartes graphiques Nvidia (NASDAQ, NVDA).


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: