Bourse: Wall Street vit un retour hésitant, le pétrole flambe

Publié le 26/12/2012 à 10:16, mis à jour le 26/12/2012 à 10:28

Bourse: Wall Street vit un retour hésitant, le pétrole flambe

Publié le 26/12/2012 à 10:16, mis à jour le 26/12/2012 à 10:28

Par Stéphane Rolland

Photo: Bloomberg

Les marchés américains sont presque immobiles, mais le cours du pétrole bondit au retour de Noël. Les investisseurs retiennent leur souffle avant l’échéance du précipice fiscal au jour de l’An. La Bourse de Toronto est fermée pour l’Après Noël.


Le président Barack Obama a écourté ses vacances pour trouver un compromis avec les républicains. Si les élus ne s’entendent pas sur une solution de rechange, des réductions de dépenses et augmentations d’impôt de 600 G $ US auront lieu à partir du premier janvier.


Vers 10 h 15, le S&P 500 gagne 1 point, ou 0,08%, à 1 427 points. Le Dow Jones monte de 23 points, ou 0,18%, à 13 163 points. Le Nasdaq ajoute 3 points, ou 0,11% à 3016 points.


Le prix du pétrole gagne 2,61% à 90,92 $ US. La région du Kurdistan irakien a décidé d’arrêter ses exportations de pétrole tant que Bagdad n’honorera pas des paiements qu’elle devait effectuer.


L’or monte de 7$ US, ou 0,39%, à 1 666 $ US.


 

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

10 choses à savoir mardi

07:27 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Une carte de transport controversée, un détecteur de fumée Apple, un coeur dans une boîte, les top universités du monde.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

07:10

Le Dow chute de 300 points à cause de la Chine, acquisition de Uni-Sélect et résultats de Couche-Tard.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

CanJet cesse ses activités, le syndicat «sous le choc»

Il y a 51 minutes | lesaffaires.com

Le transporteur aérien prend un pas de recul pour évaluer ses options.

L'étouffante capacité d'emprunt des étudiants

BLOGUE. Les étudiants sont courtisés par les banques pour leur offrir des capacités de crédit parfois démentes.

Technique ou pas, le Canada est en récession

BLOGUE. L'annonce n'était pas surprenante mais il faudra maintenant voir l'ampleur et la durée de cette récession.