Bourse: Wall Street parie sur un apaisement commercial

Publié le 20/08/2018 à 10:17, mis à jour le 20/08/2018 à 16:42

Bourse: Wall Street parie sur un apaisement commercial

Publié le 20/08/2018 à 10:17, mis à jour le 20/08/2018 à 16:42

La Bourse de New York a terminé en hausse lundi, profitant d’un vent d’optimisme avant une rencontre entre Pékin et Washington et deux annonces importantes de rachats d’entreprises par des sociétés américaines.


Selon les résultats définitifs à la clôture, l’indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,35 % à 25 758,69 points.


Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,06 % à 7 821,01 points.


L’indice élargi S&P 500 a avancé de 0,24 % à 2 857,05 points.


Le principal indice de la Bourse de Toronto a légèrement avancé, lundi, alors qu’au sud de la frontière, la journée s’est terminée en territoire positif.


L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a clôturé à 16 331,03 points, en hausse de 7,32 points.


Le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 76,54 cents US, en hausse de 0,9 cent US.


Les marchés européens profitent eux aussi d'une accalmie des tensions géopolitiques. La Bourse de Paris a terminé dans le vert lundi, grimpant de 0,65%. L'indice CAC 40 a pris 34,72 points à 5 379,65 points, dans un volume d'échanges faible, de 2,2 milliards d'euros. Vendredi, il avait fini en très léger recul de 0,08%.


La Bourse de Londres a terminé en hausse de 0,43%, grâce à la bonne tenue du secteur des matières premières. À la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 32,67 points à 7.591,26 points, à l'issue d'une troisième séance de hausse consécutive.


La Bourse de Francfort a fini en nette hausse, le Dax gagnant 0,99%. L'indice vedette a gagné 120,75 points sur la séance pour finir à 12 331,30 points.


« Les indices poursuivent l’enthousiasme dont ils ont fait preuve en fin de semaine dernière en anticipant un accord commercial entre la Chine et les États-Unis », a réagi Peter Cardillo de Spartan Capital, alors qu’une rencontre entre négociateurs des deux Etats est prévue mercredi et jeudi à Wahsington. 


« Non seulement les discussions (entre responsables) devraient reprendre, mais il se dit que le président Trump pourrait rencontrer son homologue chinois en novembre », a commenté de son côté Bill Lynch de Hinsdale Associates.


Les indices ont été également soutenus par deux opérations de rachats d’entreprises, celle du géant des boissons non alcoolisées et des biscuits Pepsico qui a racheté l’israélien SodaStream pour 3,2 milliards de dollars, et celle du groupe d’agroalimentaire Tyson Foods qui a acquis son compatriote Keystone Foods pour 2,16 milliards de dollars.


« Ces opérations de fusions et acquisitions renvoient l’idée que l’environnement commercial est dynamique aux États-Unis, ce qui est bon pour la Bourse surtout dans un contexte de guerre commerciale » a noté M. Cardillo.


Cette semaine, les investisseurs surveilleront l’ouverture jeudi de la conférence traditionnelle des banquiers centraux à Jackson Hole (Wyoming) qui se penchera sur les causes de la « médiocre productivité » et du « déclin du dynamisme » des économies.


Cet événement va culminer vendredi par une prise de parole du patron de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell.


En pleine crise financière turque, « les marchés vont surveiller si les incertitudes internationales récentes vont influencer le programme de hausses de taux de la Banque centrale », ont estimé les analystes de Charles Schwab.


Lundi, des critiques rapportées par la presse du président américain Donald Trump sur la politique de hausse de taux de la Fed ont eu peu d’effets sur les marchés boursiers, mais davantage sur le dollar.


La Fed publiera par ailleurs mercredi le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire qui avait abouti à un statu quo sur les taux d’intérêt.


Le marché obligataire se détendait : le taux à dix ans sur la dette américaine reculait à 2 820 % contre 2 861 % à la clôture vendredi, et celui à 30 ans à 2 982 % contre 3 020 % en fin de semaine dernière.


 


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

L'AMF confirme qu'elle enquête sur Bombardier, le titre plonge

Mis à jour le 16/11/2018 | La Presse Canadienne

Le titre de Bombardier a plongé de 20% vendredi après l'annonce de l'AMF.

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?

Que nous réservent les 10 prochaines années en Bourse?

16/11/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes d’avis que les marchés boursiers offriront des rendements intéressants, mais plus modestes.

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.