Bourse: Wall Street en hausse, Theratechnologies s'envole

Publié le 06/03/2018 à 09:14

Bourse: Wall Street en hausse, Theratechnologies s'envole

Publié le 06/03/2018 à 09:14

Wall Street a terminé en hausse mardi à l'issue d'une séance indécise, le marché hésitant à s'engager franchement face au climat d'incertitudes généré par le débat à Washington autour des taxes douanières souhaitées par Donald Trump.


L'état des marchés à la fermeture


À Toronto, l'indice S&P/TSX prenait 3,91 points, ou 0,03%, à 15 545 points.
À New York, le S&P 500 gagne 7,18 points, ou 0,26%, à 2 728 points.
Le Dow Jones a monté de 9,36 points, ou 0,04%, à 24 884 points.
Le Nasdaq a repris 41,3 points, ou 0,56%, à 7 372 points.
Le dollar canadien monte de 0,60 cent à 77,61 cents US.


Titres en action


Canadien National (CNR, 95,24$) -1,97%. L'annonce du départ du PDG Luc Jobin hier ne pourrait être qu'un premier de nombreux changements à prévoir, prévient BMO Marché des capitaux. C'était imprévu, sans être surprenant compte tenu de l'insatisfaction montante des clients, notamment du côté du transport du grain. BMO s'attend tout de même à un volume moins élevé que prévu au premier trimestre.


Spin Master (TOY, 58,85$) +1,85%. L'acquisition du fabricant américain de jouets en peluche GUND d'hier attire les regards. C'est la plus ancienne marque dans son créneau, fondée en 1898, Adam Shine de la Banque Nationale explique que ça permettra de diversifier la clientèle et l'offre, localement et à l'étranger. Les jouets en peluche ont connu une croissance mondiale de 7% en 2017.


ProMetic Sciences de la vie (PLI, 1,45$) -2,03%. L'autorisation à poursuivre le développement d'un médicament visant à traiter une maladie rare affectant les enfants est de bon augure. ProMetic a obtenu les droits sur la commercialisation en 2015, mais le médicament en est encore au stade des essais pré-cliniques. Endri Leno de la Banque Nationale voit tout de même cette nouvelle d'un bon oeil, même si rien ne risque de se concrétiser avant cinq ans au moins.


Theratechnologies (TH, 9,23$) +27,66%. Un peu moins d’un mois avant l'ultime date butoir du 1er avril, le gendarme américain de la santé, la Food and Drug Administration (FDA), vient enfin d’accorder son approbation finale à son médicament vedettes, le Trogarzo. En réaction, l'action a explosé et fracassé le sommet annuel de 8,72$ qu’elle avait atteint en juin 2017


Le contexte


près les petites turbulences observées la semaine dernière, «c'est une séance de consolidation avec des courtiers attendant d'avoir plus d'indications sur ce que (Donald) Trump va décider», a commenté Karl Haeling de LBBW.


Le président américain avait surpris le marché jeudi en annonçant vouloir mettre en oeuvre des taxes importantes sur les importations d'aluminium et d'acier. Cette perspective provoque des réticences dans son propre camp, le chef des Républicains à la Chambre des Représentants Paul Ryan ayant notamment mis en garde contre les "conséquences inattendues" d'une éventuelle guerre commerciale.


«Le marché s'attend visiblement à ce que les taxes soient d'une façon ou d'une autre assouplies afin de ne pas affecter l'économie et de ne pas déclencher d'hostilités avec les partenaires commerciaux» des Etats-Unis, a avancé M. Haeling.


«Mais le problème devient celui de l'imprévisibilité» du président américain, a-t-il ajouté.


«Les observateurs espéraient qu'avec la réforme des impôts, les patrons seraient suffisamment confiants pour engager de nouveaux investissements», a justifié le spécialiste. «Au moment où les Etats-Unis sont en train de renégocier l'Alena (le traité de libre échange avec le Canada et le Mexique, ndlr) et menacent encore de poursuivre la Chine pour violation des droits de la propriété intellectuelle», le risque d'une décision inattendue de Donald Trump «peut les rendre plus hésitants».


«Les investisseurs s'interrogent de plus en plus sur ce qui se passe actuellement à la Maison Blanche» et ne savent pas si le débat en cours sur les barrières douanières souhaitées par le président américain «aura un impact limité ou s'il peut avoir des ramifications plus importantes», a abondé Adam Sarhan de 50 Park Investment.


En particulier, les courtiers s'interrogent «sur les rumeurs entourant une possible démission du conseiller économique de la Maison Blanche, Gary Cohn, et sur un tweet de Donald Trump évoquant sa volonté de remplacer certaines personnes», a-t-il ajouté.


En soi, les nouvelles taxes "ne sont pas un grand danger pour la Bourse mais si on commence à voir un grand remue-ménage à la Maison Blanche, cela devient une autre histoire", a souligné M. Sarhan.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.

Vidéo: Le recul de Dollarama n'inquiète pas François Rochon

GESTIONNAIRES EN ACTION. Dollarama a déçu au 2e trimestre, mais François Rochon ne s'en inquiète pas outre mesure.

Ce que révèle la chute de Dollarama, Transcontinental et Transat

BLOGUE. Parfois le comportement de titres individuels offre un échantillon de l'état d'esprit des investisseurs.