Bourse: la géopolitique mine l'appétit pour le risque

Publié le 22/09/2017 à 09:58, mis à jour le 22/09/2017 à 17:06

Bourse: la géopolitique mine l'appétit pour le risque

Publié le 22/09/2017 à 09:58, mis à jour le 22/09/2017 à 17:06

Par lesaffaires.com

(Getty)

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé vendredi, penchant pour la prudence face aux tensions géopolitiques avec la Corée du Nord ou aux nouveaux soubresauts sur la réforme de la santé.


Notons d'abord que ça se corse chez Tim Hortons: la direction a entamé une battaile juridique avec ses franchisés. Le propriétaire de la chaîne, Restaurant Brands International(QSR, 80,19$), attaque de front un groupe d'exploitants d'enseignes qui aurait dévoilé des informations confidentielles. Le titre de RBI a gagné 25% à ce jour en 2017. Le conflit pourrait ternir l’image de sa chaîne de cafés et, pire, freiner la performance financière de la maison mère. L'action perd d'ailleurs presque 1% ce vendredi.


Voici l'état de la situation à la clôture


S&P/TSX +0,00% à 15454 points
S&P 500 +0,06%
 à 2502 points
Dow Jones -0,04% à 22349 points
Nasdaq +0,07% 6426 points
Dollar canadien +0,21% à 0,8128$US
Once d'or +0,31% à 1298$US
Baril de pétrole WTI -0,10% à 50,50$US


Le triomphe de la Fed


Sur la semaine, le Dow Jones a progressé de 0,36%, le Nasdaq a baissé de 0,33% et le S&P 500 s'est apprécié de 0,08%.


«Mis à part le Nasdaq, qui a pâti du repli de l'action d'Apple, les indices n'ont pas beaucoup évolué. C'est le triomphe de la Fed», a avancé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.


Forte d'une communication bien maîtrisée, la banque centrale américaine a pu mercredi entamer la réduction de son massif soutien à l'économie sans ébranler les marchés. Et ce alors même que se multiplient les éléments potentiellement perturbateurs comme la montée des tensions avec la Corée du Nord ou les dégâts laissés par les ouragans. 


Dernier événement en date: le sénateur républicain John McCain a une nouvelle fois défié son parti et le président Donald Trump en annonçant vendredi son opposition à leur énième tentative d'abroger la loi de Barack Obama sur la couverture maladie.


Vu la bonne tenue des indices depuis le début de l'année, «il n'est pas surprenant de voir le marché prendre un peu de recul à l'approche du week-end», a aussi remarqué William Lynch de Hinsdale Associates. 


Le marché obligataire progressait: signe d'un moindre intérêt, le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans reculait en fin d'après-midi à 2,255%, contre 2,277% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,783% contre 2,805% à la précédente clôture. 


Forte chute hebdomadaire pour Apple


Le prochain élément pouvant faire bouger notablement les indices sera, selon M. Volokhine, la présentation détaillée du projet de réforme fiscale voulue par M. Trump, normalement la semaine prochaine. 


«Le marché attend des précisions sur le niveau du taux d'imposition aux entreprises et sur l'éventuelle rétroactivité de ce nouveau taux», a-t-il indiqué.


Sur le front des valeurs, Apple, qui commercialise depuis vendredi deux nouveaux modèles d'iPhone, a reculé de 0,98% à 151,89 dollars. Sur la semaine l'action s'est repliée de 5%, sa plus forte chute hebdomadaire depuis avril 2016.


«Historiquement l'action d'Apple monte avant la présentation de ses nouveaux produits et descend ensuite, ce qui est de nouveau le cas ici», a rappelé M. Volokhine. «Ce serait anecdotique s'il ne s'agissait pas de la plus grosse capitalisation au monde, qui fait forcément bouger les indices quand elle baisse de 5%.»


Les actions des troisième et quatrième opérateurs mobiles sur le marché américain, Sprint et T-Mobile US, ont grimpé de respectivement 6,10% à 8,52 dollars et 1,06% à 64,06 dollars alors que selon des informations de presse les négociations sur une éventuelle fusion s'intensifient.


WalMart, qui a noué un partenariat avec le fabricant de serrures intelligentes August Home pour permettre de livrer des commandes directement dans le frigo de ses clients, a cédé 0,60% à 79,53 dollars.


La société informatique Hewlett Packard Enterprise (HPE), qui selon l'agence Bloomberg a l'intention de supprimer au moins 5000 emplois, a grimpé de 3,41% à 14,26 dollars.


Titres en actions


Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, se dit impressionné par les nouveaux produits lancés par BRP(Tor., DOO) au cours de son événement Club BRP qui s’est déroulé le 20-21 septembre. La direction du fabricant de véhicules récréatifs continue en quelque sorte de remplir les espaces blancs dans ses gammes de produits. L’analyste maintient sa recommandation d’achat pour le titre et sa cible de 46$.


Patricia A. Baker, de Banque Scotia, fait le point sur les épiciers Loblaw(L, 66,85$), Metro(Tor., MRU.A) et Empire(Tor., EMP.A) dans la foulée d’une conférence tenue par son institution qui met en vedette plusieurs entreprises. Mme Baker souligne que Loblaw a lancé un message positif, indiquant entre autres que le pire de la déflation était chose du passé, que la performance opérationnelle s’améliorait, que le service de cueillette d’articles commandés en ligne était désormais disponible dans 150 magasins et que la rentabilité de sa division de vêtements Joe Fresh progressait. L’analyste laisse sa recommandation pour le titre à neutre et sa cible à 76$, ce qui laisse entrevoir un gain potentiel de 15,3%.


Que fera BlackBerry(Tor., BB, Nasdaq, BBBY) avec ses liquidités? La société maintenant orientée vers le secteur du logiciel détient 2,6G$US d’encaisse après avoir reçu un règlement de 940M$US de Qualcomm. Paul Treiber, de RBC Marchés des capitaux, croit que la société pourra déployer 1,6G$US dans une ou des acquisitions qui contribueraient à la croissance du bénéfice par action. BlackBerry dévoile ses résultats le 28 septembre. M. Treiber prévoit une croissance de 12% des revenus du créneau du logiciel. L’analyse laisse sa recommandation à neutre et sa cible à 9,50$US.


En Europe, L'Oréal(Euronext, OR) bondit de près de 3% après l'annonce du décès de Liliane Bettencourt qui relance les spéculations sur l'avenir de la participation de Nestlé.


 


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.