Bourse: «les signaux se multiplient sur l'amélioration de la situation»

Publié le 06/09/2017 à 09:53, mis à jour le 06/09/2017 à 16:50

Bourse: «les signaux se multiplient sur l'amélioration de la situation»

Publié le 06/09/2017 à 09:53, mis à jour le 06/09/2017 à 16:50

Par lesaffaires.com

(Getty)

La Bourse de New York a clôturé dans le vert mercredi, aidée par l'espoir d'avancées dans les discussions sur le budget américain et par les valeurs pétrolières.


"On est dans une période très creuse en termes d'informations propres aux entreprises", a rappelé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors. "Aussi les investisseurs se préoccupent-ils de la météo, de la Corée du Nord et aujourd'hui du certain apaisement autour de la pression sur le relèvement du plafond de la dette", a-t-elle indiqué.


Le Dow Jones a été par ailleurs aidé mercredi par la progression des majors Chevron (+2,15%) et ExxonMobil (+2,07%) dans le sillage de la hausse des cours du pétrole coté à New York.


Pour une deuxième fois de suite, la Banque du Canada prend de court plusieurs observateurs et relève son taux directeur, le portant à 1%. Les données économiques plus vigoureuses que prévu incitent l'institution dirigée par Stephen Poloz à resserrer les conditions de crédit.


Voici l'état de la situation (clôture)


S&P/TSX -0,20%  à 15059 points
S&P 500 +0,31%
à 2465 points
Dow Jones +0,25% à 21807 points
Nasdaq +0,28% à 6393 points
Dollar canadien +1,19% à 0,8177 $US
Once d'or +0,03% à 1338 $US
Baril de pétrole WTI +1,01% à 49,15 $US


Le président Donald Trump et les chefs de l'opposition démocrate ont en effet annoncé mercredi s'être mis d'accord pour relever le plafond de la dette fédérale américaine jusqu'au 15 décembre.


Mais l'essentiel reste que "les signaux se multiplient sur l'amélioration de la situation en Europe et qu'aux Etats-Unis les chiffres sont mitigés mais penchent plutôt du côté positif", a ajouté Mme Ogg.


"Si on regarde l'économie américaine dans son ensemble, qu'il s'agisse des secteurs de l'industrie ou des services, qu'il s'agisse de la confiance des consommateurs ou de celle des chefs d'entreprises, les fondamentaux sont bons", a aussi estimé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.


L'activité dans les services a ainsi progressé en août à 55,3%, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association professionnelle ISM.


Certes, des événements comme les ouragans Harvey ou Irma "peuvent avoir un impact négatif sur certaines branches d'activités, mais ils ont aussi un impact positif sur d'autres comme le secteur de la reconstruction ou des voitures", a souligné M. Volokhine.


La chaîne de magasins de bricolage Home Depot a ainsi gagné 2,37%.


Titres en action 


Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, réitère sa recommandation d’achat et sa cible de 48$ pour le titre de Metro(MRU, 39,70$) tandis que le détaillant accélère sa présence en ligne. Le plan de commerce électronique de Metro prévoit que la chaîne livrera l’épicerie à la clientèle à partir de 6 à 10 de ses magasins. Les clients pourront accéder à tous les produits offerts en succursale et à la livraison le lendemain. M. Poirier estime qu’il s’agit d’une approche pragmatique à court terme en matière de service en ligne, mais ne change pas ses prévisions de bénéfices par action pour 2017(2,58$) et 2018(2,79$).


Alimentation Couche-Tard dévoile ses résultats du premier trimestre ce matin. Les analystes visent des revenus de 10,09G$ et un bénéfice ajusté de 0,65$US par action. Outre des détails concernant l'intégration de ses plus récents achats (Esso au Canada, Shell au Danemark, CST Brands, Holiday et Cracker Barrel aux États-Unis, Sevenoil en Estonie), les analystes attendent des détails sur la réaction des clients à la conversion de ses magasins à la marque Circle K au Canada, lors de la téléconférence qui aura lieu aujourd'hui.


Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux, présente ses prévisions pour les résultats du troisième trimestre de Transcontinental(TCL.A, 24,24$), attendus ce jeudi. L’analyste anticipe que l’imprimeur, spécialiste de l’emballage et éditeur de Les Affaires dévoilera des revenus de 458M$ et un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) de 92M$, en hausse de 2,8% sur le même trimestre de l’an dernier. L’analyste relève sa cible pour le titre, la faisant passer de 25$ à 26$. Il maintient sa recommandation à neutre.


La Baie(HBC, 11,27$) a dévoilé une perte plus élevée que prévu à son deuxième trimestre, en dépit de la belle tenue de son enseigne de luxe Saks Fifth Avenue. Les ventes ont augmenté de 1,2% à 3,29G$, mieux que celles de 3,26G$ attendues par les analystes. Les ventes comparables, une mesure clé de la performance des magasins ouverts depuis un an, ont reculé de 1,3%. Elles ont toutefois augmenté de 1,7% chez Saks. Le bénéfice avant intérêts, impôts, amortissement et location(BAIIAL), qui sert de référence aux analystes, s’est établi à 207M$, soit 50,7M$ de moins que ce que Wayne Hood, de BMO Marchés des capitaux, avait prévu. Les analystes vont revoir leurs chiffres après la téléconférence de ce matin.


Mullen Group(MTL, 15,20$) a annoncé l’acquisition de RDK Transportation, de Saskatoon. Le prix de la transaction n’a pas été dévoilé, mais celle-ci devrait ajouter 20M$ aux revenus annuels de Mullen, estime Greg Colman, de la Financière Banque Nationale. Celui-ci laisse sa recommandation à surperformance et sa cible à 18,75$.


 

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

19/01/2018

Le pot légal réduit le crime, Pas d'Amazon à Montréal, pourquoi pas Apple? Des forêts verticales pour loyers modiques.

Depuis un an, Trump amoindrit les États-Unis

08/11/2017 | lesaffaires.com

VIDÉO. Donald Trump a été élu 45e président américain le 8 novembre 2016. Et le bilan semble pour le moins mitigé.

À la une

L'empreinte montréalaise dans Blade Runner 2049

Il y a 58 minutes | Denis Lalonde

Il n'y a pas que le réalisateur Denis Villeneuve qui a légué une empreinte québécoise au film Blade Runner 2049.

La Chine commence à «manquer de bras»

Il y a 58 minutes | François Normand

ANALYSE. La population active en Chine diminue depuis 2012. Et les prévisions donnent le vertige.

Vidéo: encore un bon moment pour investir dans le REER?

Il y a 58 minutes | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. Après les soubresauts boursiers, est-ce encore un bon moment pour investir dans son RÉER?