Bourse: records d'altitude pour le S&P500 et... Shopify

Publié le 11/09/2017 à 09:54, mis à jour le 11/09/2017 à 16:51

Bourse: records d'altitude pour le S&P500 et... Shopify

Publié le 11/09/2017 à 09:54, mis à jour le 11/09/2017 à 16:51

Par lesaffaires.com

(Getty)

Les Bourses nord-américaines ont terminé en nette hausse ce lundi, profitant d'une certaine détente alors que les pires craintes liées au passage de l'ouragan Irma ou à la Corée du Nord ne se sont pas concrétisées.


Notons que le titre de la coqueluche de croissance canadienne Shopify (SHOP, 143,01$) a touché un sommet historique.


L'indice S&P-500 s'est hissé à un record d'altitude. Il affiche désormais au compteur le deuxième plus long rallye de son histoire: 3108 jours calendrier depuis son dernier repli de 20%.


Le marché «pousse un soupir de soulagement», estime Art Hogan de Wunderlich Securities.


L'approche de l'ouragan Irma et ses conséquences potentielles sur l'économie ainsi que les inquiétudes liées à un éventuel regain de tensions avec la Corée du Nord, qui fêtait samedi le 69e anniversaire de sa fondation, avaient pesé sur les indices la semaine dernière.


Voici l'état de la situation (clôture)


S&P/TSX +0,37% à 15040 points
S&P 500 +1,08%
à 2488 points
Dow Jones +1,19% à 22057 points
Nasdaq +1,13% à 6432 points
Dollar canadien +0,34% à 0,8250 $US
Once d'or -1,47% à 1331$US
Baril de pétrole WTI +1,18% à 48,04$US


Mais concernant l'ouragan Irma, qui a frappé de plein fouet le sud de la Floride dimanche et a provoqué l'évacuation de millions de personnes dans le sud-est des États-Unis, «le scénario catastrophe ne semble pas s'être matérialisé», note M. Hogan.


Rétrogradé lundi au rang de tempête tropicale, Irma semble avoir été moins destructeur que ce qui était craint initialement aux États-Unis. 


Conséquence à la Bourse de New York, les actions d'assureurs fortement chahutées au cours des séances précédentes se sont redressées: Travelers a gagné 2,34%, Everest Re 4,26% et XL Group 5,02%.


Les catastrophes naturelles pourraient créer des aubaines chez certains assureurs: (re)lire l'impact d'un gros ouragan sur vos titres d'assurance.


Par ailleurs, «on n'a pas eu d'information sur la Corée du Nord ce week-end, ce qui d'une façon un peu bizarre, est une bonne nouvelle», relève M. Hogan.


Aussi «l'appétit pour le risque est revenu» et les secteurs qui avaient le plus souffert la semaine dernière, la finance et les technologies, sont ceux qui ont le plus progressé lundi, conclut-il.


Celles des compagnies aériennes Delta (+2,16% à 48,48 dollars) ou American Airlines (+2,66% à 44,76 dollars) gagnaient également du terrain tout comme celles des croisiéristes Carnival (+2,87% à 67,45 dollars) ou Norwegian Cruise Line (+3,21% à 56,89 dollars).


Finalement, «le mot qui vient en tête, c'est résistance», a estimé dans une note Sam Stovall, de CFRA. 


Il évoquait non seulement la bonne tenue de Wall Street après le passage de l'ouragan Harvey sur le Texas et la Louisiane fin août et au moment où l'ouragan Irma traversait la Floride, mais aussi sa sérénité face aux «menaces nord-coréennes».


Alors que certains observateurs craignaient un nouvel essai de missile nord-coréen ce week-end, à l'occasion d'une fête nationale, Pyongyang, qui avait procédé à un test nucléaire début septembre, s'est contenté de menaces verbales envers les Etats-Unis


Titres en action 


Canadien National (Tor., CNR, 98,92$): une croissance coûteuse. La forte croissance prévue exerce une pression sur le transporteur ferroviaire, constate Fadi Chamoun, de BMO Marchés des capitaux. Les bénéfices pourraient souffrir de la croissance des revenus. La forte tenue du marché a exercé une pression sur les services du CN, constate l’analyste après une visite des installations de la société à Prince Rupert en Colombie-Britannique. La société n’aura donc pas le choix d’augmenter ses dépenses en investissement afin de s’adapter aux volumes plus élevés.


Reitmans (Tor., REIT.A, 4,11$): le web va mieux. Le détaillant a dévoilé un bénéfice légèrement sous les attentes de John D. Morris, de BMO Marchés des capitaux, mais l’analyste se dit encouragé par la forte progression des ventes en ligne.


Kroger (NY., KR, 21,06$): de grandes annonces à venir. L’épicier semble se préparer à un programme d’investissement de plusieurs années afin de s’adapter à la concurrence d’Amazon, croit Kelly Bania, de BMO Marchés des capitaux. Kroger a supprimé ses prévisions à long terme, note l’analyste. Cela s’explique probablement par le développement d’un nouveau plan de match, qui impliquerait de nouvelles dépenses. Les actionnaires devraient avoir plus d’informations à se mettre sous la dent lors de la journée des analystes le 11 octobre prochain, pense-t-elle. Au deuxième trimestre, le bénéfice par actions est de 0,15$, comparativement au 0,16$ prévu par M. Morris. Les ventes des magasins comparables ont augmenté de 2,5%. Les ventes en ligne ont progressé de 40% et les ventes dans les magasins ont reculé de 0,6%. «Nous sommes encouragés par les progrès qu’a faits la direction dans la réduction de son nombre de magasins », commente-t-il.


Corporation aurifère Monarques met la main sur la totalité des actifs miniers de Mines Richmont (Tor., RIC) au Québec. Les actifs acquis comprennent tous les claims, baux miniers et concessions minières de Richmont incluant la mine Beaufor; les propriétés Chimo, Monique et Wasamac; toutes les actions émises et en circulation d'Usine Camflo; ainsi que toutes les usines, moulins, édifices, structures, équipements, stocks et biens. Richmont détiendra une participation de 19,9% dans Monarques.


Paul Treiber, de RBC Marchés des capitaux, abaisse sa cible de 62$ à 60$ pour le titre de la société de logiciels Enghouse Systems(ENGH, 52,11$), après des résultats inférieurs aux prévisions au troisième trimestre. Il croit néanmoins que le recul du titre à ce jour en 2017 reflète une croissance interne plus faible. Le consolidateur de l’industrie du logiciel commande désormais une valorisation inférieure à celle de ses comparables. Les acquisitions pourraient donner un nouvel élan au titre de cette entreprise reconnue pour sa faculté à créer de la valeur pour ses actionnaires à long terme. L’analyste réitère donc sa recommandation surperformance pour le titre.


Martin Landry, de Valeurs mobilières GMP, juge en partie négatif le cadre réglementaire de vente de cannabis annoncé par le gouvernement ontarien il y a quelques jours. Le fait que c’est le monopole LCBO qui distribuera les produits dans des établissements au service limité sera en partie défavorable pour les producteurs. Ceux-ci ne pourront pas être verticalement intégrés et pourront faire moins de marketing. L’analyste ne modifie pas ses recommandations pour les titres du secteur, dont sa recommandation d’achat et sa cible de 11$ pour le poids lourd Canopy Growth(WEED, 9,18$).


Parmi les autres valeurs du jour, le laboratoire israélien Teva, coté à New York, bondissait de 15,61% à 17,92 dollars, après avoir mis fin à des mois d'attente en se dotant d'un PDG, le Danois Kare Schultz.


Le marché surveillait aussi le groupe agroalimentaire Pilgrim's, spécialiste de la volaille, qui a racheté pour 1,3 milliard de dollars l'européen Moy Park, basé en Irlande du Nord. Son action perdait 2,23% à 28,45 dollars.


Le groupe Johnson and Johnson s'appréciait de 0,80% à 132,03 dollars. Selon des informations de presse, son laboratoire Janssen a cessé la recherche sur de nouveaux traitements contre l'hépatite C au vu des médicaments déjà commercialisés.


Le laboratoire Regeneron, qui a fait part de premiers résultats positifs pour son traitement dupilumab, développé avec le français Sanofi, contre l'asthme, perdait 4,88% à 448,50 dollar


Apple, qui doit présenter mardi le dernier-né de sa gamme iPhone, montait de 2,06% à 161,90 dollars.


 


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Depuis un an, Trump amoindrit les États-Unis

08/11/2017 | lesaffaires.com

VIDÉO. Donald Trump a été élu 45e président américain le 8 novembre 2016. Et le bilan semble pour le moins mitigé.

Trump voit «certaines choses bouger» à propos de la Corée du Nord

07/11/2017 | AFP

Le président américain Donald Trump a fait état mardi de "beaucoup de progrès" sur la ...

À la une

Ventes agressives: Bell n'en a trouvé aucune preuve

«Un tel comportement serait tout à fait contraire aux valeurs de Bell», se défend l’opérateur canadien.

La France veut devenir une «startup nation»

Voici l'ambitieux plan de match de Paris pour stimuler la création d'entreprises et d'emplois en France.

Bourse: la nouvelle prévision audacieuse du stratège de BMO

15:38 |

BLOGUE. Son pronostic a de quoi attirer l'attention.