Bourse: plus de 100 points de gain pour Toronto

Publié le 26/04/2018 à 09:02, mis à jour le 26/04/2018 à 16:52

Bourse: plus de 100 points de gain pour Toronto

Publié le 26/04/2018 à 09:02, mis à jour le 26/04/2018 à 16:52

La Bourse de Toronto a clôturé jeudi sur un gain de plus de 100 points, pendant que les marchés boursiers américains connaissaient, eux aussi, une solide séance.


L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 127,84 points pour terminer la journée avec 15 637,59 points, soutenu par les secteurs de la finance et des technologies de l'information.


À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 238,51 points à 24 322,34 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 27,54 points à 2666,94 points. L'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 114,94 points à 7118,68 points.


Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 77,75 cents US, en baisse de 0,04 cent US par rapport à son cours moyen de la veille. 


À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 14 cents US à 68,19 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a cédé 4,90 $ US à 1317,90 $ US l'once. Le prix du cuivre a perdu 2 cents US à 3,14 $ US la livre. dysfonctionnement au sein de la société. »


Contexte


Plus tôt ce matin, la BCE a opté pour le statu quo et confirmé son vaste programme de rachats de dette au moins jusqu'en septembre. Ce rendez-vous était placé sous le signe de la prudence, estime Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.


«Après une année 2017 particulièrement favorable, l'institution doit gérer une période plus houleuse. La croissance perd en puissance, l'inflation souffre de l'appréciation de la monnaie unique et les risques s'accumulent (protectionnisme, pétrole...)», détaille-t-il.


Du côté des indicateurs, l'agenda était plus fourni que la veille. Les États-Unis dévoileront dans l'après-midi les commandes de biens durables en mars et les demandes hebdomadaires d'allocation chômage.


Titres en action


L'agence de notation Standard & Poor's a abaissé jeudi d'un cran la note de solvabilité de Coca-Cola, jugeant que la cession de ses activités d'embouteillage aux Etats-Unis avait quelque peu fragilisé la situation financière  du géant des boissons non-alcoolisées. Cette note, qui était de AA-, passe à A+ et est assortie d'une perspective stable, ce qui suggère que l'agence n'entend pas y toucher à moyen terme. «Les indicateurs permettant d'évaluer le profil d'emprunteur de Coca-Cola demeurent fragiles comparé à nos attentes, ce à la suite de la finalisation des cessions des activités d'embouteillage en Amérique du nord», qui vont repasser en franchise, explique S&P. L'agence américaine souligne que la dette de Coca-Cola était de 48,9 milliards de dollars au 30 mars. À Wall Street, cette sanction n'affectait pas particulièrement l'action Coca-Cola.


Les Thés David's Tea a décidé de riposter, jeudi, dans le but de contrecarrer l'offensive de son cofondateur, qui souhaite remplacer le conseil d'administration de la chaîne avec sa propre équipe. Selon le marchand de thé québécois, Herschel Segal tente de s'emparer du contrôle du conseil en proposant sept candidats _ dont lui-même _ sans verser une prime aux autres actionnaires de la compagnie.


Le profit de General Motors s'est effondré de 60 pour cent au premier trimestre, mais le géant américain de l'automobile a quand même affiché une performance supérieure aux attentes des analystes. Le constructeur automobile a témoigné d'un bénéfice trimestriel d'un peu plus de 1 milliard $ US, soit 77 cents US par action, comparativement à 2,6 milliards $ US ou 1,70 $ US par action l'an dernier. Son bénéfice ajusté s'est chiffré à 1,43 $ US par action, tandis que les analystes interrogés par la firme FactSet attendaient 1,24 $ US par action. Les revenus trimestriels de GM ont glissé de 3 pour cent à 36,1 milliards $ US, un montant supérieur à celui de 34,5 milliards $ US prédit par les experts. GM a dit que toutes ses filiales ont été rentables au cours du dernier trimestre.


Le géant américain PepsiCo a affiché jeudi une performance supérieure aux attentes des analystes pour le premier trimestre. La compagnie a engrangé un bénéfice net de 1,34 milliard $ US ou 94 cents US par action. Son bénéfice ajusté s'est chiffré à 96 cents US par action. Les experts sondés par la firme Zacks Investment Research tablaient sur un profit de 92 cents US par action. Le géant alimentaire a généré des revenus trimestriels de 12,56 milliards $ US, tandis que les analystes attendaient des recettes de 12,41 milliards $ US. Le titre de PepsiCo est en déclin de 16 pour cent depuis le début de l'année et de 11 pour cent sur douze mois.


Beaucoup d'action du côté technologique aujourd'hui, avec Amazon (AMZN, 1460,17$US) qui dévoilera des résultats très attendus. Les analystes s'attendent à des ventes en hausse prononcée, passant de 35,71G$US à 49,78G$US sur un an, avec un bénéfice par action à 1,26$US. 


Microsoft (MSFT, 92,31$US) aussi dévoilera des résultats trimestriels que les analystes prévoient à la hausse. Le chiffre d'affaires est anticipé à 25,78G$US, avec un bénéfice par action de 0,85$US. Il sera intéressant de voir comment ses opérations infonuagiques ont performé, cette division étant le moteur de la hausse de la valeur boursière de l'entreprise depuis quelques trimestres.


Le marché informatique se transforme d'une façon importante pour Intel(INTC, 51,38$US), qui doit se tourner du côté des composants pour serveurs afin de retrouver la croissance. Les analystes prédisent un bénéfice par action de 0,72$US pour le premier trimestre, sur des revenus de 15,08G$US.


 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

MTY: deux autres achats mineurs dans son assiette

MTY s'offre une quatrième chaîne de hamburgers gastronomiques, mais les analystes attendent de plus gros achats.

Bourse: Grincheux gâche le décompte de Noël

BLOGUE. Les pros n'ont pas l'humeur à la fête après six semaines de spasmes qui ont évaporé les gains de l'année.

À la une

Bio-K Plus à la conquête de nouveaux marchés

Édition du 08 Décembre 2018 | Jean-François Venne

SĂ©rie 4 de 4 - DĂ©couvrez une PME dont le chiffre d'affaires repose en grande partie sur l'exportation.En 2018, Bio-K ...

Attention... cette nouvelle dragonne est un cheval de Troie

12/12/2018 | Diane BĂ©rard

BLOGUE. La cofondatrice de Prana se soucie autant de l'utilité sociale des entreprises que de leur rentabilité.

VIA Rail: Siemens remplacera la flotte du corridor Québec Windsor

Mis à jour le 12/12/2018 | La Presse Canadienne

VIA Rail a besoin de 32 nouveaux trains bidirectionnels pour maintenir sa capacité actuelle de 9100 sièges.