Bourse: Home Capital a chuté de plus de 20%

Publié le 20/04/2017 à 09:46, mis à jour le 20/04/2017 à 17:07

Bourse: Home Capital a chuté de plus de 20%

Publié le 20/04/2017 à 09:46, mis à jour le 20/04/2017 à 17:07

Les indices nord-américains ont terminé en nette hausse jeudi faisant peu de cas des risques géopolitiques pour se concentrer sur de bons résultats d'entreprises.


À la Bourse de Toronto, l'action de Home Capital (HCG) a plongé de 20% pour retomber à 17,17$, emportée par les accusations de fraude de la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (OSC). L'autorité estime que le courtier hypothécaire a diffusé des informations trompeuses en 2015 concernant l'extension de prêts, contrevenant aux lois ontariennes de régulation des marchés financiers et causant ainsi des «dommages significatifs pour les investisseurs». Cela aurait précipité la chute de 19% du cours qui a suivi les annonces en juillet de cette année-là, soit 600 millions $ de capitalisation boursière.


L'OSC vise les anciens dirigeants, Gerald Soloway et Martin Reid, ainsi que l'actuel directeur financier Robert Morton, elle a prévu une audition le 4 mai prochain et envisage des sanctions. Dans la foulée, l'analyste de Raymond James couvrant HCG a abaissé sa recommandation à performance de marché (market performance), contre surperformer avant (outperform). L'objectif de cours a lui aussi été revu à la baisse, à 23 contre 34$, la moyenne du consensus Bloomberg s'élevant à 28,82$.


Voici l'état de la situation:


S&P/TSX +0,47% à 15625 points


S&P 500 +0,76% à 2355 points


Dow Jones +0,85% à 20578 points


Nasdaq +0,92% à 5916 points


Dollar canadien +0,08% à 0,7421$US


Once d'or -0,01% à 1283$US


Baril de pétrole WTI -0,41% à 50,64$US


«On a eu un membre du Dow Jones en bonne hausse avec American Express», a mis en avant Art Hogan de Wunderlich Securities. L'émetteur de cartes bancaires American Express (AmeX), a dégagé au 1er trimestre un bénéfice net et un chiffre d'affaires en recul mais supérieurs aux prévisions, ce qui a fait bondir son titre de 5,92% à 80,02 dollars.


«Pour la plupart, les résultats d'entreprises ont été bons cette saison», a résumé Bill Lynch de Hinsdale Associates, soulignant le nombre important de publications encore à venir, et ce dès jeudi après la clôture.


Sur le plan politique, «le secrétaire au Trésor (Steven) Mnuchin est d'une certaine façon revenu sur le report de la réforme fiscale donc on est plus proches de voir quelque chose être accompli», a estimé Art Hogan.


M. Mnuchin a réaffirmé jeudi que la priorité économique des États-Unis était de relancer la croissance à travers une refonte des impôts et une réforme des règlementations, répétant l'objectif de faire grimper l'expansion du PIB américain à 3% au lieu de 1,6% en 2016.


Cela a rappelé au bon souvenir des investisseurs des promesses du président américain Donald Trump qui avaient paru s'éloigner après le revers que ce dernier avait subi au Congrès sur un autre dossier, la réforme de la santé.


La Bourse de New York n'a pas semblé souffrir dans l'immédiat de l'annonce d'une fusillade sur l'avenue emblématique parisienne des Champs-Elysées à trois jours du premier tour de l'élection présidentielle française. Dans les toutes dernières minutes d'échanges, les indices ont toutefois perdu un peu du terrain gagné en séance.


Du côté des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont progressé un peu plus que prévu mais restent à un niveau relativement faible. Quant aux réinscriptions, elles sont au plus bas en 17 ans, a fait remarquer Patrick O'Hare de Briefing dans une note.


«Dans l'ensemble, les chiffres des inscriptions et réinscriptions ne modifient pas le tableau d'un marché du travail sain» a écrit Michael Gapen de Barclays.


L'activité manufacturière de la région de Philadelphie, troisième plus importante région évaluée par la Réserve fédérale, a ralenti en avril pour le deuxième mois consécutif tout en restant en territoire positif.


En revanche l'indice composite du Conference Board des principaux indicateurs a progressé en mars.


Titres en action


Notre spécialiste boursier François Pouliot a épinglé pour vous quelques recommandations d'analystes qui pourraient influencer les cours de Richelieu (Tor., RCH), Loblaw (Tor., L) et Exfo (Tor., EXFO) dans notre rendez-vous quotidien des À surveiller.


Mouvement notoire, le cours de Shopify (Tor., SHOP) évolue en ce moment au-dessus du seuil symbolique des 100 dollars.


Les analystes reviennent sur les résultats du quatrième trimestre du Canadien Pacifique (CP, 202,02$). Steve Hansen, de Raymond James, rétière sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 230$ après que le transporteur de Calgary eut affiché un bénéfice de 2,50$, un cent plus élevé que ce qui était attendu par les analystes. À souligner, après cinq trimestres de déclin, les revenus ont légèrement augmenté(+1% année sur année), ce qui, selon M. Hansen, marque un point d'inflexion vers la reprise. L'analyste voit plusieurs signes positifs pour une amélioration des volumes de marchandises transportées. Il juge que le titre représente une occasion intéressante, parce qu'il se négocie à une évaluation nettement plus faible que ses rivales.


Richard Tse, de la Financière Banque Nationale, amorce le suivi du titre d’EXFO (EXF, 6,28$) avec une recommandation neutre et une cible de 5,50$US. Le titre se négociant à 4,68$US, la cible laisse entrevoir un rendement potentiel de 17,5%. L’analyste remarque que le titre de la société de Québec s’est négocié dans une fourchette de 3$US à 6$US pendant de nombreuses années. Se hissera-t-il enfin au dessus de cette fourchette? L’analyste explore cette question dans son rapport. M. Tse évoque la possibilité qu’il puisse atteindre 9$US à 10$US à plus long terme, tout en soulignant qu’il y a eu un petit accès de faiblesse récemment pour les titres d’entreprises actives dans le secteur de l’optique.


Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale, présente ses prévisions des résultats du premier trimestre d’Uni-Sélect(UNS, 35,12$), attendus le 4 mai. L’analyste vise une croissance des revenus de 20% grâce aux acquisitions. Il anticipe un bénéfice de 0,36$ par action, contre 0,27$ l’an dernier. À souligner, l’analyste attend une hausse de 6% du dividende. L’analyste réitère sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 40$.


Anthony Zicha, de Banque Scotia, hausse légèrement sa cible pour le titre de Quincaillerie Richelieu(RCH, 28,44$) après que le distributeur montréalais ait conclu l’acquisition du distrubuteur ontarien Weston Premium Woods, qui génère 60M$ de revenus par an. Cette transaction devrait ajouter de 0,04$ à 0,05$ au bénéfice par action de Richelieu, note M. Zicha. Celui-ci conserve sa recommandation neutre, mais il fait évoluer sa cible de 28,50$ à 29,50$. À lire: Richelieu fait un pas de plus vers le milliard de revenus.


Keith Howlett, de Desjardins Marchés des capitaux, émet des commentaires préliminaires sur la vente par Loblaw(L, 72,50$) de ses 213 stations-service à Brookfield Business Partners pour 540M$. Cette transaction sera le fer de lance d'un nouvel entrant dans le secteur des stations-service au pays, sous l'enseigne Mobil d'Imperial Oil. M. Howlett dit que Loblaw semble avoir trouvé le bon partenaire en Brookfield pour exploiter les stations-service tout en maintenant le programme de loyauté PC. Sans entrer dans les détails, l'analyste juge la transaction favorable sur le bénéfice à court terme de Loblaw. Il rétière sa recommandation d'achat pour le titre et sa cible de 84$.


Parmi les autres valeurs américaines ayant publié leurs résultats, le fabricant de semi-conducteurs Qualcomm (+0,10% à 52,66 dollars) a annoncé pour le deuxième trimestre de son exercice décalé un bénéfice ajusté par action, la référence à Wall Street, meilleur qu'anticipé par les analystes, tout comme le chiffre d'affaires.


De son côté, l'exploitant de chemins de fer CSX a grimpé de 5,65% à 49,58 dollars après avoir également affiché un bénéfice ajusté ainsi qu'un chiffre d'affaires meilleurs que prévu.


Au sein des valeurs technologiques, le site marchand eBay reculait de 3,91% à 32,53 dollars après avoir annoncé des résultats pratiquement conformes aux attentes du marché.


 


image

Femmes Leaders

Mardi 16 mai


image

FinTech

Mercredi 31 mai


image

Communication interne

Mercredi 07 juin


image

Fusions-acquisitions

Mercredi 07 juin


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

Bourse: Home Capital a récupéré une partie de ses pertes

Mis à jour le 21/04/2017 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les indices nord-américains ont légèrement baissé vendredi, les investisseurs privilégiant la prudence avant...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour le 17/04/2017 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La géopolitique inquiète les intervenants de marché de retour sur certaines places financières ouvertes en ce lundi.

OPINION Bourse: bombe et trêve pascale; David's Tea a sombré de 17%
Mis à jour le 13/04/2017 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: pic de volatilité, Bombardier a pris près de 7%
Mis à jour le 11/04/2017 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: «Les opérateurs de marché limitent leurs risques»
Mis à jour le 06/04/2017 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

OPA sur Groupe Canam et Lumenpulse - faut-il s'en inquiéter?

BLOGUE INVITÉ. Cette tendance force les investisseurs canadiens à se tourner vers les sociétés étrangères.

WS Atkins: SNC-Lavalin a dû se plier aux exigences de la CDPQ

SNC-Lavalin a dû se plier aux conditions de la Caisse en matière de gouvernance et de maintien du siège social.

Comment gagner en énergie et en bien-être au travail?

BLOGUE. Non, le café ne suffit pas pour booster votre énergie et votre bien-être au travail. Mieux vaut ces 7 astuces...