Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 08/09/2017 à 06:39, mis à jour le 08/09/2017 à 07:55

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 08/09/2017 à 06:39, mis à jour le 08/09/2017 à 07:55

Photo: Gettyimages

1. Contexte


Les investisseurs font un pas de recul vendredi, face aux désastres naturels qui se multiplient avec les ouragans Irma, Harvey et Jose, ainsi que le séisme majeur qui a fait au moins 15 morts au Mexique. Avec le recul des indices anticipé aujourd'hui, Wall Street est en voie de connaître sa première baisse hebdomadaire en trois semaines.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 0,26%, 0,33% et 0,21% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de Brent, référence pour le Québec, monte de 0,55% à 54,79$US.


3. À l'étranger


En Asie, le portrait a une fois de plus été contrasté vendredi. La Bourse de Hong Kong a gagné 0,53%, mais la Bourse de Tokyo a cédé 0,63% et la Bourse de Shanghai a terminé au neutre.


En Europe à la mi-séance, les principales Bourses battent en retraite. Le CAC 40 de Paris recule de 0,21%, le FTSE 100 de Londres se replie de 0,43% et le DAX de Francfort baisse de 0,01%.


À l'issue de sa réunion jeudi, la Banque centrale européenne(BCE) a gardé à zéro son principal taux directeur et a conservé en l'état son programme massif de rachats de dettes publiques et privées.


Mais son président, Mario Draghi, a indiqué lors d'une conférence de presse qu'à moins qu'un risque imprévisible à l'heure actuelle ne se matérialise dans l'intervalle, l'avenir de ce programme sera décidé «en octobre».


«Comme nous l'anticipions hier, Mario Draghi laisse passer son tour et ne prend aucune décision», a résumé dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.


Par ailleurs, l'heure était plutôt à l'aversion au risque sur les marchés alors que les investisseurs craignaient les effets dévastateurs de l'ouragan Irma, qui s'approchait de la côté sud-est des Etats-Unis.


«Les marchés boursiers en Europe sont un peu déprimés ce matin alors que les investisseurs se préparaient au choc de l'ouragan Irma aux Etats-Unis», a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.


«Alors que les inquiétudes croissent concernant l'ampleur des perturbations et destructions qui seront causées par l'ouragan, les investisseurs perdent leur appétit pour le risque et achètent des valeurs refuges telles que l'or», a-t-il complété.


4. Agenda


Au Canada, les données sur le marché du travail en août seront analysées avec attention par les observateurs, surtout après la deuxième hausse du taux directeur annoncée par la Banque du Canada cette semaine. Le taux d'utilisation de la capacité industrielle du deuxième trimestre sera aussi dévoilé.


Aux États-Unis, les chiffres portant sur le crédit à la consommation de juillet, ainsi que les stocks de grossistes du même mois seront publiés.


5. Titres en actions



Les analystes reviennent sur les résultats de Dollarama(Tor., DOL). Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, souligne que la chaîne de magasins de produits bon marché a dévoilé des résultats supérieurs à ses prévisions et que l'offre de produits à prix plus élevés est un véritable succès. Il hausse ses prévisions de bénéfice par action pour l'exercice 2018, de 4,29$ à 4,48$, ainsi que pour 2019, de 4,95$ à 5,19$. Compte tenu de la performance à long terme du détaillant, il gonfle le multiple d'évaluation qu'il accorde au titre, de 28 à 30 fois le bénéfice prévu. M. Howlett fait passer sa recommandation de neutre à achat et sa cible de 134$ à 154$. Kenric S. Tyghe, de Raymond James, fait passer sa cible de 140$ à 143$.


Le principal détaillant de vêtements pour femmes du pays, Reitmans Canada(RET.A, 4,16$), a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes à son deuxième trimestre. L’exploitant de magasins montréalais a dégagé un bénéfice net de 9,7M$ ou 0,15$ par action, contre 9M$ ou 0,14$ l’action à la même période l’an dernier. Les analystes tablaient sur un bénéfice de 0,10$ par action. Les ventes ont reculé de 1,3% à 251,1M$, tandis que l’entreprise compte 55 magasins de moins. Les ventes comparables, qui mesurent la performance des établissements ouverts depuis au moins un an, ont augmenté pour un treizième trimestre consécutif, soit de 2,5%. Le titre de Reitmans a reculé de 28% cette année et se négocie près de son creux annuel.


Le détaillant de thé montréalais Davids Tea(DTEA, 5,10$US) a dévoilé une augmentation de 11,2% de ses recettes à son deuxième trimestre, mais les ventes des boutiques ouvertes depuis au moins un an ont reculé de 0,9%. La société a encaissé une perte nette ajustée de 4,2M$ ou 0,16$ par action, contre une perte de 2,3M$ ou 0,09$ l’action à la même période l’an dernier. Les analystes tablaient sur une perte de 0,13$ par action. Le titre de David’s Tea a fléchi de 26% à ce jour en 2017.


Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux, fait passer sa cible pour le titre de Transcontinental(TCL.A, 25,96$) de 26$ à 27$, tout en réitération sa recommandation neutre. L'analyste souligne que les résultats du troisième trimestre ont été meilleurs que prévu, grâce à la croissance dans ses deux principales divisions. L'analyste se montre de plus en plus confiant à l'égard de la transformation en cours chez l'éditeur de Les Affaires, imprimeur et emballeur et note que les acquisitions restent le principal facteur à surveiller.

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 23/02/2018

Gains en vue, la Royale dépasse les attentes, cible relevée pour la CIBC et acquisition majeure dans le créneau animal.

10 choses à savoir jeudi

22/02/2018 | Alain McKenna

Amazon révèle le site de son HQ2, de la pub dans votre prochaine auto, ce gratte-ciel de 70 étages est tout en bois!

À la une

L'empreinte montréalaise dans Blade Runner 2049

Il y a 59 minutes | Denis Lalonde

Il n'y a pas que le réalisateur Denis Villeneuve qui a légué une empreinte québécoise au film Blade Runner 2049.

La Chine commence à «manquer de bras»

Il y a 59 minutes | François Normand

ANALYSE. La population active en Chine diminue depuis 2012. Et les prévisions donnent le vertige.

Vidéo: encore un bon moment pour investir dans le REER?

Il y a 59 minutes | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. Après les soubresauts boursiers, est-ce encore un bon moment pour investir dans son RÉER?