Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 13/10/2017 à 06:27, mis à jour le 13/10/2017 à 07:57

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 13/10/2017 à 06:27, mis à jour le 13/10/2017 à 07:57

Wall Street file vers une 5e semaine positive de suite. Photo: Shutterstock

1. Contexte


Ce n'est pas parce que nous sommes le vendredi 13 que les investisseurs craignent une hausse trop rapide de la Bourse. Les indices Dow Jones et S&P 500 affichent une modeste hausse et devraient, à moins d'un revirement majeur, enchaîner une cinquième semaine positive consécutive. Rappelons qu'octobre est considéré comme le pire mois de la Bourse sur une base historique.



2. Prévisions


Les contrats à terme sur les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq, qui donnent la tendance avant l'ouverture officielle, montent de respectivement 0,06%, 0,09% et 0,06%.


Le prix du Brent, la référence au Québec, grimpe de 2,15% à 57,46$US.


3. À l'étranger


En Asie, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a bondi de 0,96%, sa neuvième séance positive de suite.  L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a pris 0,06% et l'indice composite de la Bourse de Shanghai a progressé de 0,16%.


En Europe à la mi-séance, c'est l'hésitation. Le CAC 40 de Paris se replie de 0,02% et le FTSE 100 de Londres se déleste de 0,17%. Le DAX de Francfort résiste, ajoutant un maigre 0,05%.


«Les investisseurs semblent neutres avec un biais positif mais sans réelle conviction (...) avant les publications macroéconomiques du jour et de la semaine prochaine, avec la saison des résultats du troisième trimestre qui vient de débuter», relève dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.


Les investisseurs attendaient en effet avant de se positionner plus franchement sur le marché, dans un contexte d'incertitudes politiques dans plusieurs régions du monde.


Par ailleurs, les opérateurs sont dans l'expectative alors que la saison des résultats d'entreprises vient de s'ouvrir aux États-Unis. Jeudi, les bonnes publications trimestrielles des géants bancaires américains JPMorgan Chase et Citigroup n'ont pas réussi à convaincre les opérateurs de marché.


4. Agenda


L'agenda économique est costaud ce vendredi aux États-Unis. Les ventes au détail de septembre seront dévoilées, ainsi que l'indice des prix à la consommation du même mois. On attend aussi la lecture préliminaire de l'indice de confiance du Michigan pour le mois d'octobre, ainsi que les stocks des entreprises d'août. Enfin, trois dirigeants de la Réserve fédérale se présentent sur différentes tribunes aujourd'hui.


Il n'y a aucune statistique publiée au Canada ce vendredi.


5. Titres en action


Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, fait bondir sa cible pour le titre de TFI International(TFII, 31,35$) de 29$ à 37$, tandis que le secteur du transport par camions semble entrer dans une phase de reprise. L’analyste fait aussi passer sa recommandation de neutre à surperformance, car il croit que la société autrefois appelée TransForce est le meilleur véhicule pour profiter d’une amélioration des perspectives dans le secteur du camionnage. L’analyste admet toutefois qu’il y a incertitude quant au vrai décollage de cette reprise.


En dépit des prix des denrées en partie défavorables, Martin Gravel, de RBC Marchés des capitaux, reste optimiste à l’égard des résultats du deuxième trimestre de Saputo(SAP, 49$) attendus le 2 novembre. Il met en exergue l'obsession de la direction pour optimiser sa production (et sa rentabilité). Par ailleurs, Saputo pourrait souhaiter soumettre une offre pour la société australienne Murray Goulburn. Saputo dispose de 3,5G$ à 4G$ de liquidités et de capacité d’emprunt pour réaliser une acquisition, note l’analyste. M. Gravel réitère sa recommandation surperformance pour le titre.


Prometic Sciences de la Vie(PLI, 1,56$) continue d’enchaîner les petites victoires auprès des autorités américaines de la santé. La Food and Drug Administration(FDA) a en effet accepté sa demande de licence de produits biologiques pour le Ryplazim, sa thérapie de remplacement du plasminogène, une importante protéine. En outre, la FDA a fixé au 14 avril prochain la date d’action concernant l’approbation de ce traitement. Le titre de ProMetic a chuté de 30% à ce jour en 2017.


Richard Tse, de la Financière Banque Nationale, réitère sa recommandation neutre pour le titre d’Exfo(EXF, 5,08$) après que la société de Québec eut dévoilé des résultats supérieurs à ses attentes à son quatrième trimestre. Sa cible reste à 5,50$US, ce qui laisse entrevoir un gain potentiel de 36%. Lisez notre rubrique Les titres à surveiller qui sera publiée d’ici 9h pour plus de commentaires sur les résultats d’Exfo.


Au sud de la frontière, Bank of America(BAC, 25,45$US) a enregistré une hausse de 13% de son bénéfice au troisième trimestre. Le bénéfice par action de 0,48$US est supérieur à celui de 0,41$US l’action dégagé l’an dernier à la même période et surpasse celui de 0,46$US par action attendu par les analystes.

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 20/10/2017

Du vert en vue malgré la déception de GE, pas de prime pour Rogers, cible abaissée pour cette québécoise.

Forte baisse d'Apple après des rumeurs de mauvaises ventes

19/10/2017 | LesAffaires.com et AFP

L'action accuse ce jeudi l'une de ses plus importantes baisses depuis un mois causée par les ventes de l'iPhone 8.

À la une

Pourrez-vous survivre à la nouvelle concurrence chinoise?

Mis à jour le 21/10/2017 | François Normand

ANALYSE– La Chine vient de lancer une réforme majeure qui affectera plusieurs entreprises canadiennes et occidentales.

Bombardier goûte à la médecine qui a fait son propre succès

Mis à jour le 21/10/2017 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. La vente récente du contrôle de la CSeries poursuit une tendance historique.

Vidéo: vers une récession en 2020?

21/10/2017 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION– La prochaine récession pourrait survenir en 2020 au Canada, selon Fiera Capital.