Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mercredi

Publié le 23/05/2018 à 06:34

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mercredi

Publié le 23/05/2018 à 06:34

Les indices pointent vers une ouverture en baisse, mercredi. L'indice Dow Jones cède près de 200 points, dans un retour marqué des craintes face aux échanges commerciaux internationaux et à l'actualité géopolitique.


Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, recule de 174 points à 24 669 points. Celui de l'indice élargi S&P 500 perd 16,50 point à 2709,50 points, et celui du Nasdaq, à dominante technologique, descend de 64,25 points à 6844,75 points. 


Contexte


Cette matinée en baisse s'inscrit «dans le sillage des doutes qui entourent l'avenir du gouvernement (et des banques) italien(ne)s, le groupe chinois de télécoms ZTE et la réunion entre Donald Trump et Kim Jong-un. Ça fait beaucoup quand même», ont relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.


«Les marchés sont relativement nerveux» et se servent des tensions sur la scène internationale comme d'une «excuse pour faire une pause après un bon parcours», a estimé Vasu Menon, vice-président d'OCBC Bank, interrogé par Bloomberg TV.


Le président américain Donald Trump a affirmé mardi que son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, prévu le 12 juin à Singapour, pourrait être reporté, tout en jugeant que ce dernier était "sérieux" dans sa volonté de dénucléariser son pays.


«Il est possible que ça ne marche pas pour le 12 juin», a dit M. Trump, assis dans le Bureau ovale au côté de son homologue sud-coréen Moon Jae-in. «Si la rencontre n'a pas lieu, elle aura peut-être lieu plus tard», a-t-il ajouté évoquant certaines conditions, sans donner plus de détails.


Par ailleurs, le président américain a esquissé les contours d'un accord avec la Chine pour régler leur contentieux sur le groupe chinois de télécoms ZTE, en évoquant une amende de plus d'un milliard de dollars et un changement de dirigeants.


Washington accuse le 4e groupe de télécommunications chinois d'avoir violé ses engagements sur des embargos commerciaux contre l'Iran et la Corée du Nord. En rétorsion, l'administration Trump a décrété d'interdire, pendant sept ans, l'exportation de composants électroniques américains comme les microprocesseurs indispensables à ses smartphones.


«Le président Trump s'est attaché à nous rappeler dans la nuit que la guerre commerciale ne va pas quitter de sitôt le devant de la scène», a relevé Stephen Innes, responsable de la région Asie Pacifique chez Oanda.


À l'étranger


Les Bourses chinoises ont terminé en net repli mercredi alors que le président américain Donald Trump a émis des doutes sur la tenue d'un sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et a dit envisager une forte amende contre le groupe chinois ZTE.


Mardi, Donald Trump a affirmé qu'il n'y avait pas encore d'accord avec Pékin concernant le groupe chinois de télécoms ZTE, en cessation d'activité après des sanctions américaines, envisageant de lui infliger une amende de plus d'un milliard de dollars.


Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo doit rencontrer ce mercredi son homologue chinois Wang Yi.


«Les marchés n'ont pas non plus apprécié le fait que Donald Trump ait déclaré qu'il était prêt à annuler sa rencontre avec Kim Jong-un», ont précisé les analystes.


C'est la première fois que le locataire de la Maison Blanche évoque ouvertement un possible report de ce face-à-face historique.


Lors de la séance du jour, la macroéconomie reviendra "sur le devant de la scène", a souligné Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


À l'agenda


Du côté des indicateurs, les regards resteront tournés vers les Etats-Unis pour la publication du compte-rendu de la dernière réunion du Comité monétaire (FOMC) de la banque centrale américaine (Fed). Dans le communiqué suivant la réunion, le comité avait «adopté un ton plus hawkish (dur) que d'habitude», a rappelé l'analyste.


«L'objectif des investisseurs ce soir est de savoir s'il y a réellement un changement de ton de la banque centrale américaine à l'égard de la perception des risques (que ce soit au niveau de la croissance ou de l'inflation)», a-t-il précisé.


Les ventes de logements neufs et les stocks hebdomadaires de pétrole figurent également à l'agenda américain.


Au Canada, Statistique Canada publie des données sur les voyages entre le Canada et les autres pays.


Titres en actions


Parmi les titres en action ce matin, les analystes craignent un trimestre au ralenti pour Lowe's(LOW, 85,75$US). C'est aussi journée de résultats pour la Banque CIBC(CM, 116,86$). Suivez les autres titres qui font bouger les investisseurs ce matin en cliquant ici.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

11/10/2018 | LesAffaires.com et AFP

Les Bourses mondiales dégringolent, Trump accuse la Fed.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

10/10/2018 | LesAffaires.com et AFP

«L'incertitude prévaut sur les marchés financiers.»

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Projet Maxi-Flashfood: la fin de l'épicerie hebdomadaire

22/02/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici comment une épicerie quotidienne pourrait réduire la gaspillage financier et alimentaire.

Lightspeed vise le milliard des licornes

Mis à jour le 22/02/2019 | Dominique Beauchamp

Le concepteur de logiciels aux points de vente pour les PME émet ses actions à un multiple d'environ 16 fois ses revenus