Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mercredi

Publié le 11/07/2018 à 06:32, mis à jour le 11/07/2018 à 07:09

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mercredi

Publié le 11/07/2018 à 06:32, mis à jour le 11/07/2018 à 07:09

[Photo: 123rf]

Les marchés s'orientent vers une ouverture en baisse, mercredi. Les craintes liées à la guerre commerciale reviennent, après de nouvelles menaces des États-Unis qui envisagent des taxes douanières supplémentaires sur des produits chinois.


Vers 7h ce matin, le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, retraite de 0,78% à 24 732 points. L'indice élargi S&P 500 recule de 0,66% à 2778,25, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, chute de 0,85% à 7239,75 points.


Contexte


«Les États-Unis ont fait monter les enchères dans la guerre commerciale avec la Chine, faisant dégringoler les marchés actions, étant donné que l'aversion au risque prédomine», a indiqué Jasper Lawler, analyste pour London Capital Group.


Washington a dressé une liste supplémentaire de produits chinois importés d'un montant de 200 milliards de dollars par an qu'ils menacent de taxer dès septembre.


La Chine a d'ores et déjà averti qu'elle serait forcée de prendre des mesures de représailles, en cas de nouvelles taxes américaines.


«Si Pékin et Washington ne se parlent pas, il est difficile d'imaginer que les administrations des deux pays parviennent à un compromis... Il y a donc à craindre que l'escalade protectionniste se poursuive, en tout cas tant que son coût est supportable pour les États-Unis», ont relevé pour leur part les analystes du courtier Aurel BGC.


À l'étranger


Les Bourses de Hong Kong, Shanghai et Shenzhen ont chuté mercredi, les investisseurs ayant été ébranlés par l'annonce d'une nouvelle salve de hausses de taxes douanières sur des produits chinois que pourraient appliquer les États-Unis à compter de septembre.


La Maison Blanche a tiré mercredi une nouvelle salve contre la Chine en dressant une liste supplémentaire de produits chinois importés, d'un montant de 200 milliards de dollars par an, pouvant être soumis à des tarifs douaniers de 10% dans deux mois.


La Chine n'a pas tardé à réagir avertissant qu'elle serait forcée de prendre des mesures de représailles si ces nouveaux droits de douane américains étaient appliqués.


«Cette dernière actualité servira d'examen objectif pour le marché, rappelant aux investisseurs de reconsidérer à quel point ils veulent être agressifs», a commenté Michael O'Rourke, stratégiste à JonesTrading cité par Bloomberg.


«Néanmoins, les taxes supplémentaires sur un montant de 200 milliards (de produits chinois importés), ne sont pas une surprise. Le président en avait avertit tout le monde», a ajouté l'analyste.


Au total, Donald Trump s'est dit prêt à frapper plus de 400 milliards d'importations chinoises.


Alors que les observateurs redoutaient une escalade dans la guerre commerciale sino-américaine, l'annonce de Washington a secoué les places financières en Asie qui avaient profité d'une certaine stabilité cette semaine après le dernier rapport sur l'emploi américain jugé favorable, et à quelques jours du démarrage d'une saison des résultats trimestriels aux Etats-Unis.


Dans le secteur de l'énergie, les actions des entreprises ont chuté avec les prix du pétrole, également plombés par la crainte de conséquences de la guerre commerciale sur la demande.


À l'agenda


Les acteurs de marchés surveilleront un sommet de l'Otan qui se tient mercredi et jeudi à Bruxelles. Ils suivront également une conférence de la Banque centrale européennes sur les statistiques, avec notamment un discours du président de l'institution Mario Draghi.


Du côté des indicateurs, le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) figure à l'agenda.


Les investisseurs suivront aussi les chiffres du commerce extérieur en Chine pour le mois de juin, publiés vendredi par le service des douanes.


Chez nous, Statistique Canada publiera ses plus récentes données sur le prix des logements neufs au pays demain.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

11/10/2018 | LesAffaires.com et AFP

Les Bourses mondiales dégringolent, Trump accuse la Fed.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

10/10/2018 | LesAffaires.com et AFP

«L'incertitude prévaut sur les marchés financiers.»

À la une

Que nous réservent les 10 prochaines années en Bourse?

Il y a 5 minutes | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes d’avis que les marchés boursiers offriront des rendements intéressants, mais plus modestes.

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

Un krach boursier pour démarrer sa retraite, inquiétant?

C’est la hantise de ceux qui s’approchent de la retraite. Y a-t-il matière à s’énerver?