Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture mardi

Publié le 17/04/2018 à 07:12

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture mardi

Publié le 17/04/2018 à 07:12

Les résultats trimestriels publiés ces derniers jours réjouissent les investisseurs, si bien que les indices pointent vers une ouverture en terrain positif pour les marchés américains, mardi matin. Goldman Sachs publie à son tour ce matin des résultats que les analystes anticipent comme «très robustes».


2. Prévisions


En attendant l'ouverture des marchés, les indices matinaux américains (Futures) sont dans le vert. À 7h, le Dow Jones prenait 158 points, ou +0,64% à 24721 points, le S&P 500 montait de 14 points (+0,52%%) à 2695,50 points et le Nasdaq était en hausse de 33 points (+0,49%), à 6745 points.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, progresse légèrement de 0,09$US, à 66,31$US.


3. À l'étranger


Les Bourses chinoises ont terminé en baisse mardi en dépit de statistiques chinoises meilleures qu'attendu sur la croissance de la deuxième économie mondiale. La Chine a vu sa croissance économique se stabiliser à 6,8% au premier trimestre, résistant mieux qu'attendu sur fond de consommation robuste, malgré un ralentissement de sa production industrielle, d'une campagne contre les risques financiers et de frictions commerciales avec les États-Unis.


La querelle commerciale des USA avec la Chine reste au centre de l'attention des investisseurs après que le Wall Street Journal a rapporté que les États-Unis envisageaient de prendre des mesures concernant les restrictions de Pékin sur les dispositifs technologiques.


Les autorités américaines ont décidé lundi de mettre fin aux exportations de composants américains destinés au groupe chinois ZTE, en raison de déclarations frauduleuses au cours de l'enquête sur la violation de l'embargo contre l'Iran et la Corée du Nord.


ZTE a interrompu la négociation de ses actions à Hong Kong et Shenzhen à la suite de l'annonce, indiquant dans une déclaration sur son site Web qu'elle «évaluait l'impact possible de l'incident».


Le risque géopolitique s'apaise


«Le risque géopolitique restera bien évidemment encore un sujet même si sa capacité de perturbation des Bourses est plutôt limitée», a observé dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


«Comme nous l'enseigne l'histoire, le risque géopolitique est souvent une belle opportunité de se positionner acheteur dans les phases baissières, dans l'optique d'un rebond», a-t-il complété.


La microéconomie a par ailleurs momentanément éclipsé lundi aux Etats-Unis les craintes d'assister à une escalade des tensions entre Washington et Moscou sur le dossier syrien, offrant aux indices américains une belle remontée.


«Après l'épisode des tensions commerciales avec la Chine et le retour du risque géopolitique avec la confrontation entre Moscou et Washington sur la Syrie, aucune de ces thématiques ne va disparaître, mais elles pourraient passer au second plan (...)", ont abondé les stratégistes du courtier Aurel BGC, ajoutant qu'"à court terme, les publications de résultats pourraient davantage occuper les esprits».


Moscou a dit lundi encore espérer l'instauration d'un dialogue avec les États-Unis malgré «tout le dommage» qu'ont subi les relations entre ces deux puissances.


4. Agenda


Aux États-Unis, les mises en chantier de logements ainsi que les chiffres de la production industrielle pour mars sont attendus. La Réserve fédérale (Fed) devrait aussi faire connaître un peu plus son plan par rapport à une hausse des taux d'intérêt.


Au Canada, Statistique Canada rend publiques des données sur les opérations internationales en valeurs mobilières.


5. Titres en action


Le géant de la vidéo sur demande Netflix(NFLX, 307,78$US) a pris près de 5% dans les transactions électroniques avant l'ouverture. Ses résultats trimestriels parus hier soir ont surpassé les attentes, avec la plus forte croissance d'abonnements sur un an de son histoire, à 7,4 millions de nouveaux inscrits. Ses profits sont de 290,1 millions $US, ou 64 cents par action, sur des revenus totaux de 3,7 milliards $US.


Une autre tuile s'abat sur la tête de Tesla(TSLA, 291,21$US) aujourd'hui. Elon Musk a confirmé que son usine de Fremont, produisant la berline Model 3, devra prendre une seconde pause afin de revoir son fonctionnement. L'action du fabricant californien a reculé de 0,4% dans les échanges après la fermeture, hier soir, et est en recul de 6,5% pour l'année 2018.


Le producteur pétrolier albertain Vermilion Energy(VET, 42,75$) a annoncé l'acquisition de son homologue Spartan Energy, ce qui permettra de générer certaines synergies, mais ce qui expose davantage l'entreprise au marché canadien, ce ui déplait à Ray Kwan, de BMO Marché des capitaux, qui révise sa cote à la baisse, à «Performance de marché», avec un cours-cible de 47$.


image

Contrats publics

Mercredi 23 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 23 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Les titres québécois les plus recommandés

Édition du 26 Janvier 2019 | Dominique Beauchamp

Quels sont les titres québécois préférés des analystes ? Nous avons recensé le nombre de recommandations d'achat ...

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

À la une

À surveiller : Intact, Tesla et Merck

Que faire avec les titres d’Intact, Tesla et Merck? Voici quelques recommandations d'analystes.

Comment tirer le maximum du REEE quand on a plusieurs enfants?

Il est possible de récolter plusieurs fois les subventions du gouvernement sans multiplier les cotisations.

Les milléniaux sont-ils vraiment des leaders différents?

BLOGUE. La génération montante assume de plus en plus de responsabilités. Et c'est tant mieux!