Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 11/09/2018 à 07:04

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 11/09/2018 à 07:04

[Photo:123rf]

Wall Street se dirige vers une ouverture en baisse mardi, ne parvenant pas à capitaliser sur les dernières avancées géopolitiques et à oublier un peu les turbulences commerciales toujours importantes.


Selon les contrats à terme sur les indices new-yorkais, le Dow Jones est attendu en repli de 0,32% à 25 821 points, le Nasdaq en retrait de 0,17% à 7447,75 points, et le S&P 500 en recul de 0,18% à 2875 points.


Contexte


«Les investisseurs ont accueilli favorablement l'idée d'un nouveau sommet entre Kim Jong Un et Donald Trump. Mais ils restent inquiets sur les risques d'une guerre commerciale», ont résumé les analystes de Aurel BGC.


«La géopolitique affecte les actions, et les tensions commerciales se font encore sentir», a également estimé David Madden, un analyste de CMC Markets, en évoquant les discussions en cours autour d'une deuxième rencontre entre les dirigeants américain et nord-coréen.


Donald Trump a reçu une lettre «très chaleureuse» et «très positive» de Kim Jong Un, dans laquelle le dirigeant nord-coréen souhaite «une nouvelle rencontre» avec le président des États-Unis, a annoncé lundi la Maison Blanche.


Et le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, a affirmé qu'elle pourrait «tout à fait» avoir lieu d'ici la fin de l'année


La veille, les indices européens avaient déjà été soutenus par la perspective de possibles avancées sur le Brexit, après des déclarations du négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier estimant possible un accord d'ici six à huit semaines.


À l'étranger


La Bourse de Hong Kong a reculé mardi en clôture pour la cinquième séance consécutive en raison d'inquiétudes sur la guerre commerciale entre Pékin et Washington et sur une crise sur les marchés émergents ainsi que de ventes des valeurs technologiques.


La place hongkongaise est mise sous pression à la suite des menaces proférées par le président américain Donald Trump d'intensifier sa guerre contre la Chine en taxant l'ensemble des importations chinoises, qui se sont chiffrées à plus de 505 milliards en 2017.


Les investisseurs suivent en outre de près les pourparlers entre le Fonds monétaire international (FMI) et l'Argentine malmenée par une forte inflation et la crise du peso.


Pour stabiliser l'économie , son président Mauricio Macri a appelé le FMI à la rescousse, une initiative qui a du mal à passer car elle est synonyme de douloureux sacrifices financiers pour les Argentins.


Les craintes que la crise financière en Argentine, en Afrique du sud et en Turquie ne s'étende à d'autres économies émergentes suscitent la prudence.


«De nombreux acteurs de marché restent en retrait», a expliqué Stephen Innes, responsable de la région Asie-Pacifique chez Oanda.


Les valeurs technologiques ont poursuivi leur repli, en raison de prises de bénéfices après les substantiels gains engrangés au cours des années passées.


À l'agenda


En matière d'indicateurs, c'est plutôt tranquiller, mardi. Les investisseurs se focaliseront sur le taux d'emploi (2ème trimestre) en zone euro et en Grande-Bretagne.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Consommation responsable: larguer la viande rouge avant son auto

BLOGUE. 9e baromètre de la consommation responsable: montée des rénorécupérateurs, chute du boeuf, timidité des femmes.

L'inaccessible maison?

En 2019, les maisons seront inabordables à un niveau qu'on ne voit pas souvent.

10 choses à savoir mercredi

Les Québécois achèteront plus à Noël, on recherche le Steve Jobs montréalais, cette pub bancaire qui glace le sang...