Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 11/09/2017 à 06:24, mis à jour le 11/09/2017 à 07:50

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 11/09/2017 à 06:24, mis à jour le 11/09/2017 à 07:50

Photo: 123rf.com

1. Contexte


Ouf! Les investisseurs poussent un soupir de soulagement lundi, l’absence d’un tir de missile nord-coréen et les dégâts en apparence moins graves que redouté de l’ouragan Irma en Floride incitant les investisseurs à repasser en mode achat.


Les contrats à terme sur les indices américains s'affichent donc en hausse tandis que Irma, arrivé dimanche aux États-Unis en catégorie 4, avec des rafales à 215 km/h sur l'archipel des Keys dans le sud de la Floride, est désormais classé dans la catorie 1.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq gagnent respectivement 0,54%, 0,54% et 0,73% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de Brent, référence pour le Québec, se replie de 0,61% à 53,45$US.


3. À l'étranger


En Asie, les Bourses de Hong Kong et de Shanghai ont terminé dans le vert lundi, soulagées par l'absence de nouveau tir balistique par la Corée du Nord. L'indice composite de Shanghai a pris 0,37%, le Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a monté de 1,04% et le Nikkei de la Bourse de Tokyo a bondi de 1,41%.


En Europe à la mi-séance, les principales Bourses sont en hausse. Le CAC 40 de Paris s'élève de 1,19%, le DAX de Francfort prend 1,10% et le FTSE 100 de Londres monte de 0,64%.


«Les marchés boursiers sont solides (ce lundi), les problèmes géopolitiques et environnementaux ne s'étant pas révélés aussi dramatiques que précédemment anticipé», a résumé dans une note David Madden, un analyste de CMC Markets.


«Les indices américains étaient indécis vendredi, avant l'arrivée de l'ouragan Irma sur les côtes américaines et dans la crainte d'un nouveau test de missile nord-coréen», ont rappelé les stratégistes du courtier Aurel BGC.


Mais alors que le week-end n'a pas réservé de mauvaise surprise du côté de Pyongyang, même si doit encore se tenir ce lundi une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU en vue de l'adoption de nouvelles sanctions, les investisseurs pouvaient souffler un peu.


Par ailleurs, «les dégâts (de l'ouragan Irma) pourraient être plus faibles que prévu», ont-ils ajouté.


Le cyclone, qui remonte actuellement la Floride au niveau de la côte Ouest, a en effet été rétrogradé en catégorie 1.


4. Agenda


Le calendrier économique est léger en ce lundi. On attend les mises en chantier d'août au Canada. Les économistes prévoient que 210000 nouvelles constructions ont été lancées au cours du dernier mois.


Il n'y a aucun indicateur économique à l'agenda aux États-Unis avant mercredi.


5. Titres en actions



Corporation aurifère Monarques met la main sur la totalité des actifs miniers de Mines Richmont (Tor., RIC) au Québec. Les actifs acquis comprennent tous les claims, baux miniers et concessions minières de Richmont incluant la mine Beaufor; les propriétés Chimo, Monique et Wasamac; toutes les actions émises et en circulation d'Usine Camflo; ainsi que toutes les usines, moulins, édifices, structures, équipements, stocks et biens. Richmont détiendra une participation de 19,9% dans Monarques.


Paul Treiber, de RBC Marchés des capitaux, abaisse sa cible de 62$ à 60$ pour le titre de la société de logiciels Enghouse Systems(ENGH, 52,11$), après des résultats inférieurs aux prévisions au troisième trimestre. Il croit néanmoins que le recul du titre à ce jour en 2017 reflète une croissance interne plus faible. Le consolidateur de l’industrie du logiciel commande désormais une valorisation inférieure à celle de ses comparables. Les acquisitions pourraient donner un nouvel élan au titre de cette entreprise reconnue pour sa faculté à créer de la valeur pour ses actionnaires à long terme. L’analyste réitère donc sa recommandation surperformance pour le titre.


Fadi Chamoun, de BMO Marchés des capitaux, réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 111$ pour le titre du transporteur ferroviaire Canadien National(CNR, 98,92$). Une visite des installations de Prince Rupert amène l’analyste à souligner les occasions de croissance des volumes de marchandises transportées que l’entreprise montréalaise pourra saisir dans les prochaines années, particulièrement dans le créneau intermodal. La forte croissance cette année a probablement eu des retombées négatives sur les coûts d’exploitation, note l’analyste. Il s’attend à ce que le CN accélère les investissements pour rétablir le niveau de service et ainsi rajuster la capacité pour répondre à la forte croissance. Il s’agit d’embuches à court terme qui ne ternissent pas le potentiel de croissance solide à moyen et long terme du transporteur, dit M. Chamoun.


Martin Landry, de Valeurs mobilières GMP, juge en partie négatif le cadre réglementaire de vente de cannabis annoncé par le gouvernement ontarien il y a quelques jours. Le fait que c’est le monopole LCBO qui distribuera les produits dans des établissements au service limité sera en partie défavorable pour les producteurs. Ceux-ci ne pourront pas être verticalement intégrés et pourront faire moins de marketing. L’analyste ne modifie pas ses recommandations pour les titres du secteur, dont sa recommandation d’achat et sa cible de 11$ pour le poids lourd Canopy Growth(WEED, 9,18$).

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 23/02/2018

Gains en vue, la Royale dépasse les attentes, cible relevée pour la CIBC et acquisition majeure dans le créneau animal.

10 choses à savoir jeudi

22/02/2018 | Alain McKenna

Amazon révèle le site de son HQ2, de la pub dans votre prochaine auto, ce gratte-ciel de 70 étages est tout en bois!

À la une

L'empreinte montréalaise dans Blade Runner 2049

Il y a 57 minutes | Denis Lalonde

Il n'y a pas que le réalisateur Denis Villeneuve qui a légué une empreinte québécoise au film Blade Runner 2049.

La Chine commence à «manquer de bras»

Il y a 57 minutes | François Normand

ANALYSE. La population active en Chine diminue depuis 2012. Et les prévisions donnent le vertige.

Vidéo: encore un bon moment pour investir dans le REER?

Il y a 57 minutes | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. Après les soubresauts boursiers, est-ce encore un bon moment pour investir dans son RÉER?