Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 07/08/2017 à 06:28, mis à jour le 07/08/2017 à 07:45

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 07/08/2017 à 06:28, mis à jour le 07/08/2017 à 07:45

Photo: Shutterstock

1. Contexte


Tandis que c'est jour férié au Canada, à l'exception du Québec, les Bourses américaines pointent vers des gains à l'ouverture. D'autres noms bien connus des grandes entreprises américaines dévoilent leurs résultats trimestriels. Les investisseurs ont aussi à l'oeil une réunion de l'OPEP. 


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq progressent de respectivement 0,08%, 0,14% et 0,08% dans les négociations précédant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, laisse tomber 1,22% à 51,78$US.


3. À l'étranger


Les Bourses asiatiques que nous suivons ont toutes trois fini en hausse lundi. Les marchés chinois ont été portés par les secteurs des métaux et du charbon en raison de la hausse des cours des matières premières. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a gagné 0,46% et l'indice composite de Shanghai a pris 0,53%. À Tokyo, l'indice Nikkei a monté de 0,52%.


En Europe à la mi-séance, la tendance est plutôt à la baisse. La Bourse de Paris cède 0,05% et le DAX de Francfort se déleste de 0,52%. Seul le FTSE 100 de Londres se maintient dans le vert, avançant de 0,06%.


Les investisseurs restaient attentifs à l'évolution de l'euro face au dollar après qu'un rapport sur l'emploi américain meilleur qu'attendu vendredi a offert un répit à la monnaie unique.


«Après un deuxième trimestre solide grâce au résultat apaisant d'élections, les actions européennes ont fait moins bien récemment en raison d'un euro plus ferme. Un euro plus faible après le rapport sur l'emploi pourrait ramener des flux sur les actions européennes», décrypte dans une note Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.


Ce lundi, l'euro reprenait un peu de vigueur, mais sans retrouver les niveaux atteints jeudi dernier.


Hormis l'évolution des devises, les investisseurs avaient peu de grain à moudre alors que la saison des résultats d'entreprises touche à sa fin.


«À présent et durant cette période estivale, nous allons rentrer dans une nouvelle phase, où les intervenants de marchés se font plus rares et où les volumes restent faibles», commente dans une note Philippe Cohen, gérant chez Kiplink Finance.


Sur le plan des indicateurs, la principale statistique à l'agenda était la production industrielle allemande, qui a reculé en juin contre toute attente, de 1,1% par rapport au mois précédent.


4. Agenda


Aux États-Unis, on attend des données sur le crédit à la consommation de juin. Le président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, va aussi prononcer une allocution.


En raison d'un jour férié au Canada, à l'exception du Québec, aucune donnée économique ne sera dévoilée aujourd'hui. 


5. Titres en actions



Le conglomérat de Warren Buffett, Berkshire Hathaway(BRK.B, 179,92$US) a dévoilé après la fermeture des Bourses vendredi ses résultats du deuxième trimestre. Le bénéfice a été inférieur aux attentes. Cela dit, l'encaisse continue de s'accumuler vite et la société pourrait se retrouver rapidement avec 100G$US de liquidités. L'action a touché un sommet historique vendredi. À lire, notre texte sur les résultats.


Au sud de la frontière, on attend les résultats trimestriels de la chaîne d'hôtels Marriott International, du télédiffuseur CBS, ainsi que d'Avis Budget et Tyson Foods.  


Le titre de Cominar sera à surveiller à la réouverture de la Bourse de Toronto mardi, tandis que l'exploitant immobilier de Québec est aussi pression. Lisez l'analyse complète de François Pouliot à ce sujet.


Mark A. Dwelle, de RBC Marchés des capitaux, continue de trouver le titre du conglomérat de l'assurance Fairfax Financial (FFH, 480$US) attrayant. L'analyste réitère sa recommandation surperformance pour le titre après la publication de ses résultats du deuxième trimestre. La société a dégagé un bénéfice d'exploitation de 4,60$, mieux que celui de 2,78$ attendu par M. Dwelle. Celui-ci relève sa cible pour le titre, de 525$US à 550$US, afin de refléter le passage de son évaluation de l'exercice 2017 à celui de 2018.


Camillo Lyon, de Canaccord Genuity, réitère sa recommandation d’achat et sa cible de 33$ pour le titre du fabricant de mantaux de luxe Canada Goose Holdings(GOOS, 23,31$) avant la publication de ses résultats du premier trimestre, ce jeudi. Le premier trimestre est le moins significatif au chapitre des ventes(-5% des revenus annuels), mais l’analyste prévoit que les commentaires de la direction au sujet des perspectives de vente de l’automne devraient confirmer une forte demande pour les produits de Canada Goose.



image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

À la conquête de l'univers des signes

11/07/2018 | Martin Jolicoeur

Trois ans et un demi-million d'investissements plus tard, Seasign s'estime mûre pour la commercialisation.

Qui Apple tente de séduire avec macOS Mojave?

26/06/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Décidément, Apple et Microsoft n’ont jamais paru plus sur la même longueur d’ondes.

À la une

Washington saisit l'OMC contre le Canada

15:34 | AFP

Pour contester les mesures prises en représailles aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium.

Crypto: la Régie autorise le tarif dissuasif d'Hydro-Québec

Mis à jour à 15:17 | Julien Arsenault, PC

Hydro-Québec pourra imposer un tarif dissuasif aux mineurs de cryptomonnaies, comme le Bitcoin, et promoteurs de ...

Uber cible d'une enquête pour discriminations sexuelles

15:07 | AFP

Le groupe américain Uber fait l'objet d'une enquête aux Etats-Unis sur des accusations de discriminations ...