Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 20/07/2017 à 06:20, mis à jour le 20/07/2017 à 07:54

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 20/07/2017 à 06:20, mis à jour le 20/07/2017 à 07:54

Graphique: Reuters

1. Contexte


La journée devrait s'amorcer sur le ton de la prudence jeudi à Wall Street, à l'image des derniers jours, tandis que de gros noms d'America inc. publient leurs résultats trimestriels, dont Microsoft, Visa et Citigroup.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq montent de respectivement 0,02%, 0,03% et 0,05% dans les négociations précédant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 0,24% à 49,82$US.


3. À l'étranger


En Asie, la Bourse de Hong Kong a clôturé jeudi en hausse(+0,26%), pour la neuvième séance de suite, dans le sillage de Wall Street qui a battu de nouveaux records suite à la publication de résultats d'entreprises. La Bourse de Shanghai a gagné 0,44% et enfin, celle de Tokyo a pris 0,62%.


En Europe à la mi-journée, les Bourses sont bien orientées. Le CAC 40 de Paris avance de 0,25%, le DAX de Francfort gagne 0,40% et le FTSE 100 de Londres s'élève de 0,69%.


«Les investisseurs regardent en direction de la BCE» et ils «n'anticipent pas un changement de politique monétaire» cette fois-ci, mais ils chercheront dans les propos de son président «des indices de modifications futures», a estimé David Madden, un analyste de CMC Markets.


Lors de sa conférence de presse, le président de l'institution Mario Draghi «pourrait se montrer peu disert, avant le comité de politique monétaire de septembre, potentiellement plus instructif», ont relevé pour leur part les analystes de Aurel BGC.


Les dernières déclarations de M. Draghi ayant laissé entrevoir un début de réduction du soutien monétaire, les investisseurs espèrent que la BCE clarifiera ses intentions.


4. Agenda


Du côté des indicateurs économiques américains, on attend la publication des demandes initiales d'assurance-chômage pour la semaine terminée le 14 juillet. L'indice de la Fed de Philadelphie de juillet sera aussi publié, de même que l'indicateur avancé de juin.


Au Canada, la prochaine statistique sera publiée vendredi.


5. Titres en actions


Maher Yaghi, de Desjardins Marchés des capitaux, présente ses prévisions de résultats du troisième trimestre pour le Groupe CGI(GIB.A, 66,49$). La société de TI montréalaise publiera ses résultats le 2 août. L'analyste s'attend à des revenus de 2,82G$ et à un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) de 402M$. Le bénéfice par action devrait être de 0,94$, sur une base ajustée, ce qui est un cent inférieur à ce que prévoient en moyenne tous les analystes qui suivent l'entreprise. L'effet des devises pourrait être favorable et soulever plus que prévu les revenus, indique M. Yaghi. Sa recommandation reste à achat et sa cible à 74$.


Le titre de la biotech anciennement située à Québec, Aeterna Zentaris(AEZS, 2,70$US) gagne 15% dans les négociations précédant l’ouverture officielle après avoir plus que doublé mercredi. La biotech a annoncé qu’elle avait reçu un avis favorable des autorités américaines de la santé, la Food and Drug Administration(FDA), concernant son traitement contre le déficit d’hormone de croissance chez les adultes, le Macrilen. Le PDG de l’entreprise, David A. Dodd, a indiqué par voie de communiqué qu’il avait bon espoir d’obtenir toutes les approbations nécessaires de la FDA pour lancer le produit au premier trimestre de 2018.Graphique boursier


Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, fait passer sa recommandation pour le titre de Transat(TRZ, 6,60$) de neutre à achat et sa cible de 7,50$ à 9$. Ce changement de cap survient au lendemain de la vente de sa participation dans l’hôtel Ocean pour 190M$. Le prix de vente est supérieur à celui de 136M$ qu’il attendait. Avec des liquidités excédentaires de 340M$, la direction peut développer sa prochaine chaîne d’hôtels dans le sud, ce qui pourrait créer de la valeur à long terme pour les actionnaires, note M. Poirier.


Steve Hansen, de Raymond James, réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 230$ pour le titre du Canadien Pacifique(CP, 203,60$US), après que le transporteur ferroviaire eut dévoilé un bénéfice supérieur aux attentes à son deuxième trimestre. Le bénéfice de 2,77$ l’action a grimpé de 35% par rapport à l’an dernier et plus élevé que celui de 2,72$ attendu par les analystes.


Rogers Communications(RCI.B, 64,07$) publie ses résultats du deuxième trimestre. Ce sont les premiers depuis que Joe Natale a pris les rênes de l’entreprise. Les analystes visent un bénéfice de 0,93$ par action.


Aux États-Unis, le plus important éditeur de logiciels, Microsoft(MSFT, 74,10$US) publie ses résultats du quatrième trimestre. Les analystes visent un bénéfice de 0,71$US par action.


Visa(V, 98,25$US) va publier ses résultats du troisième trimestre. Les analystes visent un bénéfice de 0,81$US l'action.


Citigroup(C, 66,50$US) va présenter ses résultats du deuxième trimestre. Les analystes visent un bénéfice de 1,30$US par action.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Apple veut permettre la géolocalisation des appels d'urgence sur les cellulaires

Apple veut aider le système archaïque de traitement des appels d'urgence des États-Unis à ...

10 choses à savoir mardi

12/06/2018 | Alain McKenna

Ce qu'Hydro-Québec devrait exporter aux États-Unis, Metro livre partout le même jour, ce vélo sans pédale fait courir!

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

Il y a 44 minutes | François Normand

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...