Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce jeudi

Publié le 09/08/2018 à 07:02, mis à jour le 09/08/2018 à 08:20

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce jeudi

Publié le 09/08/2018 à 07:02, mis à jour le 09/08/2018 à 08:20

[Photo: Getty Images]

Les intervenants de marché peinent à trouver dans l'actualité de quoi inverser la tendance, sur fond de tensions commerciales.



La Bourse de New York s'oriente vers une ouverture proche de l'équilibre. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, perdait 0,02%. Celui de l'indice élargi SP 500 grignotait 0,05%, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, grappillait 0,01%.


 


Contexte


La séance restait calme en l'absence d'actualité. Seule la guerre commerciale provoquait quelques remous.


Les États-Unis et la Chine «ne semblent montrer aucun signe d'atténuation du conflit actuel», a estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.


«Pour le moment, les investisseurs semblent plus intéressés par leurs revenus individuels que par le contexte commercial», a-t-il toutefois ajouté.


La Chine a annoncé mercredi soir qu'elle imposerait des droits de douane de 25% visant 16 milliards de dollars supplémentaires de produits américains à partir du 23 août. Pékin rend ainsi coup sur coup après l'annonce mardi par Washington de la mise en place de droits de douane d'un montant similaire sur des importations chinoises, et à compter de la même date.


«Les craintes commerciales restent présentes et pas seulement entre les États-Unis et la Chine, compte tenu du fait que Washington est sur le point d'imposer plus de sanctions contre la Russie», soulignent les analystes chez Accendo Markets.


À l'étranger


La Bourse de Hong Kong a fini en hausse pour la quatrième séance d'affilée et les places de Shanghai et Shenzhen ont rebondi jeudi, malgré les taxes annoncées par la Chine à l'encontre de produits américains.


A Hong Kong, l'indice Hang Seng a progressé de 0,88%, ou 248,16 points, à 28.607,30 points.


En Chine continentale, l'indice composite de Shanghai a grimpé de 1,83%, ou 50,31 points, à 2.794,38 points tandis que celui de Shenzhen a décollé de 2,65%, ou 38,94 points, à 1.505,64 points.


Les marchés chinois n'ont pas accusé le coup jeudi après l'annonce de Pékin la veille qu'il imposerait à compter du 23 août des droits de douane de 25% visant 16 milliards de dollars supplémentaires de produits américains, rendant coup pour coup à l'administration américaine qui a fait une annonce similaire le jour précédent.


Ce dernier épisode du conflit commercial grandissant entre les deux premières économies mondiales -- qui agite les Bourses mondiales depuis le début de l'année -- était attendu et a peu pesé sur les marchés.


Les titres du secteur énergétique ont chuté, dans le sillage de la baisse du cours du brut la veille, provoqué par l'annonce d'un repli moins fort que prévu des réserves aux Etats-Unis. Les investisseurs craignent aussi les effets des nouvelles taxes annoncées par Pékin sur la demande chinoise.


«Le pétrole a dévissé la nuit dernière en raison d'inquiétudes concernant la demande chinoise, après la publication des chiffres de la balance commerciale et l'annonce de la riposte chinoise dans la guerre douanière, qui visera les produits énergétiques», a estimé Greg McKenna, responsable de la stratégie commerciale chez AxiTrader.


En Chine continentale, les valeurs de la tech ont affiché les plus fortes progressions sur des marchés portés par la promesse des autorités de garantir leur stabilité malgré les tensions commerciales.


Le régulateur chinois a déclaré mercredi soir qu'il continuerait à faciliter l'accès des investisseurs étrangers aux marchés locaux et a confirmé le lancement cette année d'une plateforme d'échanges connectant les Bourses de Londres et Shanghai.


Celle-ci doit permettre aux investisseurs chinois d'échanger des titres cotés sur la place britannique, tandis que des investisseurs étrangers pourront avoir accès, via Londres, à la place boursière shanghaïenne.


L'objectif est aussi d'augmenter le poids des valeurs chinoises dans les indices compilés par la société américaine MSCI.


«Ces mesures, même si elles ne sont pas nouvelles, montrent que le régulateur est résolu à garder le marché stable», a jugé Zhang Yanbing, analyste chez Zheshang Securities à Shanghai.


Les Bourses chinoises, encore très isolées du reste du monde en raison des restrictions maintenues par Pékin sur les mouvements de capitaux, traînent une réputation de casino aux fréquentes flambées spéculatives.


La Bourse de Tokyo a terminé en repli jeudi sur fond de renforcement du yen, à l'issue d'une séance dominée par la prudence avant de délicates discussions commerciales à Washington entre les Etats-Unis et le Japon.


L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a clôturé en baisse de 0,20% (-45,92 points) à 22.598,39 points, tandis que l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a fléchi de 0,26% (-4,55 points) à 1.740,16 points.


Sur le volet des changes, le dollar évoluait au même moment autour de 110,95 yens, contre 111,20 yens mercredi à la fermeture de la place tokyoïte. De son côté, l'euro descendait à 128,85 yens, contre 129,15 yens la veille. Ces mouvements tendent à inciter à céder des actions de groupes exportateurs japonais.


«Le marché reste en alerte du fait d'inquiétudes quant à une guerre commerciale mondiale, à laquelle le Japon pourrait se retrouver mêlé», a commenté pour l'agence Bloomberg Mitsushige Akino, chez Ichiyoshi Asset Management.


«A quelques heures des discussions Japon-USA, un climat attentiste a prévalu», a renchéri Yoshihiro Ito, analyste d'Okasan Online Securities, dans une note.


En plein conflit commercial entre Washington et Pékin, le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, doit rencontrer jeudi le ministre japonais de l'Economie, Toshimitsu Motegi. Tokyo espère dissuader son allié de mettre en vigueur sa menace d'instaurer des taxes douanières sur les automobiles importées.


«Nous n'attendons pas de résultats concrets, mais nous aurons peut-être une idée de l'ampleur des divergences ou pas entre les deux pays», a souligné de son côté Rodrigo Catril, de la National Australia Bank.


À l'agenda


La Chine a indiqué que les prix à la consommation comme ceux à la production ont grimpé plus qu'attendu en juillet, dopés notamment par la hausse des cours de l'énergie.


Les demandes hebdomadaires d'allocation chômage étaient également attendues aux Etats-Unis.


Statistique Canada rend public son indice des prix des logements neufs pour le mois de juin.


Téléconférence pour présenter les résultats du deuxième trimestre 2018 de Chorus Aviation.


Groupe TMX tient une conférence téléphonique concernant ses résultats du deuxième trimestre.


Manuvie tient une conférence téléphonique concernant ses résultats financiers du deuxième trimestre de 2018.


Papiers Tissu KP, qui détient une participation dans Produits Kruger, tient une conférence téléphonique concernant ses résultats du deuxième trimestre.


Conférence téléphonique de la Financière Sun Life sur ses résultats du deuxième trimestre de 2018.


Le conglomérat Onex tient une téléconférence concernant ses résultats du deuxième trimestre. 


Canadian Tire publie ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de 2018 et organise une conférence téléphonique.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mercredi

Mis à jour à 08:24 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Au lendemain d’un rebond, les investisseurs restent toutefois prudents face à la crise turque, à ...

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mardi

Mis à jour le 14/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les craintes de contagion de la crise de la livre turque s'apaisent. Mais les intervenants demeurent sur leur garde.

OPINION Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce lundi
Mis à jour le 13/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce vendredi
Mis à jour le 10/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture ce mercredi
Mis à jour le 08/08/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Constellation Brands investit 5G$ dans Canopy Growth

Mis à jour à 11:33 | AFP

L'annonce fait bondir le titre du producteur de cannabis de plus 30% à la Bourse de Toronto en début de séance.

Cette fintech éclipse les géants bancaires

10:40 | LesAffaires.com et AFP

Wirecard pèse désormais plus que Deutsche Bank et pourrait remplacer Commerzbank au sein de l'indice vedette allemand.

À surveiller: Stella-Jones, Cascades et Home Capital

Que faire avec les titres de Stella-Jones, Cascades et Home Capital? Voici quelques recommandations d’analystes.