Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 12/01/2018 à 07:28, mis à jour le 12/01/2018 à 08:19

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 12/01/2018 à 07:28, mis à jour le 12/01/2018 à 08:19

1. Contexte


La saison des résultats du quatrième trimestre s'amorce vendredi avec la publication des chiffres des géants financiers JP Morgan, de Wells Fargo et de BlackRock. La tendance est positive avant l'ouverture à Wall Street.


Cela dit, la période des résultats constituera un test important pour les marchés, qui ont déjà intégré les retombées de la grande réforme fiscale de Donald Trump. Rappelons que la Bourse américaine a connu un de ses meilleurs débuts de l'histoire.


Les investisseurs auront par ailleurs à digérer plusieurs données économiques importantes.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq s'élèvent de respectivement 0,23%, 0,43% et 0,12% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, recule de 0,22% à 69,11$US.


3. À l'étranger


En Asie, et de 14 pour la Bourse de Hong Kong! L'indice Hang Seng a gagné 0,94% vendredi, maintenant sa séance positive pour une 14e séance consécutive. En Chine continentale, l'indice composite de Shanghai a avancé de 0,11%. À l'inverse, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a accusé sa troisième baisse consécutive(-0,24%) après un début d'année sur les chapeaux de roue, entravé dans son élan par un net renforcement du yen face au dollar.


En Europe à la mi-séance, les principaux indices évoluent en territoire positif. Le CAC 40 de Paris ajoute 0,31%, le DAX de Francfort prend 0,23% et le FTSE 100 de Londres s'élève de 0,20%.


La temporisation des deux derniers jours «ne vient pas, pour le moment, détériorer durablement la configuration haussière de court et moyen terme» de l'indice CAC 40 qui «reste bien positionné», a estimé Franklin Pichard, directeur général délégué de Kiplink Finance.


Et «le bal des publications qui débute aujourd’hui» aux Etats-Unis devrait «donner l’impulsion que les marchés attendent pour confirmer leur rebond», selon lui.


Et «de bons indicateurs américains sont encore à l'horizon, ce qui devrait redonner du baume au cœur aux investisseurs», a également estimé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


4. Agenda


Aux États-Unis, l'indice des prix à la consommation et les ventes au détail de décembre seront dévoilés. On attend aussi les données portant sur les stocks des entreprises de novembre.


Au Canada, c'est congé de statistique ce vendredi.


5. Titres en action


Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, fait le point sur les titres de consommation essentielle et de consommation discrétionnaire dans la foulée de la grande réforme fiscale américaine. Il souligne que les titres de consommation discrétionnaire ont affiché une performance supérieure au S&P/TSX pour une cinquième année au cours des six dernières en 2017. Il s’attend à ce que la réduction des impôts bénéficie le plus à Saputo(SAP, 42,28$). En revanche, celle-ci devrait composer avec les changements qui découleront des renégociations de l’ALÉNA. Son titre de prédilection pour 2018 est Alimentation Couche-Tard(ATD.B, 65,79$). L’exploitant de dépanneurs devrait bénéficier indirectement de la réforme fiscale–les consommateurs auront plus d’argent à dépenser–, en plus de profiter d’éventuels projets d’infrastructures. L’analyste souligne que les marges d’essence sont demeurées élevées au cours du trimestre et qu’elle vient d’obtenir le feu vert pour l’acquisition des 522 dépanneurs Holiday Stationstores. Il juge le titre attrayant à 16,9 fois le bénéfice par action prévu pour l’exercice 2019. Parmi les risques, il note que l’appréciation du dollar canadien peut réduire les bénéfices puisque Couche-Tard présente ses résultats en dollars américains.


Ben Cherniavsky, de Raymond James, hausse sa recommandation pour le titre de WestJet(WJA, 24,66$), la faisant passer de neutre à surperformance. L’analyste note que le titre du deuxième transporteur aérien du pays se négocie à un cours 10% inférieur au moment où il a abaissé sa recommandation à neutre le 20 avril 2015. Bien qu’il demeure conscient que des risques subsistent, l'analyste croit que le titre peut regagner une partie de l’altitude perdue, les risques tel l’ajout accéléré de capacité dans l’industrie ou encore celui associé à une stratégie d’affaires plus complexe, étant déjà reflétés dans la valeur du titre. Il relève par ailleurs son cours cible, le faisant passer de 28$ à 31$.


Martin Landry, de Valeurs mobilières GMP, bonifie sa cible pour le titre de Marchés Goodfood(FOOD, 2,73$) après que le spécialiste montréalais des repas prêts-à-cuisiner eut dévoilé des résultats du premier trimestre qui ont dans l’ensemble répondu à ses attentes. Les revenus nets ont augmenté de 50% par rapport au précédent trimestre et la marge bénéficiaire a augmenté de 500 points de base pour s’établir à 18,3%, note l’analyste. Il ajoute que la société a réussi sans heurts sa transition vers une nouvelle usine, ce qui apaise une crainte qu’avaient les investisseurs. L’analyste maintient sa recommandation d’achat spéculatif, mais hausse sa cible de 0,25$, pour la fixer à 3,25$.


Au sud de la frontière, la banque JP Morgan Chase(JPM, 109,50$), a dévoilé un bénéfice de 1,76$US par action à son quatrième trimestre, mieux que celui de 1,69$US visé par les analystes. Le titre a gagné 27% au cours de la dernière année.


À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

Vous avez des questions au sujet de votre retraite?

25/09/2018 | lesaffaires.com

En participant à la Clinique Retraite de Les Affaires, vous pourriez avoir des réponses. Appel de candidatures.

Le faux débat de l'immigration

25/09/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Je suis fils d’immigrant. Mon père, bourguignon d’origine, est arrivé ...

Goodfood, Desjardins fait grimper le titre de 4%

Goodfood devient un partenaire de choix pour les épiciers et pourrait même devenir une cible d'acquisition.