Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 02/03/2018 à 06:43, mis à jour le 02/03/2018 à 07:46

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 02/03/2018 à 06:43, mis à jour le 02/03/2018 à 07:46

Photo: Shutterstock

1. Contexte


Les investisseurs réagissent mal à la politique protectionniste de Donald Trump. Les Bourses mondiales baissent encore vendredi, elles qui avaient déjà chuté la veille après l’annonce de droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium aux États-Unis. Tant la Bourse de Toronto que les Bourses américaines sont dans le rouge à ce jour en 2018.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq prennent respectivement 0,46%, 0,76% et 0,75% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, recule de 0,11% à 63,09$US.


À l'étranger


En Asie, la Bourse de Tokyo a poursuivi sa glissade, chutant de 2,50%. La Bourse de Hong Kong a cédé 1,48% et l'indice composite de la Bourse de Shanghai a effacé 0,59%. 


En Europe à la mi-séance, il y a nette baisse. Le CAC 40 de Paris laisse tomber 1,88%, le DAX de Francfort abandonne 2,25% et le FTSE 100 de Londres laisse aller 1,04%.


«Entre les interrogations au sujet de la politique monétaire de la Fed et le nouveau front ouvert par Donald Trump, qui relance les craintes d'une guerre commerciale après l'annonce de la mise en place de droits de douane sur l'acier et l'aluminium, qui s'apparentent clairement à des mesures protectionnistes (...), les marchés ont beaucoup d'informations à digérer», ont souligné dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.


De fait, l'indice parisien creuse ses pertes de la veille alors que la clôture en forte baisse de Wall Street jeudi, couplée à celle des Bourses chinoises vendredi, faisait souffler un vent de défiance parmi les investisseurs, qui s'est accentué après les annonces de Donald Trump au sujet des importations d'acier et d'aluminium.


Le président américain a évoqué jeudi l'imposition de tarifs douaniers de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium, au risque d'entrer en conflit avec ses principaux partenaires commerciaux et suscitant l'inquiétude sur tous les marchés mondiaux.


Par ailleurs, la fébrilité était de mise «avant le scrutin italien et l'annonce des résultats du vote par correspondance des adhérents du SPD à l'accord de coalition négocié avec la CDU/CSU en Allemagne», ont complété les stratégistes de Aurel BGC.


De son côté, le président de la banque centrale américaine Jerome Powell a réaffirmé jeudi qu'il s'attendait à ce que les salaires augmentent bientôt aux Etats-Unis, mais a assuré que l'économie n'était «pas en surchauffe».


4. Agenda


Sur la scène économique, l'action se passe au Canada ce vendredi. On attend les données sur le PIB réel de décembre ainsi que du quatrième trimestre.


Aux États-Unis, seule la lecture finale de l'indice de confiance du Michigan de février est à l'agenda.


5. Titres en action


Boralex(BLX, 22,79$) a dégagé un bénéfice de 28M$ ou 0,32$ par action au quatrième trimestre, comparativement à une perte de 4M$ ou 0,07$ l’action à la même période l’an dernier. Les revenus tirés de la vente d’énergie se sont établis à 129M$, contre 74M$ au même trimestre un an plus tôt. Les résultats sont supérieurs aux prévisions, puisque les analystes tablaient sur un bénéfice de 0,24$ par action, sur des revenus de 126,15M$. Le titre de Boralex est en baisse de 3% à ce jour en 2018.


Frederic Tremblay, de Desjardins Marché des capitaux, fait passer sa cible pour le titre de GDI Services aux immeubles(GDI, 15,60$) de 19$ à 20$, après la publication de résultats du quatrième trimestre qui ont dépassé ses attentes. Il estime que les bases pour l’exercice 2018 et dans les années à venir sont solides, lesquelles pourraient être jumelées à des acquisitions. L’analyste juge attrayante l’évaluation du titre du spécialiste de l’entretien d’immeubles et en recommande l’achat.


Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux et Mark Neville, de Banque Scotia, maintiennent leur recommandation neutre pour le titre de l’éditeur de Les Affaires, Transcontinental(TCL.A, 25,47$), après la publication de résultats du premier trimestre supérieurs aux attentes. M. Neville note que les activités ont livré une performance plutôt conforme à ses prévisions. M. McReynolds dit attendre une contribution plus importante du secteur de l’emballage. Sa cible reste à 29$, celle de M. Neville à 25,50$.


Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, fait passer sa cible pour le titre de Cascades(CAS, 13,65$) de 19$ à 18,50$, après la publication de résultats inférieurs à ses prévisions. Il souligne que la société a par ailleurs annoncé qu’elle augmentait de façon marquée les investissements dans ses équipements afin d’accroître son efficacité et d’améliorer sa portée géographique. M. Howlett laisse sa recommandation à achat pour le producteur de papiers et de cartons. Benoit Laprade, de Banque Scotia, fait pour sa part passer sa cible de 18$ à 17,75$.


Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, réitère son optimisme envers Transat(TRZ, 10,50$) même si le premier trimestre, dont les résultats sont attendus le 15 mars, est habituellement le pire de l’année. L’analyste s’attend à des commentaires favorables de la direction à propos du deuxième trimestre, où les vacanciers se bousculent afin d’échapper à l’hiver. L’analyste laisse sa recommandation à surperformance et sa cible à 15$. Il note que la société dispose de 450M$ en liquidités qui l’aideront à mettre en oeuvre sa stratégie de diversification dans les hôtels.


 



image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Apple veut permettre la géolocalisation des appels d'urgence sur les cellulaires

Apple veut aider le système archaïque de traitement des appels d'urgence des États-Unis à ...

10 choses à savoir mardi

12/06/2018 | Alain McKenna

Ce qu'Hydro-Québec devrait exporter aux États-Unis, Metro livre partout le même jour, ce vélo sans pédale fait courir!

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Bourse: l'été ne sera pas de tout repos

BLOGUE. Gracieuseté de la bravade de Donald Trump, les stratèges craignent un été mouvementé.