Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 13/02/2018 à 06:22, mis à jour le 13/02/2018 à 07:40

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 13/02/2018 à 06:22, mis à jour le 13/02/2018 à 07:40

Photo: 123rf.com

1. Contexte


L'évolution en montagnes russes des Bourses américaines est appelée à se poursuivre mardi. Après le gain de 400 points de lundi, l'indice Dow Jones devrait amorcer la séance avec une perte de plus de 100 points.


Les investisseurs ont plusieurs résultats à se mettre sous la dent, dont ceux de PepsiCo. Par ailleurs, des rumeurs veulent que la chaîne de pharmacies Walgreens mette la main sur le distributeur de médicaments AmerisourceBergen(ABC, 100,50$US). Son titre prend plus de 12% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de 0,43%, 0,50% et 0,46% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, se replie de 0,08% à 62,54$US.


3. À l'étranger


En Asie, les Bourses de Hong Kong et de Shanghai ont terminé en hausse mardi dans le sillage de la reprise la veille sur les marchés européens et américains. L'indice Hang Seng de Hong Kong a ainsi bondi de 1,29%, tandis que l'indice composite de Shanghai a pris 1%. De retour d'un long congé, la Bourse de Tokyo a cédé 0,65%.


Les Bourses européennes sont principalement dans le rouge à mi-séance. Le CAC 40 de Paris laisse tomber 0,64%, le DAX de Francfort se retraite de 0,41%, mais le FTSE 100 de Londres prend 0,03%.


«Les marchés devraient (...) rester volatils en attendant» la publication mercredi des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, a noté Franklin Pichard, directeur général délégué de Kiplink Finance.


Selon lui, «une hausse des prix trop brutale pourrait confirmer les craintes de hausse de taux plus rapide que prévu, raison de la baisse récente des marchés», a-t-il abondé.


Du côté des indicateurs, l'inflation au Royaume-Uni s'est maintenue à 3% en janvier sur un an, soutenue par l'alimentaire et l'habillement, selon l'Office des statistiques nationales (ONS).


4. Agenda


Aux États-Unis, il n'y a aucune donnée économique au programme. Seul le discours portant sur l'économie et la politique monétaire du président de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, est attendu.


Au Canada, la prochaine statistique économique sera publiée jeudi.


5. Titres en action


Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, présente ses prévisions de résultats de Canadian Tire(CTC.A, 162,55$), attendus mercredi. L'analyste anticipe un bénéfice de 3,87$ par action, contre 3,46$ l'action l'an dernier. En moyenne, les analystes visent 3,79$ l'action. M. Howlett souligne que la météo a été favorable aux produits et services saisonniers du détaillant. En revanche, celle qui exploite aussi les chaînes L'Équipeur et Sports Experts devra se comparer à une période très favorable au chapitre des ventes l'an dernier(les ventes des magasins ouverts depuis un an avaient bondi de 8,1%). M. Howlett maintient sa recommandation d'achat pour le titre et sa cible de 184$.


Steve Arthur, de RBC Marchés des capitaux, présente ses prévisions de résultats d’Uni-Sélect(UNS, 26,05$), attendus le 19 février. Il s’agira du premier trimestre complet incluant les résultats de l’entreprise britannique Parts Alliance. Les ventes devraient donc bondir de 40,7% à 410M$. L’analyste anticipe un bénéfice ajusté de 0,31$ par action. M. Arthur estime que le titre se négocie à une valorisation attrayante de 11,6 fois le bénéfice de 2019, comparativement à 13,9 fois pour l’ensemble des sociétés du secteur. Il réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 33$.


Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, amorce le suivi de la marque canadienne iconique Roots Corporation(ROOT, 11,27$) avec une recommandation surperformance et une cible de 13,50$. Cela laisse entrevoir un rendement total de près de 20%. Plus de détails dans notre rubrique titres à surveiller.


Groupe TMX(X, 74,92$) dévoile ses résultats du quatrième trimestre ce matin. L’exploitant de la Bourse de Toronto a dégagé un bénéfice ajusté de 1,22$ par action, mieux que celui de 1,18$ l’action attendu des analystes.


Raymond James ajoute le titre de Trican Well Service(TCW, 3,32$) à sa liste de titres de prédilection du moment. L’analyste Andrew Bradford fait aussi passer sa recommandation d’achat fort à surperformance. Sa cible étant à 8$, elle laisse entrevoir un gain potentiel de 141%. Le titre a été un des pires de son secteur dans la dernière année, cédant 32% au cours des trois derniers mois.




image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Google Home Max: adieu Gibson, Sonos, Bose…

16/05/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. La gamme d’enceintes de Google s’élargit, c’est le cas de le dire, avec ce poids lourd de la musique connectée.

10 choses à savoir lundi

14/05/2018 | Alain McKenna

La fin du papier-monnaie et des cartes de crédit en 2040, Apple à 1000G$US cet été, ces camions d'UPS sont le futur!

À la une

Où se trouvent les plus grands employeurs du Québec?

Édition du 19 Mai 2018 | Julien Abadie

LES 500 | Nous avons créé cette carte interactive des sièges des plus grandes entreprises québécoises.

Le classement des 500 plus grandes entreprises du Québec

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Le classement des plus importantes entreprises québécoises en 2018.

Les 500 en quelques chiffres

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Nous avons trituré les données pour dresser le portrait des 500 plus grandes entreprises du Québec. Voici leur visage.