Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 06/03/2018 à 07:44

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 06/03/2018 à 07:44

1. Contexte


Le goût du risque est de retour à Wall Street, mardi. Les indicateurs pointent vers une ouverture en hausse, maintenant que les craintes liées à une éventuelle guerre commerciale lancée par les États-Unis semblent amoindries. À Toronto, le prix du pétrole progressent, ce qui lance Bay Street en hausse également.


Les discussions qui s'amorcent entre la Corée du Sud et la Corée du Nord contribuent aussi à pousser les Bourses américaines vers le haut.


2. Prévisions


Avant l'ouverture, le Dow Jones prenait 164 points, alors que le S&P 500 était aussi en hausse de 13,25 points. Le Nasdaq clôture la marche haussière avec 44,25 points de plus.


3. À l'étranger


Les bourses européennes font fi des incertitudes. 


La Bourse de Paris continuait à redresser la tête (+0,56%) mardi matin, en mettant de côté ses craintes au sujet des projets protectionnistes de Donald Trump et de la politique italienne. En matinée, l'indice CAC 40 prenait 29,06 points à 5.196,29 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,60%, rompant avec une semaine au cours de laquelle la place avait cédé 3,40%.


La Bourse de Francfort aussi évoluait mardi en hausse, le Dax gagnant 0,97% dans la lignée d'un fort rebond la veille alors que les craintes d'une guerre commerciale lancée par les Etats-Unis s'estompent. Même chose à Londres, où la Bourse montait de 0,92% mardi en début de séance, dans un marché bien orienté depuis le début de la semaine et espérant une accalmie du côté des tensions commerciales internationales. Connor Campbell, analyste chez Spreadex, soulignait que ce bon début intervenait après la franche montée de Wall Street la veille.


«Le porte-parole du chef de la Chambre des représentants américaine Paul Ryan a déclaré que les membres du Parti républicain étaient extrêmement inquiets des conséquences d'une guerre commerciale et appelé la Maison blanche à ne pas concrétiser les plans de Trump», a expliqué l'analyste.


«Les investisseurs se focalisent sur le fait que Ryan et ses amis vont s'opposer à toute entrave au commerce, le soulagement est immédiat» sur le marché, a poursuivi M. Campbell.


La montée du marché était quasi générale, mais certains titres grimpaient particulièrement fort du fait d'une actualité particulière.


Le fabricant de papier et d'emballages Smurfit Kappa s'envolait notamment de 18,49% à 3.012 pence. Il a révélé avoir fait l'objet d'une offre d'acquisition non sollicitée du géant américain International Paper Company. Même s'il l'a rejetée comme "très opportuniste", les opérateurs tablaient sur une possible montée des enchères de la part du groupe américain.


Les concurrents de Smurfit Kappa étaient tirés vers le haut dans son sillage: Mondi montait de 5,09% à 2.003 pence et DS Smith de 4,85% à 502 pence.


Le géant des supermarchés Tesco grimpait de son côté de 3,38% à 210,90 pence. Une étude sectorielle de Kantar a souligné que ses ventes britanniques avaient vigoureusement augmenté lors de la période de 12 semaines achevée le 25 février. Son concurrent Morrison, dont les ventes ont aussi bien progressé, s'élevait de 1,60% à 229,10 pence.


Les baisses n'étaient pas très nombreuses sur le marché mais celle du livreur de plats préparés Just Eat était spectaculaire, atteignant 9,42% pour laisser le titre à 771,60 pence. Malgré des profits annuels en hausse au Royaume-Uni, le groupe a fait état de pertes exceptionnelles en Océanie et a présenté un plan d'investissement qui n'a pas convaincu.


4. Agenda


Le Département du Commerce amérciain devrait publier les données manufacturières pour janvier, aujourd'hui. Les analystes s'attendent à un recul de 1,3 pourcent. La prochaine grande donnée économique aux États-Unis est attendue vendredi, avec la publication des statistiques sur l'emploi.


5. Titres en action


L'annonce du départ du PDG Luc Jobin hier ne pourrait être qu'un premier de nombreux changements à prévoir pour le Canadien National(TSX:CNR), prévient BMO Marché des capitaux. C'était imprévu, sans être surprenant compte tenu de l'insatisfaction montante des clients, notamment du côté du transport du grain. BMO s'attend tout de même à un volume moins élevé que prévu au premier trimestre.


Spin Master(TSX:TOY) a mis la main sur le fabricant américain de jouets en peluche GUND, hier. C'est la plus ancienne marque dans son créneau, fondée en 1898, Adam Shine de la Banque Nationale explique que ça permettra de diversifier la clientèle et l'offre, localement et à l'étranger. Les jouets en peluche ont connu une croissance mondiale de 7% en 2017.


La FDA américaine a donné le feu vert à ProMetic Sciences de la vie(TSX:PLI) pour la poursuite du développement d'un médicament visant à traiter une maladie rare affectant les enfants en bas âge. ProMetic a obtenu les droits sur la commercialisation en 2015, mais le médicament en est encore au stade des essais pré-cliniques. Endri Leno de la Banque Nationale voit tout de même cette nouvelle d'un bon oeil, même si rien ne risque de se concrétiser avant cinq ans au moins.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

06:56 | LesAffaires.com et AFP

«Ce retournement à la hausse est un signe d'optimisme.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

10/12/2018 | LesAffaires.com et AFP

«Les tensions politiques renforcent l'intensité de la querelle commerciale.»

À la une

Uber Canada: une entreprise en croissance

16:11 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Rob Khazzam est un bon exemple que l'emploi de rêve peut nous être offert quand on s'y attend le moins.

Décarbonisation de l'économie: des occasions réelles de 704 G$

Le marché pour décarboniser l'économie mondiale s'élève à 34 000 G$CA, mais cela ne tient pas compte de la concurrence.

Immobilier: Ivanhoé Cambridge et Claridge reconduisent leur partenariat

Nouvelle enveloppe de 100M$ pour des participations dans des projets immobiliers de Montréal et Québec.