Bourse: Wall Street clôt en ordre dispersé

Publié le 06/09/2018 à 09:57, mis à jour le 06/09/2018 à 16:57

Bourse: Wall Street clôt en ordre dispersé

Publié le 06/09/2018 à 09:57, mis à jour le 06/09/2018 à 16:57

Par lesaffaires.com

[Photo: Getty Images]

REVUE DES MARCHÉS Wall Street a terminé en ordre dispersé jeudi, sous la pression d’un nouveau plongeon des valeurs technologiques et d’une chute du cours des entreprises liées au secteur de l’énergie après un recul marqué du prix du pétrole.


Indices


Selon des résultats définitifs à la clôture, l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a avancé de 0,08 % à 25 995,87 points.


Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 0,91 % à 7 922,73 points.


L’indice élargi S&P 500 a abandonné 0,37 % à 2 878,05 points.


À la fin de la séance, le S&P/TSX atteignait 16 100,94 points, un recule de 0,23 % par rapport à sa valeur en début de journée.


La valeur du huard a crû de 0,3 %, se fixant à 0,761 0 dollar américain à 15H30.


Contexte


« Les valeurs techs poursuivent leur fragilité déjà visible la veille après l’audition de plusieurs dirigeants au Congrès », a commenté Matt Miskin, stratégiste pour John Hancock Investments.


Les investisseurs craignent une régulation accrue du secteur au lendemain d’auditions de dirigeants de Twitter (-5,87 %) et Facebook (-2,78 %) au Congrès au sujet des manipulations qui ont affecté les réseaux sociaux notamment lors de la campagne présidentielle américaine de 2016.


Le ministre de la Justice, Jeff Sessions, veut également discuter avec plusieurs procureurs fédéraux avant la fin du mois « de l’inquiétude grandissante que ces sociétés puissent mettre à mal la libre concurrence et étouffent intentionnellement les échanges libres des idées sur leurs plateformes », a indiqué le ministère dans un communiqué, faisant suite à des critiques de Donald Trump contre Google (filiale d’Alphabet, -1,26 %).


« Les courtiers prennent aussi ces actualités comme une excuse pour vendre », a noté M. Miskin. 


« La hausse du cours de Bourse de ces entreprises a dépassé ces derniers mois leurs fondamentaux économiques », a-t-il expliqué, à l’image du franchissement par Apple du seuil des 1 000 milliards de dollars de valeur boursière, suivie il y a quelques jours de manière éphémère par Amazon.


Les marchés ont également souffert jeudi d’une forte baisse des valeurs liées à l’énergie, ce secteur perdant 1,93 % au sein du S&P 500.


Ces groupes ont été orientés à la baisse après la publication d’un rapport américain mitigé sur les réserves de produits pétroliers aux États-Unis.


Sur le front commercial, l’anxiété entourant la fin d’une période de consultation sur de nouvelles taxes douanières visant la Chine à minuit jeudi a pesé sur la tendance d’après Karl Haeling, vice-président de la banque LBBW.


« À partir de ce moment-là, il (M. Trump) pourra être libre d’annoncer ce qu’il veut », notamment une nouvelle vague de droits de douane de 25 % portant sur 200 milliards de dollars d’exportations chinoises comme il l’a menacé.


Cela « toucherait plus que jamais le consommateur américain », a noté M. Haeling.


Le marché obligataire se détendait : vers 16H30, le taux à dix ans sur la dette américaine évoluait à 2,876 % contre 2,902 % à la clôture mercredi, et celui à 30 ans à 3,052 % contre 3,075 % la veille.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Cinq recrues sous la loupe

Édition du 10 Novembre 2018 | Dominique Beauchamp

Les entrées en Bourse se raréfient parce que les exigences à satisfaire sont élevées. Cinq entreprises ...

Le titre de Canopy Growth ne semble pas si cher

Édition du 10 Novembre 2018 | Richard Guay

CHRONIQUEUR INVITÉ. À première vue, le titre semble très cher à près de 50 $ (48,60 $). Le marché accorde une valeur ...

À la une

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

Un krach boursier pour démarrer sa retraite, inquiétant?

C’est la hantise de ceux qui s’approchent de la retraite. Y a-t-il matière à s’énerver?

Vous avez des questions au sujet des finances personnelles?

Posez-les à notre journaliste spécialisé Daniel Germain. Il y répondra dans sa chronique.