Bourse: Wall Street freinée par les tensions commerciales

Publié le 12/09/2018 à 10:08, mis à jour le 12/09/2018 à 16:41

Bourse: Wall Street freinée par les tensions commerciales

Publié le 12/09/2018 à 10:08, mis à jour le 12/09/2018 à 16:41

[Photo: Getty Images]

REVUE DES MARCHÉS Wall Street a terminé en ordre dispersé mercredi, les interrogations sur les conséquences des tensions commerciales continuant à planer sur le marché tandis que le secteur technologique était à la peine.


Indices


L’indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,11 % à 25 998,92 points.


Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 0,23 % à 7 954,23 points.


L’indice élargi S&P 500 s’est apprécié de 0,04 % à 2 888,92 points.


Après un après-midi plutôt stable, le S&P/TSX termine sa journée en perdant 0,28 % de sa valeurs, atteignant 16 049,02 points. 


Contexte


Après avoir débuté la séance sans direction franche, les indices se sont nettement redressés quand un article du Wall Street Journal a affirmé que Washington avait proposé à Pékin de reprendre les négociations commerciales avant que l’administration Trump n’impose de nouvelles taxes punitives sur ses importations. Mais l’effet s’est rapidement estompé.


Plus tard dans la séance, des commentaires d’un dirigeant du conglomérat 3M sur l’impact négatif de la hausse des prix ont plombé l’action de l’entreprise (-2,39 %), et plus généralement l’état d’esprit des courtiers, selon Peter Cardillo de Spartan Capital Securities. 


« Quand une entreprise comme 3M (qui fabrique aussi bien des post-its et des rubans adhésifs que des équipements de sécurité et médicaux, NDLR) indique publiquement que ses bénéfices vont être affectés par des coûts plus élevés, cela signifie que les taxes à l’importation commencent vraiment à avoir des effets sur certaines compagnies », a-t-il souligné.


Les indices ont aussi un peu pâti, selon les analystes de Charles Schwab, de la baisse surprise des prix à la production en août qui relance les interrogations sur les décisions à venir de la banque centrale américaine. 


Le Nasdaq a par ailleurs été lesté par la faiblesse du secteur technologique, en particulier les sociétés spécialisées dans les microprocesseurs et Apple (-1,24 %).


Lors de sa grand-messe annuelle mercredi, le géant informatique a dévoilé ses nouveautés, dont plusieurs modèles d’iPhone et une nouvelle génération de montre connectée Apple Watch, mais n’a fait aucune annonce sur l’iPad, ses écouteurs AirPods ou encore ses ordinateurs Mac.


Le secteur de l’énergie en revanche était en forme: l’indice le représentant au sein du S&P 500 a progressé de 0,51 %. 


Les entreprises profitent de la montée des prix de l’or noir alors que l’ouragan Florence se rapproche de la côte est des États-Unis, obligeant à une évacuation massive de la zone et faisant bondir la demande en essence.


Le marché obligataire se détendait : le taux à dix ans sur la dette américaine reculait vers 20H20 GMT à 2,965%, contre 2,976% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,107%, contre 3,119% à la précédente clôture.


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Où investir en 2019: le point sur le secteur de l'énergie

Édition du 12 Janvier 2019 | François Normand

Comment évolueront les prix de l'énergie en 2019 ? Difficile à dire, car les analystes sont très prudents. Tout ...

Devenez carboneutre grâce à un biocombustible fait avec de l’écorce

BLOGUE. En exploitation depuis deux ans, l’usine de démonstration de Pyrobiom Énergies est en train de ...

À la une

Un nouveau quartier naîtra aux abords du Pont Jacques-Cartier

15/01/2019 | Martin Jolicoeur

Laissé à l'abandon depuis des décennies, le développement de ce quadrilatère améliorera l'image du secteur.

Les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit

Mis à jour le 15/01/2019 | AFP

À deux mois et demi de la date prévue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'incertitude persiste.

Legault courtisera de nouveaux investisseurs étrangers en France

En une année, le Québec transige davantage avec l’État américain du Texas qu’avec la France tout entière.