Bourse : l'attente d'une solution au précipice fiscal plombe Wall Street

Publié le 26/12/2012 à 16:32

Bourse : l'attente d'une solution au précipice fiscal plombe Wall Street

Publié le 26/12/2012 à 16:32

Par AFP

Photo: Bloomberg

Wall Street a terminé en baisse mercredi, minée par l'absence d'avancées sur le budget américain et par des inquiétudes sur les ventes au détail aux États-Unis: le Dow Jones a lâché 0,19% et le Nasdaq 0,74%. La Bourse de Toronto est fermée pour congé férié.


Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a perdu 24,49 points à 13.114,59 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 22,44 points à 2.990,16 points.


L'indice élargi Standard and Poor's 500 a reculé de 0,48% (-6,83 points) à 1.419,83 points.


« Le débat budgétaire continue de peser sur le marché », a remarqué Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital. Les investisseurs « font preuve de nervosité alors qu'il ne reste plus de trois séances avant la fin de l'année » et la mise en oeuvre du « mur budgétaire », a-t-il ajouté.


Si démocrates et républicains ne parviennent pas à trouver un terrain d'entente avant le 1er janvier, une cure d'austérité forcée faite de hausses d'impôts pour tous et de coupes drastiques dans les dépenses s'imposera au pays.


Le président Barack Obama a écourté ses vacances pour revenir mercredi à Washington et tenter de trouver rapidement un compromis avec le Congrès.


Il avait appelé en fin de semaine dernière les parlementaires à adopter un compromis budgétaire de portée plus modeste que ceux évoqués ces dernières semaines.


Aucune nouvelle information concrète ne permettait de deviner l'issue des discussions mercredi, mais « le simple fait de se rapprocher de la fin de l'année et donc, en l'absence d'accord, le +mur budgétaire+ » pesait sur les indices, a relevé Michael James, de Wedbush Morgan Securities.


De premières estimations « assez faibles » sur les ventes de détail pendant la période de fêtes, « contribuent aussi à la faiblesse du marché », a ajouté M. James.


Ces résultats occultaient la publication de chiffres positifs sur l'immobilier.


Selon l'enquête Case-Shiller publiée par Standard and Poor's, les prix des logements à la vente dans les vingt plus grandes métropoles du pays ont, en données corrigées des variations saisonnières, progressé de 0,7% en octobre par rapport à septembre, enregistrant une augmentation pour le neuvième mois consécutif.


Le marché obligataire s'inscrivait à la hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,758% contre 1,774% lundi et celui à 30 ans à 2,933% contre 2,943%.


 

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Et si les humains n'Ă©taient pas faits pour la Bourse...

Édition du 25 Octobre 2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. La plupart de mes lecteurs savent que j'ai Ă©crit deux livres sur la Bourse. Peu savent que le manuscrit du ...

Le pétrole recule fortement, à son plus bas depuis juin 2012

22/10/2014

Un bond plus important que prévu des stocks pétroliers américains plombe les titres du secteur à Toronto.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les marchés sont-ils capables de vivre sans les liquidités de la Fed?

06:22

Un important gestionnaire diminue sa participation en actions tandis que la Réserve fédérale réduit ses rachats d'actif.

Lise Watier se lance dans la vodka

22/10/2014 | Valérie Lesage

Après avoir connu le succès international dans les cosmétiques, Lise Watier lance une vodka québécoise

Le plus gros incubateur de start-ups technos au monde sera Ă  Paris

Il y a 16 minutes | Dominique Froment

Le plus gros incubateur de start-ups technos au monde ouvrira ses portes en 2016 dans le 13e arrondissement de Paris.